Boubèye au meeting de ASMA à Ségou : «Je suis candidat à la présidentielle de 2007 et c'est pour gagner»

0

C’est la substance du discours, tenu par Soumeylou Boubèye Maïga dans la salle Mieru Ba de Ségou, au cours du meeting que l’association qui porte son nom a animé le samedi 23 décembre. Il a en outre, dénoncé la pauvreté grandissante des populations, les difficultés auxquelles celles-ci sont confrontées, notamment au niveau de l’école, de la santé et de l’accès à l’eau potable.

près le succès retentissant du lancement de Convergence 2007, au cours du meeting des amis de Soumeylou Boubèye Maïga (ASMA) le 25 novembre dernier, au Centre International de Conférences de Bamako (CICB), voici le grand meeting de Ségou qui confirme la candidature de Boubèye à la présidentielle du 29 avril. En effet, les amis de Soumeylou Boubèye Maïga ont tenu, le samedi 23 décembre, un meeting gigantesque dans la salle Mieru Ba de Ségou, pleine à craquer (rez -de- chaussée et étage). A tel point que nombreux sont les fans de Boubèye qui ont suivi le meeting débout, dans les allées. Certains n’ont même pas eu accès à la salle. Ils se sont contenté d’écouter l’orchestre, installée à l’entrée

Les supporters de Boubèye sont venus non seulement de la cité des Balazans mais aussi de Markala, Macina, Niono, San, Bla, Baraouiéli, Tominian. Tous ont livré le même message : «Nous sollicitons la candidature de Boubèye à la présidentielle de 2007. Nous sommes avec lui et nous le soutenons de toutes nos forces». Le président de la coordination régionale de Ségou, Mamadou Boundy, conseiller communal ADEMA de son état, le premier intervenant, a invité les ségoviens à soutenir Boubèye et à lui assurer une victoire propre, au sortir de la présidentielle de 2007.

Il a présenté Boubèye comme étant le "candidat des pauvres " dans un pays où ceux-ci continuent d’être pauvres tandis que les riches renforcent davantage leur position. Il en veut pour preuve le classement du PNUD dans lequel le Mali occupent le 175ème rang sur 177 pays classés.

«Pour qu’une démocratie fonctionne correctement, il faut plusieurs voix. C’est pourquoi, nous disons non à une seule perspective et nous croyons fermement à la démarche du camarade Soumeylou Boubèye Maiga. Il est sur la voie de l’honneur et de la dignité. C’est pour cette raison que j’invite les pauvres à se donner la main pour faire triompher la cause de Boubèye " a déclaré avec éloquence Mamadou Boundy.

Les jeunes et les femmes de Ségou qui soutiennent Boubèye ont abondé dans le même sens. C’est ainsi qu’un jeune répondant au nom de Souleymane Ouédrago, militant MPR a pris la parole dire : "nous jeunes et militants des différents partis politiques de Ségou soutenons la candidature de Boubèye à la présidentielle de 2007. Nous admirons son courage et son patriotisme. Nous saluons le fait qu’il  s’est démarqué des béni oui oui. Nous lui apporterons notre appui dans le combat qu’il mène au nom de la démocratie ".

Le porte-parole de Macina, Dian Diallo -conseiller communal ADEMA- qui a amené la plus forte délégation soit 168 personnes, provenant de toutes les communes de ce cercle a déclaré haut et fort : "Nous n’avons peur de personne. Boubèye, qu’on le veuille ou non est ADEMA. Nous sommes également du parti de l’abeille et si l’un de nous est candidat à la présidentielle prochaine, nous allons le soutenir. Tous ceux qui n’aiment pas le premier vice-président du parti seront combattus par nous ". Le secrétaire administratif adjoint de la sous – section ADEMA de Baraouiéli, Hamidou Tounkara, dira que tous les membres fondateurs de l’ADEMA dans cette contrée sont avec Boubèye parce qu’ils savent le rôle historique qu’il a joué avec certains camarades dans l’avènement du 26 mars 1991.

Au nom du cercle de San, Hamidou Traoré,  responsable ADEMA a martelé :  «Nous ne jurons que par Boubèye, nuit et jour parce qu’il a le sens de l’honneur et de la dignité. Nous sommes prêts et nous attendons impatiemment l’élection présidentielle».

Soumeylou Boubèye Maïga, pour sa part, a d’abord rendu hommage à des natifs de Ségou qui s’étaient dressés contre la dictature de Moussa Traoré. Il s’agit notamment de Dramane Coulibaly, Samba Lamine Traoré ( décédé très tôt) et Me Mountaga Tall. Ensuite, il a déclaré : "Si nous sommes là, c’est grâce à la fidélité à une lutte et aux valeurs démocratiques et républicaines que nous partageons avec vous. Nous luttons contre le déshonneur, l’humiliation et la démission. C’est le sens de la création de Convergence 2007. Nous n’acceptons pas que notre lutte soit confisquée par d’autres et qu’on nous considère comme des marchandises. Notre lutte doit profiter à tout le monde ".

Boubèye a dénoncé avec force la paupérisation grandissante de celles-ci et les difficultés auxquelles les populations sont confrontées au quotidien notamment au niveau de l’école, de la santé et de l’accès à l’eau potable.

« Personne ne peut dire que demain sera meilleur qu’aujourd’hui. Il n’y a pas de travail pour les jeunes diplômés. Ceux-ci sont sur le dos des parents et malgré tout, on veut faire croire que le pays c’est le paradis»  a t-il martelé.

Abordant le scrutin présidentiel du 29 avril, Boubèye a déclaré sans ambages : "Je suis candidat et nous irons aux élections pour gagner et faire gagner ceux qui souffrent. Est-ce normal que nos impôts continuent de financer les partis politiques qui ne veulent pas aller aux élections ? Que non ! Certains sont en train de tuer la démocratie en disant que nous sommes tous pareils, nous sommes des jumeaux et l’on demande au citoyen de venir nous départager. Si l’on arrête pas ça, le pays court à la dérive. Avec l’aide de Dieu et le vôtre, nous allons mettre fin à cela. Allons-y pour 2007. Nous allons triompher»

Précisons que le film "itinéraire", qui retrace le parcours combattant et patriotique de Soumeylou Boubèye Maïga a été projeté devant les militants qui ont alors compris que l’engagement politique de Boubèye ne date pas mars 1991. Est -il nécessaire d’indiquer que l’ancien député et  ex -président de la ligue de football de Ségou, le doyen Sory Konandji a apporté, au cours de ce meeting son soutien à Boubèye. Il a laissé entendre qu’en 1992, lors de la campagne présidentielle, le candidat Alpha Oumar Konaré n’a pas réussi à mobiliser à Ségou le quart des personnes présentes à ce grand rassemblement.

En outre, Boubèye a tenu un point de presse après ce meeting, au même endroit. Il a déclaré qu’il n’a pas de problème avec ATT et qu’il ne confond pas les relations personnelles avec les questions politiques : "J’assume mon choix politique sans intolérance. Je ne suis pas défaitiste, et encore une fois je vais aux élections pour gagner ". 

                                       CHAHANA TAKIOU

Commentaires via Facebook :

PARTAGER