KANDIA Kouyaté se confie à Bamako-Hebdo : Dire qu''on m’a jeté un mauvais sort est pour moi un péché""

0

Clouée pendant plusieurs mois au lit par une maladie, l”artiste Kandia Kouyaté qui a aujourd”hui 48 ans bien sonnés, se remet, petit à petit du mal qui la ronge depuis fort longtemps.  Depuis son retour de l”hexagone, les apparitions de la cantatrice en public se font très rare. Mais la porte de sa résidence sise à Boulkassoumbougou-Kouloubléni est largement ouverte au public, à ses fans, parents, proches, journalistes pour ne citer que ceux-ci. Kandia a réservé à notre collaborateur un accueil exceptionnel dans son grand salon au moment où elle avait les yeux fixés sur son écran géant en train de suivre un match de football.rn

Bamako-Hebdo : Kandia Kouyaté, après une longue absence à cause d”une maladie, êtes-vous prête à remonter sur la scène?

rn

Kandia Kouyaté: Tout dépend de Dieu, le Tout-Puissant. Si Dieu décide que je revienne sur la  scène pour chanter, je le ferai. Je n”ai pas le complexe de chanter à nouveau parce que le monde entier m”a connue en tant qu”artiste. Je garde toujours cette étiquette d”artiste.

rn

Pouvez-vous nous rappeler le titre de votre dernier album?

rn

Mon dernier album s”appelle "Mandekalou". La première version est sortie en 2004 et la seconde version cette année.

rn

Cette cassette a changé quoi dans votre vie d”artiste ?

rn

Cette cassette a relancé ma carrière internationale et elle a été un très grand succès. J”ai été accompagnée par des artistes professionnels de renommée internationale et les chansons que j”ai composées dans cet album ont été bien appreciées par le public. A travers cette cassette, je peux dire que j”ai tracé la voie du professionnalisme aux jeunes artistes maliens.

rn

En regardant, aujourd”hui, les beaux clips de cet album à la télé, que ressentez-vous?

rn

Un bon travail produit toujours un bon résultat. Quand je regarde actuellement mes clips à la télé, je suis tout simplement très fière de moi-même.

rn

Parmi vos albums, lequel a bien marché selon vous ?

rn

Pour moi, tous mes albums ont été un succès parce qu”ils ont été appréciés par le public. Mais ma dernière cassette "Mandekalou" a eu plus de succès tant sur le plan national qu”international. Avec cet album international, j”ai fait plusieurs tournées en Europe, Amérique, Afrique.

rn

Pendant votre carrière, vous avez sillonné combien de pays à travers le monde?

rn

 J”ai fait beaucoup de voyages que je ne peux pas tous citer. J”ai sillonné beaucoup de pays européens (France, Espagne, Angleterre, Hollande, Norvège etc.). J”ai fait 47 États en Amérique, sans compter les pays africains.

rn

Trente ans de carrière musicale, c”est trop pour la vie d”un artiste. Peut-on savoir ce que la musique a apporté à Kandia Kouyaté?

rn

 La musique m”a permis d”être connue sur le plan international. C”est un grand atout  qui n”est pas à négliger. Beaucoup de gens me connaissent parce que je chante et ils aiment mes chansons. La musique est tout pour moi.

rn

Est-ce que vous pouvez nous rappeler les prix et les distinctions que vous avez obtenus durant votre carrière?

rn

J”ai reçu une décoration aux États-Unis en 1994. Après j”ai été décorée ici par l’ex-première dame, Adam Ba Konaré. J”ai aussi reçu un prix au Burkina Faso pour la chanson que j”ai faite sur la scolarisation des filles. Pendant que j”étais malade, le «Tamani hommage» de la musique malienne m”a été décernée.

rn

Kandia, pouvez-vous nous parler de votre état de santé ?

rn

 Je rends grâce à Dieu qui fait que je suis devant vous maintenant. Ma maladie n”a pas totalement disparu, mais grâce à Allah, je retrouve, petit à petit, la santé. Aujourd”hui, je peux causer avec les gens. Ce qui m’autorise à espérer retrouver un jour ma santé. Quand je suis tombée malade, c”est tout le monde qui est venu à mon chevet.

rn

La mobilisation des Maliens partout où ils se trouvent et d”autres personnes a été forte. Tout le monde a pleuré avec moi et je souffrais en même temps que tout le monde: mes parents, proches, admirateurs. Je dis aux Maliens et aux autorités d”aider les artistes comme ils l”ont fait pour moi car les artistes sont les ambassadeurs de ce pays à l”extérieur.

rn

Par ailleurs, je lance un appel aux artistes maliens de prendre soins d”eux, de ne pas s”amuser avec leur santé malgré leurs préoccupations. Comme on le dit: la santé avant tout.

rn

Vous pensez que votre maladie est due au fait que vous travailliez sans répit?

rn

Oui on peut le dire. Je voyageais sans cesse. Je me baladais entre les avions, trains, bus, voitures entre les pays du monde et je ne me donnais pas le temps de me reposer. Mon mari me conseillait de me reposer et souvent il m”arrachait mes téléphones qui sonnaient incessamment. Il faisait tout cela pour que je puisse me reposer et oublier un peu les activités. 

rn

Donc, on vous a jeté un mauvais sort comme le racontaient certaines personnes?

rn

 Je ne rends personne coupable de ma maladie. C”est une maladie de Dieu et le même Dieu fait je suis en train de retrouver la santé. Dire qu”on a jeté un mauvais sort est pour moi un péché. Les gens qui le racontent seront jugés par Dieu.

rnPropos reccueillis par Mad”KÉITA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER