Tiébilé Dramé au Médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan : «La CEDEAO court le risque d’un échec au Mali si, à l’issue de la période transitoire, il n’y a ni réformes ni organe indépendant des élections»

14

Le Médiateur de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Goodluck Jonathan, ancien Président de la République Fédérale du Nigeria, a rencontré, le lundi 11 janvier 2021, à Bamako, les acteurs politiques maliens dont le président du Parti pour la renaissance nationale (PARENA), Tiébilé Dramé, ancien ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale. Au cours de cette rencontre, le président du PARENA, Tiébilé Dramé, a fait une contribution dans laquelle, il souhaite la concertation et le consensus sur ce qui est désormais essentiel au Mali: la révision de la constitution et la mise en place d’une autorité autonome chargée des élections. « La CEDEAO court le risque d’un échec au Mali si, à l’issue de la période transitoire en cours, il n’y a ni réformes ni organe indépendant en charge des élections », précise Tiébilé Dramé, le patron du parti bélier blanc.

« Les Maliens sont reconnaissants vis à vis de notre organisation pour le rôle irremplaçable qu’elle joue pour la préservation de la démocratie, de la paix et de la sécurité dans notre sous-région. Ils vous sont particulièrement reconnaissants, Monsieur le Président, à vous et à votre délégation, pour les efforts inlassables que vous déployez depuis le déclenchement de la présente crise en avril 2020. Laissant à la maison, familles et occupations quotidiennes, vous avez décidé que restaurer la démocratie et la stabilité au Mali est au cœur de vos priorités. Merci de votre fraternel accompagnement », c’est ce qui ressort de la contribution du PARENA sous la conduite de son président, Tiébilé Dramé, lors des échanges de la Mission de la CEDEAO avec les acteurs politiques. Selon Tiébilé Dramé, lors du sommet extraordinaire d’Accra consacré, le 15 septembre 2020, au Mali, les chefs d’Etat ont décidé que, suite à la rupture institutionnelle survenue le 18 août 2020, la Transition vers le rétablissement de l’ordre constitutionnel devra durer 18 mois, à partir du 15 septembre 2020. Dans quelques jours, dit-il, quatre mois seront consommés. Pour Tiébilé Dramé, la mission de la CEDEAO conduite par Goodluck Jonathan, arrive à point nommé pour évaluer les progrès accomplis, mais aussi entendre les préoccupations et les inquiétudes que suscite la marche de la Transition. « Pour ce qui nous concerne, nous n’insisterons pas sur ce qui aurait dû se passer pendant les mois écoulés ou sur les manquements par rapport aux engagements pris dans le cadre de la Charte et de la Feuille de route de la Transition. Nous voulons vous dire tout simplement que le temps n’est pas notre allié, qu’il faut se concentrer, dans la concertation et le consensus sur ce qui est désormais essentiel : la révision de la constitution et la mise en place d’une autorité autonome chargée des élections. La CEDEAO court le risque d’un échec au Mali si, à l’issue de la période transitoire en cours, il n’y a ni réformes ni organe indépendant en charge des élections », a déclaré Tiébilé Dramé. Selon lui, ces réformes sont parmi les principales résolutions des Assisses nationales de décembre 2019. Elles correspondent, ajoute-il, aux aspirations de toutes les forces vives du pays, de l’écrasante majorité des partis politiques et de la société civile engagée dans le processus électoral. « Si nous ne tirons pas ensemble les leçons des crises précédentes, de la dernière en particulier, nous aurons choisi de tourner le dos à la stabilité du Mali. Réviser la constitution par une commission consensuelle, mettre en place un organe indépendant de gestion des élections et respecter la durée de la Transition fixée à Accra, sont les gages de la stabilité politique du pays », a conclu le président du PARENA, Tiébilé Dramé.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

14 COMMENTAIRES

  1. PLUS AUCUN SOUDANOFRANCAIS PRESIDENT DU MALI....ZANZI, SENGI,SINGE, ZANZI AMBER, ZINZAMBER,GINGIMBRE, ZANZI A'MR, ....

    TIEBLEN DRAME…
    PERSONNE NE VEUT DE TOI…
    VA TE FAIRE FOUTRE AILLEURS, PREND TA RETRAITE….
    REPOSE TOI…VA TE REFUGIER A ….
    NIORO….

    • Tres bien vu et merci pour ton intelligence, j’avais espere voir Tieblen Konare-Drame avec un QI comme le tien, mais malheusement il ne comprend pas les choses!

      • Qfaar demasque les POLITICHIENS ET RELICHIEUX MALIENS, AFRICAINS,AMIS DES ETRANGERS,ENEMIS DES SIENS...

