Mali : Me Mountaga Tall dénonce « la militarisation à outrance des organes de la transition et de l’administration publique »

13

Pour la 22ème année consécutive, le président du parti Congrès national d’initiative démocratique (CNID Faso Yiriwaton), Maître Mountaga Tall, était face aux hommes et aux femmes de médias pour la présentation de ses vœux de nouvel an 2021. Initiateur de cette traditionnelle cérémonie qui a conduit de nombreux autres partis politiques à s’adonner à cet exercice, le président Tall a réaffirmé son soutien et son engagement sans réserve pour la défense de la démocratie et de la liberté d’expression. Cette tribune d’expression a été saisie par le patron du CNID, d’attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale sur quelques faits importants qui ne présagent pas de lendemain meilleur pour notre pays, à moins que ceux qui sont au pouvoir ne revoient la gestion du pays. Le président Tall a dénoncé avec insistance, la militarisation des organes de la transition et de l’appareil administratif, le non respect de l’Etat de droit, les conditions opaques et bureaucratiques du processus de révision constitutionnelle et la mise en place de conditions pour une cession planifiée du pouvoir en lieu et place d’élections crédibles et démocratiques. Selon Me Tall « la refondation est jetée aux oubliettes au profit d’une transition de continuité ». Les différents patrons de la presse qui ont pris part à la cérémonie aux cotés du président Tall ont unanimement salué le noble combat mené par cet avocat pour la cause de la démocratie et de l’Etat de droit respectueux de la liberté de la presse. La cérémonie a eu lieu, hier, mercredi 13 janvier 2021 dans les locaux de la Maison de la presse.

Cette cérémonie de présentation des vœux du parti CNID Faso yiriwaton s’est déroulée en présence des patrons de la presse, notamment le président de la Maison de la presse, Dramane Aliou Koné, celui de l’Union nationale des journalistes du Mali (UNAJOM), Fakara Fainké, de l’Association des éditeurs de la presse privée (ASSEP), Basidiki Touré et de l’Union des radios et télévisions libres (URTL), Bandiougou Danté.

Dans sa prise de parole, le patron de la Maison de la presse, Dramane Aliou Koné, a d’emblée rappelé les nombreuses actions menées par Maître Tall pour défendre les hommes de médias. « C’est notre ami et c’est notre défenseur. C’est lui qui a ouvert la porte à ceux qui viennent présenter leurs vœux à la presse», a révélé le président de la Maison de la presse. Ces propos ont été confirmés par le président de l’URTL et de l’ASSEP, qui ont, chacun à leur manière, rendu un hommage méritant à cet homme de droit et président de parti pour ses efforts inlassables en faveur de la presse. L’homme dont il est question, Mountaga Tall, puisque c’est de lui qu’il s’agit, demeure un monument de la démocratie, si l’on s’en tient aux propos de Bandiougou Danté. « Maitre Tall est un défenseur de la démocratie et de la liberté d’expression. Nous avons toujours besoin de lui puisque des menaces pèsent sur cette liberté d’expression, et rencontrer Tall est une chance exceptionnelle pour nous», a-t-il dit.

Fidèle à la devise de son parti qui est « rassembler pour construire », le président du CNID Faso yiriwaton, Me Mountaga Tall a, dans ses premiers mots, souhaité une très bonne et heureuse année 2021 à l’ensemble de la presse dans sa globalité avant de faire observer une minute de silence à la mémoire de nos disparus. Il s’est dit inquiet des atteintes à la liberté de presse au Mali à travers les détentions préventives. Comme solution, l’avocat Tall envisage au moins deux mesures. La première porte sur l’abrogation immédiate de l’instruction N° 2366/MATD-SG du 18 décembre 2020 relative à l’application de l’état d’urgence. De l’avis de Me Tall, cette mesure, sous le couvert de la lutte contre la covid-19, fait planer des menaces sur toutes les libertés individuelles et collectives. La seconde mesure d’après le président Tall consiste à dépénaliser les délits de presse. « Je ne confondrai jamais cette mesure avec l’irresponsabilité des acteurs des médias qui doivent répondre des manquements dont ils se rendraient coupables, soit par le jugement de leurs pairs qui, pour moi, est la pire des opprobres, soit par des sanctions pécuniaires appropriées », a-t-il précisé.

