Économie malienne : La stratégie Dramane Dembélé pour que « l’or brille » pour les Maliens

9

Le Mali est classé deuxième pays producteur d’or en Afrique et quatrième pays dans le monde. Malgré ce classement, les Maliens s’interrogent pourquoi l’économie malienne peine à trouver son chemin. Dramane Dembélé, consultant minier et ancien ministre des mines  propose une recette qui peut  aider le Mali de disposer une ressource de 5 milliards de dollar américain pour amorcer sa  croissance et apaiser le front social. Lisez sa recette.

« Comment en État stratège le Mali pourra disposer d’une ressource de 5 milliards de dollars américains  avec le portefeuille minier de Sadiola pour amorcer la croissance et apaiser le front social ? ».

  1. Méta-données sur la mine de Sadiola

Les propriétaires:18% pour l’Etat malien, 41% pour Anglogold ASHANTI et 41% pour IAMGOLD.

[Après avoir fait la pluie et le beau temps pendant vingt ans d’exploitation minière à Kayes (1996-2016). la Société d’Exploitation de la Mine d’or de Sadiola (SEMOS) est en arrêt de travaux depuis 2016, la mine vit, actuellement, ses dernières heures d’existence et s’apprête à fermer ( selon plusieurs sources).

C’est un secret de Polichinelle de dire que la Société d’Exploitation de la Mine d’or de Sadiola joue sa survie depuis 2016,  date de la fin de la première phase de l’exploitation consacrée aux roches molles. Pire, l’attente prolongée  par les responsables de la société pour obtenir des facilités douanières et fiscales et de fourniture d’électricité de l’Etat malien, (condition sine qua none pour l’entame des travaux de la seconde phase de l’exploitation minière), risquent de ne pas payer. Trois ans après ce vœu exprimé par les responsables de la société, les négociations sont toujours au point mort. Et de sources concordantes en provenance de la haute administration de la mine, la Semos est en passe d’abandonner définitivement sa lutte sans suite, après trois ans de patience optimiste] (open source: le moteur de recherche Google).

Il y a une incohérence à noter :

Le vendredi 1er juin 2012 dans la grande salle du ministère des finances en présence du secrétaire général du ministère de l’ économie des finances et du budget Abdoulaye Touré du directeur général  de la SEMOS Madou Diarra et de leurs collaborateurs,  le Ministre chargé des Mines Ahmadou Touré et le président du conseil d’administration de la société d’ exploitation de la mine d’or de Sadiola (SEMOS) Christian Rampa ont signé l’avenant N°2 portant exploitation du sulfureux profond de la mine d’or de Sadiola, 120 tonnes d’or cela jusqu’ en 2025.

  1. Les interrogations :

(i) Qui sont derrière l’acquisition des 82% de Sadiola par Allied une société basée à Abu Dabi avec la modique somme de 50 milliards de F CFA alors que les immobilisations corporelles valent plus de 150 milliards de FCFA et un capital dormant de 120 tonnes d’or ???

(ii) Pourquoi l’Etat du Mali n’a pas user de son droit péremption pour être propriétaire à 100% de Sadiola ???

  1. Un rappel important sur la mine Yatéla .

Les propriétaires étaient : IAMGOLD à 40 %, AngloGold Ashanti à 40 %, l’Etat du Mali à 20 %

La production de Yatéla a débuté en 2001 et a cessé à la fin 2016.

Les activités minières ont été suspendues en septembre 2013 et le traitement du minerai extrait se poursuivra pendant la réduction progressive des activités de l’exploitation.

Cette réduction progressive a continué jusqu’à la fin de 2014, où l’empilement de minerai sur le remblai de lixiviation a cessé.

Le 14 février 2019, Sadiola Exploration Limited (« SADEX »), filiale détenue conjointement par la Société et AngloGold Ashanti Limited, a conclu une convention d’achat d’actions avec le gouvernement du Mali aux termes de laquelle SADEX accepte de vendre au gouvernement du Mali sa participation de 80 % dans la Société d’Exploitation des Mines d’Or de Yatéla (« Yatéla »), en contrepartie de 1 $US

Cette opération demeure soumise à diverses conditions préalables, notamment l’adoption de deux lois, la confirmation de la conversion de Yatéla en entité étatique et la création d’un organisme étatique qui assumerait la responsabilité de la réhabilitation et de la fermeture de la mine.

Dans le cadre de cette opération et au moment de sa mise en œuvre, SADEX paiera un montant forfaitaire à cet organisme étatique qui correspond aux coûts estimés de la réhabilitation et de la fermeture de la mine Yatéla et du financement de certains programmes sociaux.

