Focus : Réconciliation : au-delà des discours

93
Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 13 janvier 2016

Depuis un certain temps, le mot « réconciliation » semble devenir un refrain au Mali. Il est au début et à la fin de tous les discours officiels, notamment ceux du chef de l’Etat. C’est une évidence : le Mali est divisé depuis le coup d’Etat de mars 2012 et l’occupation de son septentrion par des groupes djihadistes et des narcotrafiquants. Aujourd’hui encore,  le pays est en lambeau. Trois longues années après les évènements de 2012, quelle est l’image du Mali ?

Une mauvaise gouvernance  chronique, une insécurité galopante et une crise économique et financière sans précèdent, sont   des maux qui minent  ce pays, qui, dans un passé récent, était cité en exemple dans bien de domaines.

Ajoutez-y la mésentente, voire la désunion, qui  s’est installée dans l’arène politique et la société malienne. La principale  cause ? Elle est connue. Le Mali  a cessé d’être cette grande famille, où tous les membres vivaient en parfaite  symbiose. L’exemple le plus déroutant est livré au sommet de l’Etat, où  le chef de l’Etat  entretient des rapports difficiles avec deux de ses prédécesseurs.

Dans ces conditions, un pays peut-il réconcilier ses enfants ? Difficilement. C’est dire qu’au Mali, la réconciliation, tant chantée, est loin d’être  une réalité. Elle se limite  aux discours destinés à l’extérieur…Et c’est là tout le problème de ce pays qui reste divisé et déchiré.

CHS

 

PARTAGER

93 COMMENTAIRES

  1. Il reste certes du chemin à faire dans le sens de la réconciliation dans notre pays.
    Mais force est de reconnaitre tous les sacrifices consentis par le président IBK et son gouvernement pour donner à notre pays une paix solide et durable.
    J’invite donc les journalistes vendus et les opposants malhonnêtes à soutenir toutes ces actions car il y de l’intérêt de tous.
    Que Dieu protège le Mali…

  2. Une réconciliation suppose qu’il y a eu conflit ou mésentente entre des personnes ou des groupes de personnes.Et en ce que je sache,le président IBK n’est pas à la base d’une quelconque crise dans ce pays.
    Mais en tant que président du Mali,et donc de tous les maliens,il ne cesse de poser les actes pour aller dans le sens de la réconciliation de tous maliens.
    Nous constatons malheureusement que certains maliens cherchent délibérément à saboter les actions de cet homme de paix et cohésion.
    Merci président pour tout ce que vos faites dans le sens de le paix et la réconciliation dans notre pays.

  3. Sauf la mauvaise foi de certaines personnes,la gestion du président IBK n’est pas du tout catastrophique en matière de finance car c’est sous son pouvoir que notre pays a pu renouer avec de nombreuses institutions financières internationales.
    Et les résultats de ces partenariats commencent à se faire sentir sur l’économie de notre pays.
    Merci président pour votre travail…

  4. La réconciliation dans ce pays ne doit pas être l’affaire du seul président IBK et de son gouvernement.
    C’est donc tous les maliens qui doivent s’investir dans ce combat pour permettre à notre de retrouver cette cohésion entre ses fils qui a longtemps fait sa particularité dans la sous région.

  5. On ne sort pas d’une crise comme celle qu’a connu le Mali comme si on sortait d’un bal.
    Le pseudos journalistes cupides et à la solde d’opposants véreux doivent donc comprendre que le président IBK s’est fortement investi dans le domaine de la réconciliation et nous commençons à voir le retombées de ses actions.
    Vive un Mali réconcilié.

  6. Il est évident qu’on ne peut pas arriver à une vraie réconciliation dans le mensonge. C’est pourquoi, chacun devra reconnaître sa responsabilité dans la crise qui a secoué notre pays. En effet, trop de mensonges ont été semés dans la vie socio-politique de notre nation. L’heure est venue de sortir courageusement de cette culture de mensonge pour accéder à la vérité. C’est pour cela le président ne cesse d’appeler à la réconciliation gage d’une paix durable.

  7. Pour arriver à une réconciliation vraie et réussie, il faut encourager la poursuite du processus de désarmement, condition indispensable.

  8. A mon avis, la réconciliation passe aussi par l’unité au sein de chaque parti politique. J’invitons les partis politiques à œuvrer à l’unité et à la paix en leur propre sein pour contribuer ainsi à la réconciliation du pays.

  9. Si ton frère a quelque chose contre toi, va d’abord te réconcilier avec lui et viens. Une vraie réconciliation exige une rencontre entre les belligérants d’hier. C’est pourquoi nous souhaitons vivement que tous les leaders politiques se rencontrent et fassent la paix.

  10. Sans le pardon demandé et reçu, il n’y a pas de réconciliation authentique. Nous invitons donc les bourreaux de l’un et l’autre camps à regretter leurs torts, à en demander pardon avec la ferme résolution de ne plus recommencer. Quant aux victimes, elles devront faire un effort de pardon et de dépassement. Je pense que si chacun arrive à se dépasser, nous y arriverons. C’est pour cela que le président dans tous ses discours, appelle les Maliens à se réconcilier pour bâtir une nation forte et prospère.

  11. Je pense que pour réconciliation vraie et réussie, il faut que nous donnions la main afin d’y parvenir pour l’édification de notre pays. Et cela passe par l’acceptation de l’autre tel qu’il est malgré les divergences culturelles, idéologiques et religieuses. En plus, cette réconciliation n’est pas la seule affaire du président. Il appelle à la réconciliation et à nous de l’aider dans cette quête qui est profitable à tous.

  12. Une mauvaise gouvernance chronique, une insécurité galopante et une crise économique et financière sans précèdent, sont des maux qui minent ce pays, qui, dans un passé récent, était cité en exemple dans bien de domaines. 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯
    Je veux bien savoir par qui notre pays était cité en exemple? Et tous les problèmes que nous avons ont commencé en 2012? 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄
    Notre pays souffre depuis plus de 10 ans alors voyons les choses en face et contribuons à le reconstruire au lieu de passer notre temps à faire des remontrances de gauche à droite! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  13. C’est tout à fait que le président dans chacun de son discours prononce le mot réconciliation car il se doit de mettre un accent sur celui parce que très important dans le développement de notre nation. Et cette réconciliation ne viendra pas nous tant que nous ne posons pas des actes concrets pour faciliter celle-ci. Que chacun s’y investisse à sa manière afin que nous retrouvions notre lustre d’antan.

  14. Les Maliens devraient se donner la main pour bâtir ensemble le Mali.
    Comme dit un célèbre adage que l’union fait la force.
    Compte tenu de la devise du Mali, un peuple, un but ; une foi, les Maliens sont tous les mêmes alors donnons-nous la main pour renforcer cette devise et faire renaître le pays qui a trop souffert.
    Vive le développement, Vive le peuple malien; Vive le président IBK

  15. Je constate qu’il y au moins des gens qui sont dotés d’objectivité dans ce pays. Même si toutes les promesses du gouvernement n’ont pas encore été tenues du fait des certaines réalités qu’aucun malien n’est censé ignoré; il faut reconnaitre que nous sommes sur la bonne voie. C’est pourquoi je salue personnellement les progrès du président et de son équipe

  16. Ce n’est pas une justification mais il faut qu’on apprenne à être un peu réaliste tout pays surtout le notre qui n’est pas encore sorti de la crise connait le banditisme résiduelle et des attaques sporadiques. Nous pouvons nous réjouir car il y a des pays où les attaques djihadistes sont journalières et les morts se comptent par plusieurs dizaines.
    Aussi nos forces de sécurités n’étaient pas préparées à la lutte contre le terrorisme mais si vous êtes objectif vous saurez que du travail est fait pour pallier à cette situation avec l’établissement de dispositifs sécuritaires un peu partout à Bamako et sa région et dans les zones sensibles du pays.

  17. Après sa mise en place, la Commission Vérité Justice et Réconciliation est allée à la rencontre de la presse malienne au cours d’une conférence tenue le jeudi 29 novembre à la Maison de la presse qui a regroupé autour de son président, M. Ousmane Oumarou Sidibé, la presque totalité des commissaires.
    Ensuite,le lundi 23 novembre 2015, la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) du Mali et le gouvernorat de Mopti avec l’appui logistique de la MINUSMA ont organisé une visite d’information au profit des populations de Mopti. Quelques temps après elle a été à Gao et à Tombouctou; alors sachez qu’il y a du travail qui est en train d’être fait. Informez vous avant de dénigrer!

  18. Pour ma part, une vraie réconciliation, dans notre contexte actuel, nécessite un certain nombre de conditions dont, entre autres : la rencontre entre les leaders politiques, l’unité au sein de chaque parti politique, le désarmement, la vérité, une justice équitable et le pardon. Je pense que toutes ces conditions réunies et avec la volonté des uns et des autres, nous y parviendrons.
    VIVE LA RECONCILIATION POUR QUE VIVE UN MALI NOUVEAU ! ❗ ❗ ❗

  19. L’exemple le plus déroutant est livré au sommet de l’Etat, où le chef de l’Etat entretient des rapports difficiles avec deux de ses prédécesseurs. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
    Le président de la république interrogé par le journal “jeune afrique” a affirmé avoir de bons rapports avec le président ATT donc je ne sais pas d’où vous sortez vos allégations bizarres pour toujours vouloir créer le désordre dans ce pays?
    Faites un article un jour qui va réellement prôner la paix. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  20. A mon humble avis, la réconciliation ne saurait se réaliser que si nous nous donnions les moyens et poser des actes tendant vers celle-ci. Et cette question de réconciliation n’est pas du seul ressort du président, mais de tous. Si nous parvenons à comprendre cela, je pense que nous aurons cette réconciliation.

  21. Pauvre journaliste, on sait le républicain est toujours contre le gouvernement. Arrête dire des choses inutiles car vos articles n’a aucune importance en ce moment pareille, monsieur le journaliste, la presse joue un très grand rôle dans notre société, ce sont eux qui sont à la base de toutes les informations concernant le Mali.

  22. IBK est un homme de parole. Il est en train de réaliser le rêve du peuple.
    Le gouvernement d’IBK a été extraordinaire. Car le Mali a connu son développement grâce au régime d’IBK.
    La question est de savoir pourquoi les gens critiques IBK et son gouvernement ?
    Le Mali a connu le bonheur et l’honneur sous IBK.

  23. Pendant combien de temps allons-nous continuer à nous diviser, à nous battre sur des choses qui n’en valent pas vraiment la peine?
    Notre pays connait une phase triste de son histoire à travers le chienlit que ces terroristes ont installés dans notre pays.
    Nous devons par tous les moyens vaincre les moyens l’adversité et propulser notre pays vers la voie du développement. Nous avons certes des problèmes mais tout n’est pas encore perdu. Notre pays peut sortir de cette situation et je crois que nos autorités en ont la ferme volonté et elles y arriveront.

  24. Avant d’accéder au pouvoir IBK, le pays était dans le chao, c’est à dire dans un désordre total. L’armée et la mauvaise gestion de l’administration était mal géré.
    En essayant de faire la comparaison entre le régime précédant à celui du régime actuel, on se rendu compte que celui d’IBK est le meilleur.

  25. Nous devons prier pour notre pays chaque fois que nous en avons l’occasion. Notre pays a connu sinon connait des moments difficiles. Au-delà des actions humaines il faut que nous implorions les divinités pour qu’elles puissent soutenir les actions de nos leaders politiques pour qu’ils puissent arriver à leur ambition de faire de ce pays un pays développé et prospère.
    VIVE LA PAIX ET LE DÉVELOPPEMENT AU MALI!

  26. Compte tenu de la situation actuelle du pays, le gouvernement d’IBK de son mieux pour que le Mali avance. IBK vise le bonheur des Maliens.
    Il est responsable, digne, humble envers son peuple.

  27. PAIX ET DÉVELOPPEMENT DANS NOTRE CHER PAYS.
    Je me demande
    Comment résonne le sifflet du général?
    Et le rat, comment crie t-il?
    Je me demande
    Quelle est l’odeur d’une balle?
    Et celle d’un corps sans vie dans une forêt ou dans le désert ?
    Le gaz, comment sent-il?
    Je me demande
    La main tremble t-elle en actionnant la gâchette?
    Que ressent-on à lâcher une bombe?
    Et lorsque son sifflement retentit par-dessus nos têtes?
    Je me demande
    Quelles angoisses étreignent le cœur des parents d’un soldat?
    Le chagrin de perdre un ami, quel est-il?
    Comment mesurer la perte?
    16 millions, Première guerre mondiale
    50 millions, Deuxième guerre mondiale
    Et la troisième, Combien?
    Je me demande
    Que serait la vie sans la guerre?
    Quelle est la saveur de la Paix?
    Quelle est sa résonance?
    Quand les peuples verront-ils à travers le mensonge?
    Et la cruauté, quand finira t-elle?
    Qui apportera la réconciliation à notre monde?
    Je me le demande
    Serait-ce toi ?
    Ou moi ?
    Les jeunes du MALIBA croient que les peuples de la terre peuvent résoudre
    leurs problèmes sans violence et, en 2016, ce message demande aux dirigeants
    du monde de se réconcilier et de suivre les chemins de la Paix

  28. Le gouvernement d’IBK est extraordinaire. Le Mali a connu la paix et le développement grâce à eux.
    La question est de savoir pourquoi les gens critiques IBK et son gouvernement ?
    Le Mali a été sauvée de l’indignation et du chao par IBK.
    Le président IBK, est un président légitime et légalement élu avec 77,61% de voie, cela prouve que la population est avec lui.

  29. Notre cher pays est un grand pays cependant les décennies de crise qu’il a connu a plombé son développement ainsi le message du président de la république à l’endroit des chrétiens et musulmans lors de la célébration du Maouloud et de la Noël doit être saisi par tous. Nous devons prier pour notre cher pays; il a des potentialités et nous devons chacun à son niveau planter les bases du développement pour notre pays. Dieu n’a pas crée un être humain pour que celui-ci viennent souffrir sur terre nous devons prendre conscience de cela et nous mettre à l’œuvre pour l’édification de la nation malienne.

  30. La population Malienne est consciente pour tout acte faite par le président de la république et son gouvernement. Alors monsieur le journaliste, sachez réellement qu’IBK est un homme de parole digne et responsable car toutes les promesses qu’il a tenu avant d’arriver au pouvoir ont été mise en épreuves. Je vous fais une brève démonstration de cela, pour te montrer qu’IBK est la solution à nos problèmes. Un pays comme le Mali a besoin d’un dirigeant comme IBK.

  31. Monsieur le journaliste, tous ceux ce vous disent dans vos articles sont loin de la réalité car, grâce à la signature de l’accord de paix et la réconciliation du 20 juin dernier permet au Mali de tourner la page de 20 ans de corruption, de vol, du chômage, de détournement du dernier publique.
    C’est grâce à la signature de l’accord que les bailleurs de fond ont commencés à faire face au Mali.

  32. Ce sont des individus malintentionnés qui s’adonnent à ces pratiques pour semer la psychose et mettre des doutes sur les accords. Nous déplorons cette situation. Nous saluons le courage de nos forces pour leur bravoure et leur disponibilité

  33. Nul n’est à l’abri des attaques terroristes aujourd’hui malgré les moyens qu’on peut disposé car on ignore jusque-là leur réelle motivation. La population doit être vigilante et coopérative avec les forces de sécurité pour coincer ces barbares

  34. Toutes nos félicitations à nos FAMAS qui ont nous protègent malgré les difficultés qu’ils rencontrent dans l’exercice de leur fonction. Merci infiniment Monos

  35. Comme le disait un sage africain ” la paix n’est pas un vain mais c’est un comportement” Je pense que cela nous interpelle tous car nos comportements quotidiens doivent montrer que nous nous pardonnons et qu’on est prêt à vivre ensemble quelque soit nos différends.

  36. Les accords ont été par les différents partis et cela montre que les enfants du Mali veulent aller à la paix. Il faut toute fois noter qu’une paix n’est évidente que s’il y a le pardon et la réconciliation.
    Donc le gouvernement s’est attelé à ce qu’un comité puisse sensibiliser si les enjeux et l’importance d’une réconciliation

  37. Le territoire malien est très vaste donc la maîtrise totale de l’insécurité est un véritable fardeau pour nos forces de sécurité. Mais cela ne doit pas laisser entendre que c’est une fuite à l’avance. On peut toute fois les féliciter et les encourager car elles ont su tirer leur épingle du jeu.

  38. Depuis la signature des accords de paix, le président a bien montré sa réelle volonté d’aller à la paix et à la réconciliation. Ainsi un comité a été mis en place pour initier le dialogue entre les différentes communautés du pays et cela a porté des fruits inespérés

  39. Le Mali a une armée républicaine et dévouée et qui ont reçu des équipements depuis l’avènement IBK. Nous souhaitons que se tendra sur toutes les autres forces afin de lutter efficacement contre ce fléau mondial.

  40. La paix et la réconciliation n’incombent pas seulement le Président de la république lui seul. C’est l’affaire te tous si je sais bien il n’est pas celui qui a crée cette situation mais il fait de son mieux pour trouver une solution

  41. Je salue nos forces de sécurité et de défense la promptitude et le courage avec lesquels ils ont amorcé cette situation.
    Le peuple leur remercie pour ce travail républicain et patriotique.

  42. Le président de la république est en train de tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité des populations des différentes localités, et pour lutter contre le banditisme dans les régions du nord !!!

  43. La paix et la réconciliation est un long processus qui nécessite plusieurs mois voire plusieurs années pour qu’elles soient dans les rangs de la stabilité !!! Et il faut reconnaitre que le cas de notre pays est plus compliqué qu’on ne le pense !!!

  44. L’effort déployé par le président de la république et son gouvernement n’est pas négligeable dans cette situation, il faut reconnaitre qu’ils se donnent à fond pour améliorer les conditions de vie et la sécurité des populations dans ces différentes localités !!!

  45. Il faut savoir aussi que la sécurité d’une localité qui vaut trois fois la France ne peut pas être garantit en un clin d’œil, c’est un long processus et il faut du temps au président de la république et son gouvernement pour toucher toutes les zones !!!

  46. Le gouvernement n’a jamais manqué à ses engagements, nous sommes conscient que des ennemis de ce pays qui se disent en accord avec le Mali rendent toujours difficile la mise en œuvre de la paix au Mali.
    Mais nous devons nous dire que cette paix ne viendra que de nous-même, que c’est de nos comportement, de nos façons de voir les choses et de nos façons de nous aimer entre nous.
    Nous avons tous dit la paix et rien que la paix nous satisfait.
    Vive la paix…

  47. Les processus pour la paix et la réconciliation ne dépend toujours que de nous, il faut qu’on se dit que nous sommes prêt pour le MALI, sans aucune arrière-pensée.
    Comme le dit le président de la république lors de la signature de l’accord de paix du 20 juin à Bamako, “il n’y a pas de plus beau que le retour de la paix et de la réconciliation au Mali “.
    Donnons-nous la main pour faire la paix…

  48. Nous sommes conscients de la bonne volonté du gouvernement pour le retour de la paix au Mali. La paix est un comportement, nous devons jouer ce comportement pour l’intérêt de la nation sans chercher quelque chose d’autre comme récompense.

  49. On fait la paix pour nous et pour la nation, comment est-ce que cette paix peut-elle connaitre des traines ?
    Suivons les décisions du gouvernement et disons-nous que tous ce que nous faisons c’est pour le Mali.

  50. Tout le monde n’a pas intérêt à la paix, notamment les terroristes et les trafiquants de drogue qui feront tout pour que l’accord ne puisse pas être correctement appliqué et que les Maliens ne se réconcilient pas car cela signifierait la fin de leur quiétude et de leurs activités illicites et destructrices pour notre pays et le Sahel. L’accord ne sera jamais en danger si les Maliens se donnent la main pour faire halte à ces vendeurs de morts.

  51. Parlant de réconciliation, Le comité de suivi de l’accord s’est réuni plusieurs fois et a pu adopter son règlement intérieur. Espérons qu’à partir de là, on pourra engager des mesures urgentes sur les plans sécuritaires (cantonnement, désarmement…), humanitaires et de réconciliation (retour des réfugiés notamment) ainsi que les actions de développement.

  52. Aucun accord n’est parfait mais cet accord, je l’ai dit plusieurs fois, constitue une très bonne base pour faire la paix, traiter des questions de fond qui ont entraîné des difficultés au nord de notre pays, restructurer notre appareil sécuritaire et créer ainsi les fondements d’un Etat de nouveau en mesure de faire face à ses obligations.
    Si on l’applique dans la lettre mais surtout dans l’esprit, avec bonne foi, il y a de bonnes chances que le Mali retrouve de nouveau de bons espoirs vers demain.

  53. Mr. Le journaliste, ne vient pas nous raconté des n’importes quoi sur une mauvaise gestion, j’atteste que notre gouvernement a fait son mieux et continue toujours de faire plus envers le retour de la paix et de la réconciliation.
    Nous souhaitons le retour à la paix et nous avons de la chance d’avoir un gouvernement qui lutte envers ce sens. A nous maliens d’être de plus envers cette paix, elle consiste

  54. La sécurité des populations des régions du nord-MALI sera assurer, mais on ne peut pas sortir d’une crise qui a duré plus de 20ans et crier pour la stabilité le jour d’après, cela n’est pas possible, il faut du temps pour cela Monsieur !!!

  55. La stabilité dans ces différentes régions se fera, mais je ne peux pas dire sans problème car nous savons tous comment est la tendance dans ces régions, et aussi face à quels problèmes le président et son gouvernement doivent faire face pour le retour de la stabilité !!!

  56. Nous avons confiance au retour de la paix et de la sécurité dans les trois régions du nord MALI, et ça se fera quoi qu’il arrive !!! Mais il nous faut juste être patient et solidaire envers nos autorités pour leur faciliter la tâche !!!

