26 C
Bamako
mar 19 Jan 2021 - 20:31
Accueil Monde

Les appels à démettre Trump de ses fonctions s’intensifient

2

Un deuxième «impeachment» ou le recours à une procédure d’exception sont réclamés par un nombre croissant de démocrates pour empêcher Donald Trump de rester au pouvoir encore deux semaines.

Après les révélations sur les tentatives de pressions de Donald Trump contre les responsables des élections en Géorgie en début de semaine, le représentant démocrate Hakeem Jeffries avait balayé l’éventualité d’une nouvelle procédure de destitution contre le président républicain. Tant pis si une partie de son camp réclamait une nouvelle condamnation pour le milliardaire : «On ne regarde pas en arrière, on regarde vers l’avenir», avait-il déclaré. Ce jeudi, au lendemain de l’invasion du Capitole par des partisans de Donald Trump déterminés à subvertir le résultat de l’élection présidentielle, le ton a changé. «Donald Trump devrait être destitué, condamné et quitter immédiatement ses fonctions», a tweeté Jeffries, qui fut l’un des «procureurs» lors du premier «impeachment» de Donald Trump, en janvier 2020.

Le cinquième démocrate le plus haut placé de la Chambre des représentants n’est pas une voix isolée. La présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, a elle aussi appelé à l’éviction anticipée de Donald Trump, suivant les pas de Chuck Schumer, patron des démocrates au Sénat. Mais les deux démocrates les plus puissants du Congrès suggèrent un recours à une autre procédure que l’«impeachment» : ils réclament l’application du 25e amendement de la Constitution, qui permet au vice-président et à une majorité de membres du cabinet de déclarer le président inapte à remplir son devoir. Dans ce cas, le vice-président prend le pouvoir. Cette option, en apparence plus rapide que l’«impeachment» pour écarter Donald Trump du pouvoir, peut toutefois être contestée par le président lui-même, un cas qui nécessite alors un vote du Congrès.

Le climat s’est brutalement dégradé pour Donald Trump, à moins de deux semaines de la fin de son mandat. Après avoir encouragé ses partisans à marcher sur le Capitole mercredi, le président a refusé de condamner fermement l’invasion. Certains républicains ont cessé de soutenir sa tentative de saper la légitimité de la victoire de Joe Biden. D’autres, très rares, ont assumé leur opposition jusqu’à réclamer le départ de Trump. Le représentant Adam Kinzinger a demandé jeudi l’application du 25e amendement. Les ex-républicains anti-Trump du Lincoln Project ont eux aussi réclamé le recours à cette procédure exceptionnelle. Même Lindsey Graham, le fidèle allié du président, semble flancher, brandissant la menace du 25e amendement… «si quelque chose d’autre se produit».

Source: https://www.parismatch.com/

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Ce n’est pas necessaire pour les deux raisons suivantes:
    1- Il ne reste que 13 jours de son mandat.
    2- la chambre des representants qui joue le role du procureur a le nombres de votes pour depasser la premiere etape MAIS EST-CE QU’IL Y A 66 SENATEURS (2/3 DU SENAT) POUR DIRE QU’IL EST COUPABLE ET DOIT QUITTER LE POUVOIR? J’EN DOUTE!!!
    Pour d’autres raisons que je n’evoquerai pas ici, il serait preferable de patienter pour 13 jours!!!
    The bad behavior can be explained by one of the following reasons:
    a- The person wants attention.
    b- The person would like to escape a task.
    c- The person is internally controlled.
    EST-CE QUE CES TROIS RAISONS PEUVENT ETRE UTILISE’ES POUR EXPLIQUER LE COMPORTEMENT DE THIE’ DOYN BOURANKE’? A’ VOUS DE REPONDRE A’ LA QUESTION!!!! JE GARDE MA REPONSE POUR MOI MEME!!!!

    • Le problème est que Trump est INAPTE, de toutes façons soit il faut destituer car la légitimité des USA s’en trouverait amoindrie, soit c’est la guerre civile qui se pointe à l’horizon

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here