La question de la formation des journalistes, la viabilité des entreprises de presse et la hausse de l’aide publique à la presse sont des soucis partagés par le président du CNID.

En outre, le président Tall a rappelé les moments difficiles que le peuple malien a traversés durant l’année écoulée du fait de la pandémie du coronavirus, qui est devenue selon ses propos, le corona-business, les grèves à répétition, la chute d’un régime qu’il a qualifié de honni et l’aggravation de l’insécurité.

Selon l’avocat Tall, l’action héroïque et patriotique du M5-RFP (Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques) a été soldée par la chute du régime défunt après l’intervention du Comité national pour le salut du peuple (CNSP), lequel, aux dires de Tall, n’a jamais su établir une coopération dynamique avec le M5-RFP. Selon l’orateur, même en dehors des organes de la transition, le M5-RFP continue de prôner une transition de rupture et non une rupture de la transition.

Pour le président du CNID qui dit inscrire ses actions dans celle du M5-RFP, la transition qui est en cours est sur une très mauvaise trajectoire qu’il convient, pour le bien de nous tous, de redresser au plus tôt. Parlant de cette transition, Me Tall a précisé ce qui suit « la militarisation à outrance des organes de la transition et de l’administration publique dont la dénonciation ne concerne en rien l’armée en tant que telle, les violations réitérées des textes adoptés par les autorités mêmes qui les ont édictées, le non respect de l’Etat de droit avec notamment, les arrestations extrajudiciaires, la volonté clairement affichée de procéder à une mainmise totale sur l’administration, sont autant de faits qui fragilisent la transition et l’éloignent de ses objectifs initiaux et naturels ». Et le président du CNID de poursuivre : « A cela s’ajoutent les conditions opaques et bureaucratiques du processus de révision constitutionnelle et la mise en place de conditions pour une cession planifiée du pouvoir en lieu et place d’élections crédibles et démocratiques dont nul ne voit les prémisses. La refondation est jetée aux oubliettes au profit d’une transition de continuité. »

Parlant de notre patrimoine commun à nous tous qu’est le Mali, le président Tall a laissé entendre que « cette ancienne et fière nation est aujourd’hui par terre, parfois piétinée. Nous en sommes responsables et malades et ne pouvons accepter cet état de fait. Relever notre patrie et lui redonner sa dignité d’antan est le sens ultime de notre combat. Tous ensemble, menons le à son terme.»

Cette apparition de Me Mountaga Tall devant les journalistes pour présenter les vœux de son parti sera sûrement une dernière pour lui en tant que président du CNID. En effet, il a rappelé, lors du 7ème congrès ordinaire du parti tenu à Bamako le 26 décembre dernier, qu’il ne souhaite plus diriger ce parti qui se positionne comme la 5ème force politique du pays.

Sidiki Dembélé

Commentaires via Facebook :

13 COMMENTAIRES

  1.  Mountaga, « you must calculate. »
     Il faut être Mountaga TALL pour ignorer que la déstabilisation d’un pouvoir constitutionnel tourne toujours au vinaigre pour ses auteurs.
     Jusqu’à la fin de tes jours, comme Soumi le Champion en échec au Second Tour, toi aussi Mountaga TALL, jamais tu n’auras encore plus d’honneurs, de dignité et de privilèges que ceux qu’IBK vous aurait accordés lors de sa main tendue, jamais !
     En toute chose, l’excès de jalousie, d’hypocrisie et de méchanceté est un dangereux boomerang : maintenant, il ne reste plus à vous les leaders du m5-rf que le regret éternel.
     En son temps, lorsque votre hypocrisie était à son paroxysme, vous disiez que c’est IBK, les problèmes du Mali : donc, il n’y a plus de non-gouvernance au Mali : allons-y, vive la junte !

  2. SI SEULEMENT TOUS CES GENS LA POUVAIENT CREER DES ENTREPRISES ET AU MOINS EMPLOYER CHACUN 10 MALIENS COMME EUX, NON, ILS VOLENT ET SE NOURRISSENT DU MALIEN!

