Pinochet: « je souhaite rester! Mais… »

0

Plus que cent jours 100jours environs pour les présidentielles! Alors, remaniement imminent? Voilà le plat de résistance des discussions quelques fois chaudes et passionnéesà travers salons, bureaux et même la rue. Les rumeurs et suppositions fusent dans tous les sens! Le départ de Pinochet, lui, n’est nulle part inscrit ou souhaité.

Même les plus irréductibles semblent pour qu’il reste aux commandes place de la nation. Toutefois, c’est aussi le souhait de l’homme selon des sources concordantes.

Pinochet, resteras mais exige néanmoins le départ de certains de ses ministres. Parmi ceux-ci, nombreux sont ceux qui ne souhaiteraient surtout pas partir.  D’autres par contre seraient maintenus, tandis que parmi eux, encore, on compte
bien certains qui souhaiteraient partir sans démissionner.

Une situation sommes toutes préoccupante aussi bien pour le PM que pour presque la quasi majorité de son Gouvernement actuel. ATT quand lui, attend, mais il concocte aussi pour l’ADP notamment et certains de ses impondérables amis une place au soleil.

De toute évidence, le bruit qui cours sur le remaniement n’est pas donc point fortuit. Bien au contraire, il est fondé et les tous prochains jours , avant le 20 Janvier 2007 (date anniversaire de la Fête de l’Armée malienne), un nouveau gouvernement sera déjà en fonction. Dirigé par Ousmane Issoufi MAIGA. Son voeux, est qu’il conduise le Mali, jusqu’aux prochaines législatives et partir en belle retraite, pour se consacrer à la plume. Il ne veut même pas de fonctions. Soient-elles internationales. Au regard de son résultat depuis Mai 2004, l’homme mérite que l’on respecte cette volonté, sinon lui accorder de parachever ses oeuvres. C’est d’ailleurs l’avis de nombreux observateurs qui ont pour lui, une estime soutenue.

ATT, qui semble jeter un clin d’oeil vers l’ADP ,pour sa part ne lâchera pas cet homme, qui l’a honorablement servi. Au son de son équipe gouvernementale, quand à elle et malgré sa rigueur, certains ont flanché, trébuché et même pêché. Nous sommes, à peu près certains que ces derniers sont à l’origine des déboires qu’a connu ATT, et de nombreuses secousses qui ont mis en branle certaines structures étatiques et publiques.

En exemple: prenez-en le moindre à savoir le séisme qui a ébranle les médias notamment la Maison de la Presse et autres Associations affiliées. Pinochet tout comme ATT, doivent les remercier si, seulement et si, l’on souhaite éviter de pénibles et regrettable déconvenues, pour ce qu’il est convenue de réaliser: des élections transparentes et paisibles.

Ahmed ELKORI

Commentaires via Facebook :

PARTAGER