  57. Nous avons cru en lui, plus de 77% des maliens l’ont choisi pour leur sortir de la merde dans laquelle ils étaient plongé depuis plus de 20ans, il l’a fait !!! Nous le voulions pour mettre le pays sur la bonne voie de développement, il est en train de mettre en place une solide base de développement pour notre pays, de quoi avons besoin encore !!!

  58. IBK est celui dont le MALI avait besoin pour se relancer économiquement, sur la scène internationale, pour entamer un procédure de développement durable, pour permettre au MALI de préserver son intégrité territoriale et de faire régner la paix et la sécurité dans notre pays !!! Et il est en train d’accomplir ces différentes tâches à merveille !!!

  59. La paix est notre volonté à nous tous.
    Vive la paix et la réconciliation.
    Vive le gouvernement malien qui se soucis de la volonté de sa population qui est la paix et la réconciliation.

  60. Cette réconciliation doit venir de nous même pas d’autres, voilà ce que les maliens doivent se mettre dans leurs consciences.
    La Paix, la Paix rien d’autre que la paix, notre volonté à nous tous est la paix au Mali.
    Vive la paix.

  61. Nous savons tous que le Mali va bien, seulement que le coup d’Etat a mis dans un contexte embrassant. Chers compatriotes comprenons juste que chaque chose à son temps, on ne peut pas forcer le destin. Pour des précisions, je dirais juste que nos dirigeants ont fournis des efforts, mais le moment que nous attendons tous n’est pas encore venu.

  62. Nous ne pouvons pas dire que ces années passés par IBK au pouvoir ont été vétille. L’année précédente fut à la fois réussie mais aussi difficile. En tout état de cause, nous ne pouvons dire que le bilan de cette année a été négatif. Car quoi qu’il en soit, il y’a eu aussi des actions bénéfiques pour notre pays.

  63. C’est vrai que beaucoup de personne ont qualifié le bilan de l’année dernière comme négatif. Quand même nous devons comprendre que nos gouvernants ont aussi mouillés le maillot d’une part. Quand même tout ce que je sais ce qu’on ne peut pas prétendre être le président de la République et en même tant être contre son propre pays.

  64. Je ne suis pas du même avis que ceux qui disent que le régime actuel est la cause de ce qu’il arrive à ce pays. Nous savons tous que bien avant l’élection d’IBK au pouvoir, le Mali souffrait déjà. C’est vrai que le Mali a traversé des moments difficile ces derniers temps. Mais est ce que nous pouvons dire que c’est le gouvernement IBK qui est la base de ce malheur ?

  65. Soyons reconnaissant envers nos dirigeants, quoi qu’il en soit ils ont fait de leur mieux. Ils ont trouvés le pays dans cette phase difficile, ils font tous leurs possibles pour le sauver. Par contre, ne restons pas à côté et les critiqué, unissons nos forces et sauvons le Mali. Le Mali est à nous tous, et non à Ibrahim Boubacar Keita et son gouvernement. De ce fait, il est normal que nous unissions nos forces pour la sauvegarde de notre pays. Certes, nos dirigeants jouent leurs rôle, mais à nous aussi de contribuer à la reconstruction de notre pays.

  66. Nous devons faire confiance en IBK et son gouvernement et les aider à reconstruire ce pays. Le MALI est notre patrie et il est normal qu’on s’unisse pour le rebâtir. Certes IBK est le président actuel mais il ne demeurera pas au pouvoir pour toujours.

  67. Le Mali c’est moi, c’est toi, c’est nous tous le Mali est à nous peuple malien. Nous avons élu le président Ibrahim Boubacar Keita pour reconstruire ce pays. Mais nous devons tout faire pour le soutenir et l’aider à relever les défis. 😳 😳 😳 😳 😳

  68. Ayons confiance ne IBK et son gouvernement, cette crise du septentrion malien a beau être difficile, ils finiront par le résoudre. Par contre comprenons ce n’est pas du jour au lendemain, que les choses pourront voir le jour.

  69. Contrairement à vous, je dirai que les maliens ne sont ni trompé, ni trompé du choix. Il faut juste que les maliens croient en eux et contribuent à la convalescence du pays. Ce n’est pas en restant sous les arbres qu’on peut rebâtir le Maliba.

  70. Œuvrons pour la réinsertion du Mali, ce n’est pas nos gouvernants mais plutôt les maliens eux-mêmes. Chacun préfèrent regarder le Mali s’écroulé sans bouger le petit doigt. Nous savons que tenir des débats.

