Championnat national : Les rouges retiennent la leçon

0
1

Vainqueur 1-0 de l’ASKO dans le match au sommet de la 14è journée, le Djoliba fait le trou en tête et compte désormais
quatre longueurs d’avance sur son dauphin stadiste.

Cette fois, les Rouges n’ont pas tremblé. Dimanche, soit 48h après l’échec du Stade malien face aux Onze Créateurs (1-1), le team de Hérémakono a parfaitement tenu son rang de leader face à l’ASKO battue 1-0 dans le match-vedette de la 14è journée. Du coup, le Djoliba fait le trou en tête et compte désormais quatre longueurs d’avance sur le grand rival stadiste. Cette confrontation ASKO-Djoliba était très attendue par les supporters. Avant le coup d’envoi de la rencontre, 10 points séparaient les deux équipes (31 pour le Djoliba contre 21 pour l’ASKO).
L’enjeu du match était donc énorme. Pour les Rouges, il fallait empocher les points de la victoire pour conforter leur place de leader, tandis que les Oranges ambitionnaient de confirmer leur bonne série et d’accéder au podium. Pas surprenant donc que les deux techniciens, Aliou Badra Diallo et Mamadou Sy aient décidé de mettre tous les atouts de leur côté en alignant d’entrée des équipes résolument tournées vers l’offensive.
Les deux équipes ont joué chacune avec 5 joueurs à vocation offensive. Tous les ingrédients étaient réunis donc pour un bon match. Et le moins que l’on puisse dire est que les Oranges et les Rouges n’ont pas déçu les spectateurs. Ils ont livré un match propre (aucun carton n’a été distribué par le référé central) et largement au dessus de la moyenne.
La rencontre a débuté sur les chapeaux de roue, sans round d’observation. Les deux formations se sont jetées à corps perdu dans la bataille. Chacune de deux équipes essayent de monopoliser la balle mais pas de la même manière. Les Oranges utiliseront leur technicité et leur rapidité tandis que les Rouges se montrent plus rigoureux et agressifs. La rencontre tourne à une bataille au milieu du terrain. Les joueurs de Korofina lâchent petit à petit le ballon aux Rouges.
Après plusieurs permutations entre le revenant Lassana Diarra et Karim Sogoba, les Djolibistes parviennent à déséquilibrer l’arrière garde de l’ASKO, orpheline du capitaine Ousmane Diarra, blessé depuis la 12è journée. L’attaquant rouge, Hamara Fofana sonne la première alerte mais sa reprise passe à côte de la cage gardée par Magna Traoré (23è min).
L’ASKO réagit dans la minute par Sidiki Kourouma mais le keeper Aly Yirango sauve son équipe en déviant le ballon en corner (24è min). Deux minutes plus tard, suite à un ballon perdu au milieu, Hamara Fofana récupère le cuir, avant de le transmettre à Boubacar Bangoura qui ouvre le score d’une frappe croisée (26è min, 1-0). Les Oranges tentent de réagir mais confondent vitesse et précipitation.
A la reprise, les deux protagonistes reviennent visiblement gonflés à bloc. Une fois encore, la bataille du milieu est rude. Avec un axe compact, composé du tandem Mohamed O. Konaté-Salif Coulibaly et un milieu solide à l’image de Drissa Traoré, les Rouges empêchent les Oranges de faire leur jeu. L’équipe de Hérémakono tente de casser le rythme du jeu, mais les joueurs de Korofina ne l’entendaient pas de cette oreille. A chaque fois qu’ils se retrouvent en possession de la balle, les Oranges mettent l’arrière-garde adverse à rude épreuve. Malheureusement pour l’ASKO, l’attaque manquait de punch, mais aussi lucidité dans les 30 derniers mètres. Peu après l’heure de jeu, les Rouges sont à deux doigts de tuer le suspense lorsque le coup de tête de Boubacar Bangoura passe à côté des buts de Magna Traoré (63è min). Dans le dernier quart d’heure, ce sera au tour de Karim Sogoba de se mettre en exergue avec ce coup de tête sur la barre transversale. Le ballon reviendra dans les pieds de Boubacar Bangoura pour une reprise à côté (78è min).
La fin du match interviendra sur ce score de 1-0 en faveur du Djoliba qui affiche désormais 34 points au compteur, contre 30 pour son poursuivant immédiat, le Stade malien et 21 pour sa victime du jour, l’ASKO.
En 2è heure l’ASB a dominé le Réal 1-0. Ce match a encore mis en lumière les lacunes offensives des Scorpions. Un but de Amara Mallé inscrit à la 28è minute a permis aux siens de l’emporter, accentuant ainsi la pression sur les Réalistes. Suite à un corner prolongé de la tête par un partenaire, l’ailier gauche de l’ASB a trompé le gardien adverse du plat du pied (28è min, 1-0).
Les « Bamakois » totalisent désormais 19 points, tandis que les Noirs et blancs restent bloqués à 15 unités. A Koulikoro, le CSD a battu 3-1 le Stade malien de Sikasso alors que l’AS Bakaridjan a été tenu en échec 0-0 à Ségou par l’AS Police. L’AS Bakaridjan compte 24 points, contre 22 pour le CSD, tandis que l’AS Police occupe toujours la queue du peloton avec seulement 6 unités.

Dimanche 11 mars au stade Modibo Keïta
ASKO-Djoliba : 0-1

But de Boubacar Bangoura (26è min).
Bon arbitrage de Daouda Diarra assisté de Founéké Fofana et Abdoul Kader Camara.

ASKO : Magna Traoré (cap), Sadia Fabé, Boubacar Dembélé, Mamoutou Djiré, Adama Kamissoko, Moussa Coulibaly, Boubacar Diarra, Sidiki Kourouma, Mamadou Diawara (Moustaph Tounkara), Oumar Doumbia (Moussa Koné) et Bah Keïta (Diawoye Sissoko).
Entraîneur : Mamadou Sy.

Djoliba : Aly Yirango, Saïdouba N’Diaye, Issa Traoré (cap), Salif Coulibaly, Mohamed O. Fofana, Drissa Traoré, Lassana Diarra (Mahamane Cissé), Karim Sogoba (Malick Touré), Idrissa N. L. Traoré, Hamara Fofana (Guimbala O. Tounkara) et Boubacar Bangoura.
Entraîneur : Alou Badra Diallo.

Réal-ASB : 0-1
But de Amara Mallé (28è min).
Arbitrage de Ousmane Karembé assisté de Djénéba Dembelé et Souleymane Traoré.

Réal : Almamy Sogoba, Mamadou Kanté, Fousseyni Sidibé, Mohamed Camara, Bourama Coulibaly (Jean Paul Oulaï), Malamine Mariko (cap), Ibrahim Cheick Diakité (Abdoul Aziz Hamadou), Ali Badra Sylla, Moustapha Kondé, Abdoulaye Karim Sanogo, Nico Dao.
Entraîneur : Mamoutou Kané.

ASB : Sory I. Traoré, Amara Konaté, Hamadou Sanogo, Idrissa F. Keïta, Daouda Camara, Guide Rodrigue, Soboua Sogoba, Mamadou Kouyaté (Moussa Diarra), Amara Mallé, Drissa Ballo (Sadio Sissoko), Boubacar Sissoko.
Entraîneur : Sebatien Yodé.

.

Ladji Madihéry Diaby
mardi 13 mars 2012

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.