LA ROUE DE L’HISTOIRE : Le général Moussa Traoré et le 19 novembre 1968

0

Personne ne peut arrêter la roue de l’histoire. Quatre hommes ont marqué l’histoire de notre pays indépendant, il s’agit des Présidents Modibo Kéïta, le Général Moussa Traoré, Alpha Oumar Konaré et le Général Amadou Toumani Touré. Le dénominateur commun entre ces hommes, c’est qu’ils ont géré le Mali. Les points divergents entre eux, c’est leur mode d’ascension au pouvoir et la durée du temps passé aux affaires. L’histoire a fait que le Général Moussa Traoré arrive au pouvoir par un coup d’Etat, un certain 19 novembre 1968 pour y quitter par un coup d’Etat.

Hier, 19 novembre 2006 était la date anniversaire de l’ascension du deuxième Président du Mali au pouvoir. On n’est pas dans le secret de Dieu pour savoir comment l’ex numéro un malien a passé sa journée hier. Une journée sans nul doute de souvenirs, de recueillements et d’enseignements.

Pour la petite histoire, le Général Moussa Traoré, originaire de la première région, a commencé ses études à l’école des enfants de troupes de Kati, en passant par l’école préparatoire des officiers d’Outre-mer en France. Après plusieurs formations et postes de responsabilité assumés au niveau de l’armée malienne, il renverse le premier Président du Mali indépendant par coup d’Etat, M. Modibo Kéïta, un certain mardi 19 novembre 1968.

Pendant 23 ans, du grade de lieutenant à celui de général, Moussa Traoré a dirigé le Mali d’une main de maître jusqu’au 26 mars 1991. C’était écrit quelque part que le glas de son régime va sonner. Entre-temps, il faut souligner que le père de l’Indépendance de notre pays, le Président Modibo Kéïta est mort en détention, le 16 mai 1977.

Pour rappel, après l’éclatement de la fédération du Mali le 20 août 1960, la République Soudanaise est devenue le Mali, suite à la proclamation de son indépendance à Bamako le 22 septembre 1960. Modibo Kéïta a été désigné Président de la République.

Après l’arrestation du général Moussa Traoré dans la nuit 25 au 26 mars 1991, il a été jugé à deux reprises. Il faut noter que toutes les condamnations à peines capitales prononcées contre le général Moussa Traoré ont été communiées en détention à perpétuité. Au crépuscule de son pouvoir, le Président Alpha Oumar Konaré l’a gracié, le  29 mai 2002. 

Depuis cette date, l’auteur du coup d’Etat du 19 novembre 1968 réside tranquillement à Djicoroni Para avec sa famille.

Ces indices attestent que la vie n’est rien, et la roue de l’histoire va continuer à tourner avec la volonté de Dieu.

         Bon anniversaire, Général !

Ahmadou MAIGA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER