Changement à la tête de la section RPM de Bla : Soumana Mori, prend le pouvoir !

1

Une nouvelle mue, une rédemption, le RPM repart de bons pieds à Bla. A l’unanimité, les membres du bureau et l’ensemble des militants de la section, ont demandé à Soumana Mori Coulibaly, l’incontournable enfant du sérail, à reprendre la manette de la section. Il a accepté, au bonheur des siens.

Le géniteur des FARE ANKA WULI, Soumana Mori Coulibaly, est depuis samedi dernier, le tout nouveau Secrétaire général de la section RPM de Bla, son fief politique incontesté. Du  Coup, c’est le cadre politique dans l’âme, Soumana Mori Coulibaly, fort de ses convictions,
qui avait réussi à lui seul, à faire élire 5 des six députés des FARE à l’Assemblée Nationale, donnant du coup à cette nouvelle formation qu’il a façonné de ses mains, un groupe parlementaire, à la stupéfaction générale des vieilles écuries dont certaines étaient obligées de fusionner. Mais la tournure politique  que connaîtront les FARE, l’appétit venant en mangeant, a changé la donne. Ceux qui se cachaient ou faisaient semblant de ne rien avoir avec ce parti, formé et animé par Soumana Mori et certains de ses amis politiques, tractionneront aux vus des résultats de la présidentielle et des
législatives pour vouloir reprendre les choses en mains, à leur compte, faisant de leur mentor un président presque auto- proclamé.
Jusqu’à ces élections, ce mentor, ce n’est un secret pour personne, qui n’avait rien de politique, profitera des bienfaits de la communication. Un choc, un dégoût, Soumana Mori, rendra le tablier et avec lui, ses 5 députés. Lieutenant de longue date du président IBK, à l’Adema, il ne pouvait que rejoindre le parti  de ce dernier.  Le RPM, le MIRIA et l’URD, ne connaissent qu’une seule et même origine, l’Adema PASJ. En quittant l’Adema, on ne peut voir que, soit le RPM, soit l’URD. Ce n’est pas Iba N’Diaye qui portera la contradiction.
Déçu de ce qu’il a vu à Bla à l’occasion de son récent séjour ségovien, le président IBK, se frotterait très prochainement les deux mains.

Sory de Motti

PARTAGER

1 commentaire

  1. Pitoyable comme journalisme! Qui ne connait pas ce monsieur dont Sory de Moti tente de vanter si maladroitement “la probité” et “l’intégrité” ne serait-ce que politique ?

Comments are closed.