Sahel : la crise humanitaire « s’aggrave rapidement et de manière significative »

0

Dans une région où la crise est caractérisée par les questions de sécurité, résultant de la crise humanitaire et des effets du changement climatique, les populations voient leur environnement se modifier « radicalement ».

« La situation humanitaire au Sahel s’aggrave rapidement et de manière significative », indique OCHA. Dans la région du Sahel, le manque d’opportunités économiques et la quasi-absence des services essentiels conduisent des millions de personnes dans une pauvreté extrême. Ainsi, la pauvreté profonde, le changement climatique, la violence, l’insécurité alimentaire « chroniquement élevée et la malnutrition » continuent de conduire à des niveaux extrêmes de vulnérabilité, souligne-t-on.

Aggravation de la situation humanitaire au Sahel

Compte tenu de la présence de tous ces maux, le contexte du Sahel devient de plus en plus instable. Les chocs et risques naturels gagnent de plus en plus de place. Cette dégradation de la situation a également occasionné la fuite des millions de personnes de leurs maisons. Surtout lorsqu’elle menace des vies et des moyens de subsistance. Elle augmente également les violations des droits de l’homme tout en mettant en péril la cohésion sociale. Ce n’est pas tout. Dans ces conflits, les femmes et les filles « courent un risque accru de violence sexuelle et sexiste », indique-t-on.

Détérioration de la situation dans d’autres régions

Selon les tendances pluriannuelles, la situation de la crise au Sahel se détériore de façon « dramatique ». De 2015 à 2020, le nombre d’attaques violentes aurait été multiplié par huit dans le Sahel central et triplé dans le bassin du Lac Tchad.

« Le conflit au Sahel s’est aggravé et s’est étendu à de nouvelles régions, ce qui en fait le principal moteur des besoins. Tant dans le Sahel Central que dans le bassin du Lac Tchad, la violence ne montre aucun signe de ralentissement : les incidents de sécurité, les attaques et les enlèvements sont une réalité quotidienne pour des millions de civils »,indique OCHA.

Pour rappel, le conflit au Sahel est un conflit armé opposant les États de la région du Sahel, notamment le Mali, le Niger, la Mauritanie, le Burkina Faso et le Tchad à des groupes salafistes djihadistes liés à al-Qaida ou à l’État islamique.

Bakary Fomba

Source : https://saheltribune.com

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here