Transition : Le CNT désigne ses représentants aux parlements internationaux

0

A la reprise des travaux du Conseil national de transition (CNT) en début de la semaine dernière, les représentants du Mali au sein des parlements internationaux ont été désignés. Au Parlement panafricain, les membres retenus sont : Salif Keïta, Aly Koné, Moctar Mariko, Amina Fatima Ibrahima Fofana, Haïdara Aïssata Cissé. Quant au Parlement de la Cedeao, Hamèye Founè Mahalmadane, Mohamed Ould Sidy Mohamed, Abdoul Karim Daou, Nana Aïcha Cissé, Koné Mariam Koné, Seydou Badini ont été nommés.

En ce qui concerne le Comité interparlementaire de Ueumoa (CIP-Uemoa), sont désignés membres : Abdoul Madjid dit Nasser Ag Mohamed Ansary, Marimanthia Diarra, Boubacar Amadou Coulibaly, Salif Doumbia, Fatoumata Namory Keïta. Par ailleurs, ceux qui représentent le CNT au Comité interparlementaire du G5- Sahel sont: Bajan Ag Hamatou, Moustapha Sangaré, Moussa Ag Acharatoumane, Abdoulaye Gakou, Akly Ag Souleymane, Lassine Tounkara, Abdallahi Mouhamedoun  Alansari, Amadou Keïta, Zeïnabou Diawara et Hawa Macalou .

La séance a été mise à profit pour adopter le règlement intérieur. Ainsi, le CNT est doté désormais de ses organes importants que sont le bureau et les commissions. Le président du CNT, le colonel Malick Diaw, s’est réjoui du bon déroulement de l’ensemble des opérations et a souhaité que cet esprit de bonne collaboration puisse toujours régner au sein du CNT. Pour lui, le CNT est dorénavant bien structuré et est prêt à amorcer pleinement toutes ses activités pour le bonheur des Maliens.
Par ailleurs, le président du CNT a appelé à la cohésion et à l’union sacrée autour du Mali qui a des objectifs de paix et de stabilisation qu’on ne doit jamais perdre de vue.

Le colonel Diaw a aussi invité les membres de l’organe à plus d’engagement patriotique comme ils en ont déjà fait montre et à surtout plus de responsabilité pour relever les nombreux défis qui attendent le CNT. Il a indiqué que le CNT constitue la vitrine et l’épine dorsale de la Transition et que ses membres sont désormais scrutés par les Maliens et la communauté internationale. « Pour cela, nous n’avons qu’une seule option : celle de réussir», a-t-il déclaré.

En outre, le colonel Malick Diaw a ensuite annoncé que par le décret n° 2021-0001/PT-RM du 4 janvier 2021, le CNT a été remembré après la démission d’un de ses membres. Par ce décret présidentiel, Haïdara Aïchata Cissé dite Chato, ex-députée de Bourem dans les 4è, 5è et 6è législatures de l’Assemblée nationale, est nommée en remplacement de l’imam Oumarou Diarra qui a démissionné.

ND

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here