Le parti pour la restauration des valeurs du Mali (PRVM) FASOKO / Déjà à l’Assemblée nationale à l’âge d’un an

0

restaurationLe 29 mars dernier, le comité directoire du parti pour la restauration des valeurs du Mali (PRVM) FASOKO a tiré son bilan d’un an d’existence la cérémonie s’est déroule au siège social du parti à Niamakoro. Alors peut-on dire qu’a peine douze mois de vie le PRVM a su se frayer un chemin dans la marre de crocodiles de la classe politique malienne puisque ce jeune parti est cité parmi les 18 partis politiques représentés à l’hémicycle pour les Cinq ans à venir.

 

Il y a un an, jour pour jour le 20 mars 2013, le PRVM FASOKO a été porté sur les fonts baptismaux dans un contexte particulièrement pénible pour notre pays.

Le contexte de semblant de démocratie en rupture avec les idéaux du 26 mars 1991 ne pouvait laisser aucun Malien indiffèrent. «Convaincu de la nécessité de l’émergence d’un nouveau Mali avec comme fondement, nos valeurs ancestrales (DAMBE-DANAYA-LADIRIYA), nous avons intégré la scène politique pour apporter notre pierre à l’édifice», a déclaré un responsable du parti. Le bureau politique national du PRVM FASOKO se réjouit un an après sa création, de compter à son actif un bilan réconfortant. On peut retenir : le lancement du parti le 25 mai 2013, la conférence débat sur nos valeurs culturelles  avec le mouvement N’KO, la journée de citoyenneté et de civisme dans un espace démocratique animé par Cri 2002, des tournées d’information, de mobilisation de sensibilisation et d’implantation du parti dans les 8 régions du Mali, la participation aux débats politiques, la participation aux élections législatives de novembre 2013 dans 12 circonscriptions dont :Kayes, Kati ,Kangaba, Sikasso, Koutiala, San et les 6 communes du district de Bamako.

Aujourd’hui le nom du PRVM FASOKO résonne dans les confins de notre pays, et est cité parmi les 18 partis politiques représente à l’hémicycle pour les cinq ans à venir, ce que nous avons réussi en si peu temps est signe d’un avenir radieux ; malgré les épreuves, il est impératif de poursuivre l’effort de sensibilisation et de mobilisation pour la restauration d’une vraie démocratie.

Il a exhorté ses militants  à plus d’endurances et de persévérances pour les défis à venir. Il nous faut continuer dans l’unité tout en restant soudés à nos valeurs, a-t-il ajouté.

 

par Mamadou

 D Traoré

PARTAGER