Lorsque cette opération sera réalisée et que le paiement sera effectué, SADEX et les membres de son groupe seront dégagés de toute obligation se rapportant à la mine Yatéla, y compris en ce qui a trait à la réhabilitation et à la fermeture de la mine et au financement de programmes sociaux.

Notons que l’Etat du Mali a acquis au dollar symbolique les immobilisations de yatela au demeurant une valeur résiduelle. Ce même État en stratège aurait dû acquérir la mine de Sadiola pour une meilleure perspective.

4.Les Perspectives :

L’Etat du Mali a plus que jamais une opportunité de faire une acquisition stratégique vue la conjoncture de guerre.

De l’analyse des méta-données nous sommes en situation de récupérer ces mines sur la base d’une valeur résiduelle.

Comme SEMOS veut considérer les sulfureux profonds sous un régime d’exception c’est-à-dire continuer à bénéficier des exonérations pour commencer cette seconde phase, rien n’oblige l’Etat à cela, d’autant plus qu’elles sont en train de fuir leur obligation de restauration Environnementale en nous cédant la mine de Yatéla au dollar symbolique.

Du coup, nous disposons d’une ressource pour financer la guerre imposée au Mali par une méthode non conventionnelle, au total amorcer notre croissance, in fine apaiser le front social. Aujourd’hui, le gisement sulfureux  de Sadiola correspond à une production d’or de près de 120 tonnes (soit ~3,5 millions d’onces) par un modèle de vente à terme, cela généra environ 5 milliards $US bruts. N’importe quelle place financière ou fonds d’investissement sera preneur d’une telle opération sur une maturité de dix ans.

Dramane Dembélé Consultant dans le secteur minier

NB : Le titre et le chapeau sont de la rédaction

 Source : La Plume Libre

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. Sangare 12 Jan 2021 at 07:43

    ” … DRAMANE DEMBELÉ est incapable même de s’exprimer correctement, ni de proposer des IDÉES à travers les écrits, s’il pense qu’il n’est pas assez éloquent pour convaincre… ” …///…

    :
    Si ce que tu dis exact… ? Tu pourrais dire la même chose sur la plupart des Cadres Maliens de langues maternelles ” Bambarophone, Manigophone et Khassongophone “. Ils s’expriment juste mieux que moi…, et ça c’est pas difficile.
    Tous nos Cadres ne sont pas dans ce cas…, ceux par exemple, issus des Régions Nord, EST et Centre du pays et ceux qui sont issus de la Diaspora Malienne , eux ( ceux qui ont fait des Études ) s’expriment bien et avec éloquence en Français.
    Nos Cadres issus des Régions Nord, EST et Centre du pays ont comme un gros problème eux-aussi. Ils souffrent d’un soupçon d’Ethnocentrisme qui a du mal à les rapprocher de leurs Compatriotes de langues maternelles ” Bambarophone, Manigophone et Khassongophone “. Pourtant il n’y a pas Communautés plus ouverts que les Maniga, les Bamanan et les Khassonké.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  2. Chers frères , je vous invite à une simple et facile analyse de cet article si réellement que c’est Dramane Coulibaly qui parle franchement il s’est fait grille et s’expose à ses situions qui peuvent retourner contre lui bientôt simplement que Ce Mr fut Directeur de la Géologie , acteur clé de la gestion des dossiers de mine au Mali , Ancien ministre , acteur principal des dossiers et était au centre de la gouvernance ,ancien candidat malheureux aux élections présidentielles , acteur essentiellement supposé d’avoir un programme pour le développement du pays.
    Qui est aujourd’hui consultant minier alors on s’interroge qu’est ce qui justifie cette proposition en terme de stratégie ? Quelle motivation ? pourquoi tout ce temps dans le silence ? pourquoi pas cette stratégie quand il était au compte de l’Etat, voulait pas que l’Etat profitait ? y’a-t-il d’autres ambitions ?
    A mon avis il doit être suivi,
    En conclusion, au regard de tous ces éléments, ce Mr ne mérite pas la confiance du peuple car il n’est pas clair et ne prouve pas l’amour pour son pays

