Bombardements sur Bounty, cercle de Douentza : L’armée malienne sort de son silence et confirme la « neutralisation de plusieurs dizaines de terroristes.»

17

Les autorités maliennes sont sorties de leur mutisme sur la mort des personnes , le dimanche 3 janvier 2021, suite à des bombardements dans le village de Bounty, cercle de Douentza. En effet, selon l’armée malienne, ces frappes aériennes ont permis la neutralisation de plusieurs dizaines de terroristes.

La mort d’une vingtaine de personnes, le dimanche 3 janvier 2021, suite à une frappe aérienne dans le village de Bounty, cercle de Douentza, continue de faire couler de l’encre et des salives. Pour l’association peule Tabital Pulaaku, les victimes sont des civiles qui célébraient un mariage. L’armée française, qui reconnaît avoir mené l’attaque, indique plutôt la neutralisation des djihadistes préalablement repérés après une opération de renseignement de plusieurs jours.

Le Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) a dénoncé « le silence du Gouvernement alors que des versions contradictoires circulent sur cet événement ». La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) a aussi exprimé sa très vive préoccupation face aux allégations de violations et d’abus des droits de l’Homme relatives à l’attaque. Elle a recommandé l’ouverture d’enquêtes crédibles, indépendantes, impartiales et diligentes en vue d’identifier les auteurs et complices des violations et abus dénoncés.

Les autorités maliennes, après plusieurs jours d’omerta sur le sujet, ont confirmé la version de l’état-major français. Dans un communiqué rendu public, hier jeudi 7 janvier 2021, le ministère de la Défense a indiqué qu’une opération conjointe FAMa-Barkhane – FC G5 Sahel, “Éclipse” est en cours afin de neutraliser les Groupes Armés Terroristes (GAT), dans la zone des trois frontières. Selon le ministère de la défense, c’est au cours d’une mission de surveillance de cette zone que des mouvements individuels suivis de regroupement d’une cinquantaine d’individus ont été observés, le dimanche 03 janvier 2021, vers onze heures. « Ce regroupement ne comprend ni femmes ni enfants. Par la suite, un motocycliste armé s’ajouta au regroupement, pour un véhicule pickup. » Le ministère de la défense précise que c’est aux environs de treize heure que ces éléments de la Katiba Serma, vêtus de la même façon, ont formé trois groupes. « Ce regroupement de combattants, principaux auteurs d’attaques et de poses d’Engins Explosifs Improvisés (EEI) sur la RN 16, principalement entre Douentza et Hombori, ont été qualifiés d’objectif militaire et l’intervention aérienne sollicitée par le Poste de Commandement Conjoint », indique, dans son communiqué, le ministère de la défense.  Le ministère de la défense confirmera que « les frappes aériennes effectuées par un mirage 2000 sur ledit objectif ont fait un bilan d’une trentaine de GAT neutralisés selon les images de la mission d’Observation et de Surveillance. »

Vers dix-sept heures, ajoute le ministère de la défense, un groupe de villageois et d’hommes armés en véhicule pickup et motos, sont arrivés sur le site et ont procédé à l’inhumation des morts. « Les motocyclistes et les véhicules pickup ont récupéré les blessés avant de partir dans des directions différentes. Les rescapés ont occupé les hauteurs avec jumelles et postes talkie-Walkie. L’environnement observé n’a montré ni scène de mariage, ni enfants ou femmes. Tous les renseignements recueillis en direct justifiaient que les cibles neutralisées étaient des objectifs militaires confirmés. »

Pour le ministère de la défense, la zone comprise entre Hombori et Douentza est bien connue comme zone d’influence active de la Katiba Serma du Rassemblement pour la Victoire de l’Islam et des Musulmans (RVIM) qui y dispose de plusieurs Merkaz, centres d’entrainements, ateliers de confection EEI, principalement à l’intérieur du triangle Dalla, Nokara et Kerena qui est l’épicentre de l’idéologie salafiste terroriste dans la zone.

M.K.D

Commentaires via Facebook :

17 COMMENTAIRES

  1. ILS ONT LEUR STRATEGIE IMAGINAIDE EN PLACE MAIS ILS NE SAVENT PAS QU’ILS SONT NUS!!!
    BEN LE CERVEAU, TU PEUX TOUJOURS TA CONFERENCE LE 10 JANVIER MAIS LES TROUPES FRANCAISES N’IRONT NULLE PART! ELLES RESTERONT POUR EPAULER LES FAMA!
    N’ EST-CE TU AS DECLARE’ QUE VOUS TIENDREZ VOTRE CONFERENCE LE 10 ET LES TROUPES FRANCAISES QUITTERONT LE 20? ON VERRA BIEN! LA SAGESSE MAURE DIT: LIM DARAG BI LEYAM ARIANE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. LA NATION EST SUPERIEURE A TOUTE NOS ETHNIES PEULHS OU QUI AUTRES, IL NE FAUT PAS HESITER QUAND TOUTE LA NATION EST MENACEE PAR DES ELEMENTS D UNE ETHNIE OU D UNE COMMUNAUTEE! LES POULAKOUS DOIVENT ETRE CONDUITS EN JUSTICE A CHAQUE FOIS QU ILS FONT DES ACCUSATIONS !

  3. On entendra d’autres versions dans d’autres rapports! « neutralisation de plusieurs dizaines de terroristes.» Ne pourra ni camoufler ni justifier une bavure qui résulte a la mort d’ innocentes populations..