        IL VOIT TRES BIEN, IL SE NOURRIT DE CHAROGNES…VOILA TOUT, LE MALIEN CADAVRE EST LEUR PLAT A EUX POLITICHIENS ET RELICHIEUX…

      • TU ES JALOUX DE TIEBILEN PARCE QU’IL EST NIOROIS COMME TOI MAIS IL A UNE REPUTATION INTERNATIONALE. CE QUI N’EST POINT TON CAS!!!! TU ES MEDIOCRE. TU ES JALOUX DE SA REPUTATION!!!!!

        • je corrige NIORORIEN…IL Y A UN CHERIF PAS DE ROI…RIEN QUE LE SIRIFOU , DONC ”NIORORIEN”

          • IYE’ OGUELEYA! Mon defunt pere et ma defunte mere etaient tous deux ne’s a’ NIORO! La famille HAMAHOULLAH, LA FAMILLE djoum kaba Diakite’ ET LA FAMILLE TALL sont ancre’es a’ NIORO! Les habitants de NIORO sont des…. ROIS! C’est la raison pour laquelle on les appelle les…. NIOROIS! rire!!!! Un habitant de Nioro qui devient un rate’ comme…. kinguiranke’, est appele’ un NIORIEN!

  2. Effectivement il faut obligatoirement qu’il y ait des réformes à l’issue de la transition.

    Des réformes politiques et sociales.

    Notamment sur la constitution, sur l’organisation des élections, sur les partis politiques, sur le syndicalisme, sur la décentralisation.

    Et aussi l’application de l’accord de paix.

    La transition ne peut pas tout faire mais je pense que ces points sont prioritaires.

    • Application de quel accord??????????????? NE SAIS-TU PAS QUE LE MALI EST CONTROLE’ PAR LE NORD ET LE CENTRE? PEUT-ETRE QUE CE SONT LES GENS DU SUD QUI DOIVENT DEMANDER UN ACCORD POUR SORTIR DU….. MALI DOMINE’ PAR LES ETHNOCENTRISTES ET LES RACISTES DU NORD ET DU CENTRE AFIN D’AVOIR LEUR PROPRE REPUBLIQUE!!!
      VOUS NE FAITES QUE RACONTER DES FOUTAISES ET CONSIDERER CE QUI SE PASSE AU MALI COMME UN SIMPLE SUJET ACADEMIQUE!!!!
      LES GENS QUI SONT AU POUVOIR N’ONT AUCUN MANDAT DU PEUPLE MALIEN. ILS SE SONT IMPOSE’S PAR LA FORCE DU CANON. ILS NE REPRESENTENT QU’EUX MEMES. THEREFORE, ILS NE PEUVENT FAIRE AUCUNE REFORME AU NOM DU PEUPLE! CETTE TRANSITION NEE DU COUP D’ETAT, DOIT SE LIMITER A’ L’ORGANISATION DES ELECTIONS!!!!

      • CES VIEUX ONT DEPUIS TOUJOURS LE MARASME MENTAL INGUERRISSABLE ET L EGOISME DEMONIAQUE…DE SOUDANOFRANCAIS….

        • FARA ANKA THIEKOROBAW LA! LA POLITIQUE ANI MOUSO KOURA FOUROUW SONT LES SEULES CHOSES QU’ILS CONNAISSENT!
          IBE’ DOUBA DE’ KONO! C’EST LE PLUS VIEUX QUI COMMANDE MEME S’IL EST… CON! RIRE!!!!
          Je viens de regarder DOUBA EPISODE 8 DE RONALD GUIDO. J’AI BEAU RIRE EN ENTENDANT SES FILLES LUI DIRE QU’ ELLES SONT CHEZ LEUR PERE, QUE LEUR PERE AUSSI AILLE CHEZ SON PERE! ELLES OUBLIENT QUE LA MAISON APPARTIENT AU PERE QU’ELLES VEULENT CHASSER!
          IL SUFFIT DE REGARDER LES COMEDIENS MALIENS POUR BIEN COMPRENDRE CE QUI SE PASSE AU MALI! ILS SONT NOMBREUX A’ M’ENSEIGNER ET A’ ME FAIRE RIRE CHAQUE JOUR! JE REMERCIE CLABA, RONALD GUINDO, KANTE, ALIMA ET ZEKETE’…ETC.
          LE MALI EST REMPLI DE TALENTS MAIS CE SONT CES JEUNES COMME FREON FRELON LE CULTIVATEUR QUI TIENNENT A’ DEVENIR DES MILLIARDAIRES DU JOUR AU LENDEMAIN, QUI SONT ENTRAIN DE JETER LE TOUT PAR LA FENETRE!!!
          AW BE’ KA SABALI!!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here