  3. Tienkafo
    Bientôt on va voir sur la scène politique uniquement que des vampires.
    En ce moment, les maliens vont regretter très tardivement d’avoir négligé des cadres compétents animés des IDÉES novatrices qui ont été associés,á tord,aux vampires du seul fait d’avoir occupé une fonction ministerielle.
    IL N’Y A PAS DE DOUTE QUE DRAMANE DEMBÉLÉ EST UN VRAI VAMPIRE.
    Ce monsieur ne s’est jamais imposé par ses IDÉES.
    Il est sorti de nulle part, en 2013,pour être le candidat de L’ADEMA PASJ devant des caciques provoquant des départs dont SOUMEYLOU BOUBEYE MAIGA.
    IL A UTILISÉ SA FORTUNE ACCUMULÉE Á LA DIRECTION DE LA GÉOLOGIE PENDANT LA DÉCENNIE ATT POUR ACHETER LES MEMBRES DE DESIGNATION DES CANDIDATS DE L’ADEMA PASJ POUR LES ÉLECTIONS PRESIDENTIELLES DE 2013.
    On utilise sa fortune pour s’imposer sur la scène politique.
    C’est très dangereux pour le MALI.
    ON DOIT UTILISER SES IDÉES, SON INTELLIGENCE, SON PARCOURT POUR S’IMPOSER SUR LA SCÈNE POLITIQUE.
    DRAMANE DEMBELÉ est incapable même de s’exprimer correctement,ni de proposer des IDÉES à travers les écrits,s’il pense qu’il n’est pas assez éloquent pour convaincre.
    Si des maliens s’imposent par leurs fortunes,même licites,le MALI sera la propriété des grandes multi-nationales qui vont imposer leurs vues.
    Le vampire,ce n’est pas seulement celui qui vole les deniers publics, mais surtout celui qui utilise sa fortune pour s’imposer sans proposer des IDÉES.
    C’est l’absence D’IDÉES qui est dangereuse,pas le voleur des deniers publics.
    Ce dernier, s’il est animé des IDÉES NOVATRICES applicables,est moins dangereux.
    Dans une démocratie où les èquilibres des pouvoirs sont respectés,le voleur est écarté ,mais le fortuné sans IDÉES reste.
    DRAMANE DEMBÉLÉ est un fortuné,pas un voleur tant qu’il n’est pas épinglé par la justice.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  4. Au lieu de dire du n’importe quoi sur Dramane DEMBÉLÉ, Ingénieur géologue, Ancien Directeur à la DNGM, ancien Ministre de l’urbanisme et de l’habitat, actuellement consultant minier, il faut plutôt lire et comprendre ce qu’il est entrain de faire comme proposition pour sortir un pays en détresse et de surcroît 3ème producteur d’or en Afrique. Si vous aviez des preuves qu’il a volé les deniers publics, il faut amener ces preuves à la justice au lieu de salir le nom de quelqu’un que vous ne connaissez même pas. Pour l’élection présidentielle de 2018, il y avait 3 bons projets de société à savoir celui de : Dramane DEMBÉLÉ en 1er, Choguel Kokala MAÏGA en 2ème, Feu Soumaïla CISSÉ en 3ème, mais au finish c’est IBK qui a été élu malgré un bilan qui ne plaidait pas à sa faveur. Je vais donner un petit conseil aux uns et aux autres, il faut savoir lire entre les lignes et être capable de dénicher l’oiseau rare. Si nous ne cessons pas nos méchancetés gratuites, il arrivera un moment, aucun cadre valeureux n’acceptera de travailler pour ce pays.

  5. LE RIDICULE NE TUE PAS DANS CE PAYS. UN MONSIEUR QUI A ETE DIRECTEUR DE LA GEOLOGIE ET DES MINES PENDANT PRES DE 10 ANS ET QUI A OCCUPE DES POSTES MINISTERIELS, QUI A PASSE TOUT SON TEMPS A VOLER L’ETAT. ET C’EST MAINTENENT QU’IL VEUT NOUS PROPOSER UNE STRATEGIE POUR QUE L’OR BRILLE POUR LES MALIENS. ESPECES DE RACAILLE. TA PLACE, C’EST A BAMAKO KOURA

  6. Comment un ancien jeune voleur de l’or malien peut-il s’ériger en défenseur mordicus de ce précieux métal? Alors qu’en ce moment là, il était le Directeur de cette institution, appelée la Direction de la Géologie et des Mine du Mali (DNGM), il faisait d’autres comportements. Non, non, non Dramane DEMBELE ce sera une autre personne et non vous qui se serai trop enrichi sur le dos de ce peuple, mais Allah a tous les moyens qu’il faut pour que vous restituez les biens de détournés de ce pauvre peuple. Vous n’êtes même pas capable de déclarer au trésor public, quelles sont les autres ressources utiles issues de cet or, c’est dommage. Pour rebâtir ce Mali ce serait avec d’autres jeunes conscients et responsables et non avec des jeunes comme vous totalement braqués sur la maximisation unique de ses biens personnels, le Mali a du pain sur la planche pour cette refondation.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here