  71. La gouvernance d’IBK quoi qu’on dise reste la meilleure. Malgré la charge de son programme de la campagne présidentielle de 2013, il est encore confronté à d’autres problèmes plus colossaux que prévus. Le Président de de République est déterminé et attentif pour redresser le pays. Les détracteurs essaient de tromper l’opinion publique, pour en tirer profit, mais le peuple reste indifférent face à cela.

  72. Le Président de la République met tout en n'œuvre pour épanouir son peuple en trouvant le plus tôt possible des suites favorables aux nombreux maux dont le pays est confronté depuis les régimes précédents. IBK n'est pas à indexer si nous devons chercher des coupables aux maux qui persistent de nos jours. Il a été élu pour résoudre la situation surtout la situation politico-sécuritaire dans le septentrion malien et aussi trouver des solutions de sortie favorable dans cette crise multidimensionnelle, en plus ses résultats sont salutaires.

  73. Ibrahim Boubacar Keïta est en train de tout mettre en n’œuvre pour que cet accord puisse aboutir. Les différents belligérants doivent faire preuve de bonne foi et de responsabilité et respecter leurs engagements. Tous les acteurs sont appelés à donner le meilleur d’eux même pour que cette quête de la paix puisse aboutir. Tout le peuple malien aspire sortie de cette crise à l’aide de l’accord de paix et de réconciliation issu du processus d’Alger.

  74. Tu as raison, « Il n’y a pas plus aveugle que celui qui refuse de voir ». IBK et son staff son au four et au moulin pour sortie notre pays de cette crise qui persiste depuis des années. IBK n’est pas le fautif, non loin de là. IBK est le sauveur. Sa politique de gouvernance et de sortie de crise est et restera la meilleure si toute la population malienne s’engage pour soutenir tous les actions gouvernementales et être en complicité parfaite avec le régime en place.

  75. Je pense que c’est à l’issu de cet accord que le Mali pourra enfin sortie de cette crise au septentrion. La mise en n’œuvre de l’accord est certes difficile mais pas impossible. IBK est engagé dans une lutte sans merci pour la quête de la paix et de la réconciliation sur le sol maliens.

  76. Les critiques toujours des critiques, rien que des critiques et encore des critiques à l’encontre de l’État. La presse malienne, depuis fort longtemps a stoppé son rôle primordiale qui reste celui de l’information, elle a maintenant pour rôle de perturber la conscience publique et stabilité politique.

  77. Je ne prends pas partie pour IBK, mais depuis son arriver le pays commence légèrement à se développer, délicatement mais assurément, il est en train de redresser le pays. Il est vraiment l’homme de la situation soyons honnête. Il peut gérer le Mali comme il se doit, il a la compétence nécessaire. Sa politique de gouvernance reste la meilleur mode gérance approprié à notre pays.

  78. Les détracteurs qui accusent le régime en place d’adopter une négligence vis-à-vis de l’insécurité grandissante. Alors que pensent-ils de cet exploit des autorités et des forces de l’ordre et de sécurités. Il faut savoir que le gouvernement et les forces de l’ordre ont aussi fait des exploits dans l’affaire de sécurité. Dans le combat contre l’insécurité il n’y a jamais eu de risque zéro le gouvernement met tout en pratique pour déjouer à savoir les attaques perpétrés sur le sol malien.

  79. Deux ans et quelques mois écoulés au pouvoir, Ibrahim Boubacar Keïta a fait de son mieux. Prions Dieu qu’il fasse encore mieux. L’accord d’Alger a été signé les 15 mai et 20 juin 2015. Il ne reste plus que son application intégrale. Merci à lui pour les efforts tant déployés en ces deux ans.

  80. Quel que soit les propos sataniques des détracteurs, IBK reste toujours vérace puisque par ses compétences, il demeure toujours l’homme de la situation. L’homme qui vaut à la place qu’il faut. Il a seulement besoin du soutien de la population qui l’a élu avec plus 78% de voix, ainsi ensemble nous pourrons sortie notre pays de cette crise existentielle. Le président n’est pas le seul malgré qu’il soit le chef de l’Etat, toute les souches de la société sans exception ont leurs mots à dans reconstruction du pays.

  81. La gestion d’Ibrahim Boubacar Keïta a été toute secouée par la crise et l’insécurité de tous les côtés. Cette période, je la décrète «la paix en perspective». Un accord signé n’a pas jusqu’à présent pu apporter la paix à notre pays. Faute de bonne volonté de certaines parties, les groupes signataires de la CMA. Le gouvernement a fait un grand pas. Mais il ne pouvait pas faire autre que ce qu’il a fait.

