Awa Mangara , artiste, lors de la présentation de son album ¨Mama Africa¨ : « … Je ne chante pas pour avoir de l’argent, au contraire, je débourse pour faire de la chanson »

0

Jeudi 17 janvier 2019, le monde s’était réuni au cœur de la maison des jeunes du District de Bamako pour la festivité et la présentation du nouvel album de la jeune artiste Awa Mangara intitulé « Mama Africa ». Ce nouvel album composé de 12 morceaux chantés en Bambara, Français et Anglais se trouve désormais sur le marché malien et slovaque. À cette occasion, on pouvait voir sur le podium : Awa Mangara, artiste auteur de l’album, Ami yerewolo, le producteur Youllo non moins époux de l’artiste …

Quelle relance pour le monde artistique et culturel de la jeunesse malienne ! Une année, un album. La jeune artiste Awa Mangara est une Malienne résidée en Slovaquie, mariée et mère de deux enfants. Son nouvel album présenté le jeudi 17 janvier 2019 s’intitule « Mama Africa ». Nom qui s’explique, selon elle, par son amour et son abnégation pour l’Afrique en général et particulièrement le Mali qui est sa patrie. Ce nouvel album comporte 12 morceaux chantés en Bambara, Français et Anglais, a-t-elle laissé entendre. À en croire l’artiste Awa, le premier morceau de cet album fait allusion aux valeurs culturelles d’antan du Mali. À travers ce morceau, la jeune artiste entend  prouver qu’elle est réellement une Malienne consciente de ses racines. Une Malienne  fière d’être ce qu’elle est. Quant au deuxième morceau, celui-ci parle des mauvais individus contrairement au troisième qui parle de la liberté, a-t-elle précisé.

Ainsi, pour faire plaisir aux amoureux, Awa précise avoir dédié  son cinquième et onzième morceau au monde amoureux. S’exprimant sur sa présence à la cérémonie, l’artiste explique être venue au Mali pour présenter et confier son nouvel album à tous les Maliens vivants à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Ainsi déterminée pour la relance et la promotion des valeurs culturelles et artistiques du Mali, elle explique avoir choisi ce nom « Mama Africa » dans le cadre de la représentativité culturelle et artistique de son pays en Slovaquie où elle réside actuellement avec son mari slovaque et ses enfants.

Pour la vente, Mme Youllo précise avoir déjà  vendu 375 exemplaires de l’album en Slovaquie parmi les 500 disponibles sur le marché. Aux dires de la jeune artiste, malgré cet exploit, elle raconte avoir rencontré plusieurs difficultés au rang desquelles le manque de soutiens sur le plan financier au début.   Abordant cette problématique, elle s’est prononcée de la sorte : « Certes ce n’est pas facile, parce que dans toute chose il y a  des difficultés. Mais moi,  je ne chante pas pour avoir de l’argent, au contraire, je débourse pour faire de la chanson ». Elle poursuit en ajoutant : « Tellement que j’aimais chanter, personne ne faisait de doute que j’allais devenir chanteuse. On me le disait d’ailleurs fréquemment. Cela, bien avant que je ne quittasse le Mali pour la Slovaquie ».

Pour finir, Awa précisera que cet album est à vendre à 5 000 F CFA au Mali, et 6000 F CFA pour les clients slovaques. Présent sur le podium, son époux Youllo, producteur de l’album, annonce avoir aimé et apprécié la culture malienne à travers les chansons de son épouse Awa. Ce dernier de terminer par féliciter et exhorter son épouse et de dire que contrairement aux fausses images d’extrêmes pauvretés et de guerres qui leur sont présentées en Slovaquie, il dit se réjouir de l’accalmie qu’il constate dans le pays. Pour l’artiste Ami yerewolo, le producteur Zack et le manager Ibrahim Diarra, cette jeune artiste styliste est à encourager et saluer pour son exploit.

Mamadou Diarra et

 Ibrahim Sidibé, stagiaire  

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here