    LE CFA FRANCAFRICAIN ET L ISLAM ARABE A COMBATTRE!

  3. It is clear Mr. Tall desire of return government that do not do enough of right acts. Days of when cocaine addicts led Mali after daily feeding their cocaine addiction. I wonder was he one of those who enriched himself through illegal means disguised with legal cover.
    Mr. Tall we all like freedom of expression but Mali is at genocide crossroads plus Malians have no desire to be entertain by poetic speech used to rob them of little wealth they possess when they are desperately in need of greater wealth, security plus education.
    When it is do or die time entertainment go to back of line. Poetic speech is entertainment said to be mastered by caucasian arabs plus their slaves. What are you?
    Unfortunately in Malian history over past 100 years only military governing alignment got any lasting developmental upgrades inliving conditions done. Thus wary leaders from military would hold to military leadership alignment unto they are shown something better they are able to master. More to point non military alignment government of IBK was woefully inadequate with delivering perpetually useful achievements due to insatiable corruption by virtually every member of hierarchy of government. I believe you or/plus your relatives were members of that government plus greatly enrich yourselves at expense of needy. Now like oversized hog you want government to go back to that governing through so you may over feed again. With citizens like you government of Mali do not need enemies instead it should charge those like you for obvious financial crimes they have committed while IBK was president.
    Mali needs simplicity plus effectiveness one democratic party political governing system that is assisted by people development army. There is no better governing system on this planet.

    Henry Author Price Jr aka Kankan

  4. L’on croirait que ces politiciens étaient mis dans le frico par les colonels à Bamako.
    Ils continuent toujours dans rêve vigil de s’accrocher aux pouvoirs par tous les moyens…Malin , malin et demi.🤪🤪🤪
    Il est temps que les jeunes compétents prennent la place de ces ringuards de politiciens, et tout de suite.

    • D’accord avec toi a 100% car il faut des “Maliden Kuraw” et pas ces politiciens tres corrompus, tres nepotistes, tres egoistes, tres segregationistes et tres apatrides qui depuis 1991 se partagent le gateau-Mali.

    • Je valide ton sentiment en te racontant une anecdote, bien vraie, qui s’était passée, en Mars 1991, à Ségou où je vivais, à l’époque, directeur “malien” d’un projet Mali-Canada de développent des ressources naturelle productives de la zone de l’inter land Bani-Niger dit “le Triangle des Bermudes” malien, dans les cercle de Kémacina et de de San: ” mon agent comptable, qui a la même carrure physique, comme un sosies de Moutaga Tall de Ségou, se fait arrêté chez lui , un dimanche, et conduit au commissariat de Police par une mission de commandos de la SE dépêchée depuis Bamako pour se saisit=r de Mountaga Tall recherché comme AOK et Tiébilé Dramé; puisque je suis un colonel Zoforo, sur l’information de l’épouse de mon agent comptable fonctionnaire, je me rends au Commissariat de police dont le Compol est un ami me dit qu’il y a eu “tromperie suer la marchandise” et que mon agent, qui n’a pas subi des sévices, heureusement, avait été confondu à Mountaga Tall recherché dont la famille habite le même quartier: mon agent, que j’ai fait libérer, rejoindra sa famille le soir.

      Sincèrement

  5. Vraiment LA JOIE c’est la verité ! Ceux qui sont pret à mourir pour le pays sont mieux placé pour diriger le Mali , cela le temps qu’il faut avec l’aide de civils patriotes !
    Que DIEU sauve le Mali !

    • Mountage pouvait etre different mais dommage il est parmi les charognars humains qui manent le gateau Mali, il a eu plusieurs opportunites pour changer les choses mais il n’a rien fait car il veut rester le petit-fils ou arriere petit-fils de Omar Tall. Mountaga pour la Republique, nous avons besoin de la refondation de societe Mailenne pour renforcer les principes et valeurs Republicains de justice, d’egalite, de merite, et de fraternite, mais pas d’une societe castee, segregationiste et discriminatoire a la naissance! Aides-nous et le ciel t’aidera!