  4. Où est l’eclaircissement dans ces déclarations bidons ? Les villageois parlent de tirs d’hélicoptère volant à basse altitude et le Ministre attend 5 jours pour nous parler de bombardements de Mirage 2000, a-t-on besoin d’être un Colonel de cette armée Malienne de fripouilles pour pouvoir faire la différence entre un hélicoptère et un chasseur-bombardier ? Si l’armée Malienne est sûre que les cordonnées qu’elle a données à BARKHANE correspondent bien à des positions de djihadistes pourquoi a-t-elle laissé les villageois transporter les corps dans différentes directions ? Le minimum de responsabilité était de se rendre sur place pour ne serait-ce que récuperer les armes des djihadistes tués afin qu’elles ne tombent pas dans des mains de civils.

    Ce que je redoutais est devenu à mon avis une évidence: nos pauvres parents se sont fait bombardés sur indications d’une armée lâche qui ne s’approche jamais du champ de bataille pour être sûr que c’est l’ennemi ou si c’est le pauvre hère qu’elle envoie à l’abbatoir.

    Même s’il était avéré qu’il y avait des terroristes armés dans ce village, l’armée devait demander un appui aérien pour les combattre au sol et non demander à ce qu’on les bombarde car, on le sais, un bomdardement n’est pas précis comme un tir. On ne peut pas tuer des civils qu’on a abandonnés à leur sort sous pretexte qu’il y a parmi eux leurs bourreaux,

  5. Tabital pulaku sont mentis, et ce ne pas tout ils sont des Complices avec leurs frères et fils des terroristes au centre, le village de Bounty berceau des terroristes les Fama doivent détruit ce village, L’insécurité L’insécurité vous couvert vos frères terroristes .

    • TABITAL PULAKU EXISTE OUVERTEMENT AU VU ET AU SU DU MONDE ENTIER! L’ETAT MALIEN DOIT INTERDIRE TOUTES LES ORGANISATIONS A’ CARACTERE ETHNIQUE OU RACIAL.

  6. D’un côté, on a ni femmes ni enfants CONTRAIREMENT à ce qu’a raconté Tabital…

    On a trace d’aucun mariage CONTRAIREMENT à ce qu’a raconté Tabital…

    Et d’un autre côté (aussi bien Barkhane que les Famas), on a des GENS ARMÉS EN PICK-UP ET EN MOTO QUI REGROUPENT, et qui étaient déjà dans le collimateur des renseignements depuis déjà…. PLUSIEURS JOURS !!!😎😎😎😎😎😎

    Disons plutôt UN GRAND MERCI à Barkhane et aux Famas pour cette superbe opération anti-terroriste parfaitement reussie, n’en déplaise à Tabital Pulaaku qui pleure ici la perte de quelques dizaines de jihadistes …

    • Nfp, nous devrons nous demander si Tabital Pulaaku est une organisation Malienne ou Jihadiste? Et nous demondons de vive voix a Mme Bah-Konare et au Prof Nouhoum Ali Diallo de repondre a cette question. Le Communautarisme et l’Ethnocentrisme sont en train de tuer le Mali car les deux sont des ennemis de la Republique, de l’Unite Nationale et du vivre ensemble dans une societe!

    • Pour ma part, je crois plus au communiqué de Tabital Pulaaku qu’aux allégations mensongères de cette armée de honte. Si réellement les renseignements qu’elle avait données à BARKHANE pour bombarder etaient correctes, elle ne devait pas attendre tant de jours pour communiquer là-dessus. Quand ce Ministre dit que des terroristes armés en pickups se sont positionnés sur des hauteurs pour supperviser la levée de corps, ça ne te rappelle pas quelque chose ? Plus de mille fois que l’armée se fait attaquer et quand elle repousse l’assaut au prix d’une douzaines de morts et de quelques vehicules enlevés, telle une armée de Bons Samaritains, elle laisse l’ennemi transporter ses corps et l’attend gentillement jusqu’au prochain assault. Il est invraissemblable qu’une armée puisse laisser ses assassins partir tranquillement avec armes et bagages en plein jour. Si toutefois elle l’a fait, cela veut dire que ce n’etait pas la peine de les combattre.

      • Cette association PULAAKU est ethnocentrique et n’est pas crédible. Ses affirmations sont biaisées à partir du moment où elle ne condamne que ce qui est fait aux peulhs et jamais ce les peulhs font aux autres. N’oublions pas l’origine de tout ce problème c’est l’adhésion massive des peulhs à la causse d’Amadou Kouffa. Au Macina, les bamabaras qui n’étaient pas d’accord ont été obligés de se taire par le recours aux massacres. Ce sont les dogons qui ont résisté et qui résistent toujours. C’est pourquoi de part et d’autres il y a eu beaucoup de morts. Je salue la bravoure des dogons et leur volonté farouche de vivre libres sur la terre de leurs ancêtres. Toutes les autres du Mali doivent imiter les dogons et ne pas attendre l’armée pour se protéger. Il sera stupide de la part du commandement militaire d’entrée en conflit avec les dozos dont les actions visent seulement à protéger les populations comme c’est le devoir de l’armée. L’armée doit bombarder les djihadistes à Farabougou et à Dogofry. Cette histoire de conflit communautaire ne peut pas être utilisée pour protéger les terroristes.

    • ,IL FAUT REPERER CHAQUE POULAKOU! IMAGINEZ in PEU, CEYLOU DALEIN PRESIDENT EN GUINEE!

      … la mariee etait une chevre, elle etait rotie,a la fin de l attaque, festin a suivi l attaque famobarkhane….

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here