Mali: la CMA et la Plateforme signent un accord sur la gestion d’Aguelhok

4

Réunis à Anéfis les 7 et 8 janvier, les leaders des groupes armées signataires des accords de paix d’Alger, à savoir les ex-rebelles de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et de la Plateforme du 14 juin ont convenu d’un accord suite aux tensions dans la gestion de la commune d’Aguelhok.

Les mains jointes et posés les unes sur les autres en signe d’entente, El Hadj Ag Gamou et Hanoune Ould Ali, qui représentent les deux ailes de la Plateforme du 14 juin, groupe loyaliste à l’État, ainsi qu’Alghabass Ag Intala, le président de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), un groupe d’ex-indépendantiste, posent aux côtés de trois autres notables de la région sur une photo largement partagé sur les réseaux sociaux.

Par ce geste et suite à une rencontre de deux jours, les anciens rivaux s’engagent à mutualiser leurs forces en créant un poste mixte dans la commune d’Aguelhok et à établir une gestion commune de cette ville du nord du Mali.

Conflits communautaires

Depuis plusieurs semaines, les divisions entre les différents groupes s’articulaient autour de conflits entre les communautés touarègues mais aussi arabes de la zone. À l’heure où les accords de paix d’Alger de 2015 signé avec le gouvernement du Mali ne sont pas appliqués dans leur totalité, notamment sur ses dispositions sécuritaires, cette rencontre plébiscitée par les populations permet d’apaiser les tensions.

Pourtant, El Hadj Ag Gamou, qui affirme soutenir la réconciliation entre les communautés, n’a pas paraphé le document final. Par ailleurs, malgré le symbole, ce rapprochement reste cantonné à un niveau local.

SOURCE: https://www.rfi.fr/fr/afrique

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

    • Dommage car notre patrie a besoin d’eux pous reparer toutes les betises de Boua le ventru IBK pendant les 7 annees de son reigne de corruption generalisee et nepotiste avec la famille d’abord!

  1. La Republique du Mali absente dans les negotiations et les decisions, on dirait que Aguelhok ne fait plus partie du Mali. Voici le resultat de 7 annees de pouvoir de Boua le ventru IBK couronne de surfacturation, de malgouvernance, de corruption et de nepotisme.

    • KINGUIRANKE’, Il faut cesser de nous distraire avec tes mensonges et ta haibe contre le president IBK. lORSQUE LES CRIMINELS DU MNLA LIGOTAIENT AVANT D’EGORGER PRES DE 100 SOLDATS MALIENS, IBK n’ etait pas au pouvoir! CETTE GRAVE VIOLATION DES DROITS DE L’HOMME ET DES REGLES DE LA GUERRE A EU LIEU AVANT QU’ IBK N’ARRIVE AU POUVOIR!
      LE GOUVERNEMENT MALIEN DOIT SIGNER UN ACCORD POUR FAIRE D’AGUEL HOC UNE BASE MILITAIRE FRANCAISE! TOUTES LES FRONTIERES INTERNATIONALES DU MALI DOIVENT ETRE CONTROLE’ES PAR LES FAMAS ET NON PAR DES BANDITS ARME’S.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here