  6. Aujourd’hui si quelqu’ un doit par son expérience politique etre au dessus du lot acteurs politiiques et CNSP c’est une personalité comme Mountaga ! Mountaga vous devez etre un sage de la trempe de Ghandi pour conseiller les acteurs politiques et le CNSP ! Le Mali est dans un gouffre qui est dans gouffre qui aussi est dans un gouffre : le gouffre de la mesentente des maliens , gouffre de l’ insecurité provoquée par la France qui causé et provoqué la rebelion touareg suite programmée de la chute de Kadhafi sous pretexte de printemps arabes ( heureusement que la Russie , la Chine et la Turkie sont là pour s’ imposer sur l’ echiquier mondial ) , gouffre du covid -19 avec son corollaire de crise economique . Dans une telle situation , pas besoin d’ un dessin si on est patriote pour comprendre que vu l’ ampleur du desastre à tous les niveaux de l’ administration , qu’ il faut une autorité militaire guidée par des civils sages pour sauver le Mali !!!
    C’ est cette conjugaison civilo militaire qui a permis à la Chine de s’ imposer mondialement malgré la desaprobation des occidentaux qui nous trompent avec leur modèle de democratie !
    Vraiment Mountaga avec votre experience de la vie politique , vous avez l’ occasion de marquer l’ histoire du Mali , ne rater pas l’ occasion comme Soumaila qui après avoir vu l’ extrème n’ a pas compris qu’ devait se mettre au dessus du lot ! C’ est à dire au lieu d’ etre pour un parti , il faut que tous les patriotes se reconnaissent en vous ! Mountaga n’ oubliez pas que ceux qui ont quitter le CNID ont des arguments ou pretextes contre vous ! Que ce soit vrai ou faux vous avez aujourd’hui l’ occasion de marquer positivement l’ histoire en reussissant à concilier M5 et CNSP ! Une chose est sûre , si les deux camps aiment le Mali alors ils s’ entendrons pour sauver le Mali !!!
    Que DIEU sauve le Mali !
    96172701

  7. Cette situation résulte de l’incapacité et de l’égoïsme de la classe politique. Au lieu de chialer , l’homme politique malien devrait se poser et faire son autocritique.
    Je conseille a tous les partis politiques d’organiser des séminaires et de poser sur table avec honnêteté leur bilan plutôt que d’écouter les griots

  8. Merci pour cette retraite politique , mais laissez les militaires gérés notre pays, les politiques nous ont montré leur limite, rien de bon depuis 1991 jusqu’à nos jours, peut être un peu avec ATT, je crois que vous n’avez pas la solution pour faire avancer le Mali, en tout cas le peuple malien n’est pas satisfait de la gestion du pays par la classe politique malienne, une crise de confiance s’installe du jour au jour . oui continuez avec votre politique de dénigrement de votre pays sur le plan international, la CEDEAO ne viendra pas construire le Mali à votre place, vous avez vue comment les élections se sont déroulées chez nos voisins, mais ils n’ont jamais appelé la CEDEAO pour venir résoudre les problèmes de leur pays . Nous vous remercions tous d’avoir mal gérer ce pays depuis plus de 20 ans , vous les grands intellectuels du Mali: santé, école, administration, agriculture, transport, justice, oui vous avez tous été administrateurs et acteurs à la fois.

  9. MERCI TONTON TALL POUR CETTE RETRAITE PRESIDENTIELLE.
    IL FAUT AJOUTER LA RETRAITRE POLITIQUE ET S’OCCUPER DU CABINET.
    LE MALI DOIT AVANCER AVEC LA JEUNESSE.
    IL FAUT MILITARISER D’ABORD POUR DEFENDRE LES INTERETS DU PAYS.
    UN PAYS EN GUERRE IL FAUT UNE SOLUTION MILITAIRE. CEUX QUI SONT PRET A MOURIR POUR LE PAYS DOIVENT PRENDRE LES DECISIONS ET SAUVER LA PATRIE AFIN DE PRESERVER LEUR VIE ET CELLE DES AUTRES.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here