  82. Ibrahim Boubacar Keïta avant son arrivée au pouvoir et les lendemains de sa prise de fonctions avait promis de relancer notre économie à un stade qu’il n’a jamais connu auparavant. Pendant son exercice, un budget de 1% a été affecté dans le domaine de l’agriculture. Il a dotés les agriculteurs de 1000 tracteurs. Cet acte un plus pour le bilan des deux ans et un certain nombre de mois qu’IBK a fait au pouvoir.

  83. Il est facile pour vous de critiquer avec une plume aussi bête que celle, C.H. Sylla. La corruption règne dans ce pays depuis des décennies. Ce n’est pas aujourd’hui que vous allez le dénoncer, Mr le journaliste. Tous les citoyens sont déçus de la mal gouvernance des deux ex-régimes démocratiques.

  84. Seuls les ignorants, les inconscients, les opposants mal intentionnés, les apatrides, les détracteurs, les corrupteurs et corrompus se permettent de critiquer IBK et son régime. Parce qu’ils ne veulent pas voir le pays avancer. Les patriotes honnêtes, les dignes fils de ce pays ne critiquent pas. Ils préfèrent accompagnés, soutenir, proposer des idées différentes et plus avantageux et plus crédibles pour le pays.

  85. La paix et la réconciliation sont aujourd’hui les attentes primordiales des citoyens maliens. Depuis que l’accord de paix issu du processus d’Alger a été signé jusqu’à l’heure actuelle, rien ne rassure. Donc pour que la paix ne reste pas une chose inaccessible pour ce pays, nous dévons faire recours à la conférence d’entente nationale, comme prévue par l’accord, et la période intérimaire.

  86. Le Mali avance et bouge dans tous les secteurs. Seulement que l’insécurité secoue le pays, sans le sous-estimée. Ce sont tout simplement les récents affrontements entre les groupes armés qui ont freiné le processus de paix dans ce pays, déjà entamé après le parachèvement du 20 juin 2015 de l’accord par la CMA à Bamako. Cet accord constitue une victoire pour IBK et pour tout le Mali.

  87. Ibrahim Boubacar Keïta est un patriote. Son gouvernement est à la fois issu de la crise et le premier régime post-crise. La corruption est un fléau qui existe depuis bien avant le pouvoir que nous connaissons actuellement. Il ne ménagera aucun effort pour instruire la baisse du budget des institutions afin de faire avancer ce pays.

  88. La réconciliation des anciens chefs d’Etat et l’actuel, si on s’en tient beaucoup, est une nécessité pour ce pays. La paix au Mali peut passer par cette voix. Mais on ne doit pas oublier que pour que cette tentative aboutisse il faut la volonté de tous ces présidents, sans exception. Mais est-ce qu’Alpha Oumar Konaré veut se réconcilier avec qui que ce soit? Surtout avec IBK et Moussa Traoré.

  89. L’accord du 20 juin est très avantageux et crédible pour le Mali. En fait, l’accord est un échange de plusieurs principes et de bases, et d’autre sont annulés au profit des propositions des séparatistes, ainsi vice-versa. La mise en pratique du processus d’Alger conduira notre pays vers la paix et la réconciliation.

  90. Ce n’est pas du tout une chose aisée de réconcilier les anciens présidents de notre pays. Parce que chacun posera des conditions.
    Ce qui est encore difficile, je vais le souligner, est le fait qu’on constate, depuis qu’il a fait ses deux mandats, qu’Alpha, le premier président démocratique de cette nation, ne veut plus rien de ce pays. Depuis l’avènement de la rébellion de 2012 jusqu’aujourd’hui on n’a pas vu un seul mot sortir de sa bouche prouvant son inquiétude pour sa patrie. Lequel qu’il a dirigé pendant 10 ans.
    De ce fait, peut-on attendre de la part d’une telle personne une volonté de se réconcilier avec son prédécesseur (Moussa Traoré) et ses successeurs ( ATT et IBK)?

  91. Focus: Réconciliation: au-delà des discours.
    M. l’éditeur, on veut tous de cette réconciliation. Mais l’impossible n’est pas dans ce contexte. Alpha Oumar Konaré, dont je baptise l’ennemi de cette nation, ne va jamais accepter de se réconcilier avec les autres présidents.

    • Certes, il doit y avoir de réconciliation entre toutes les personnes qui bénéficient du statut d’anciens chefs d’Etat. Cela au nom de la paix que cherche notre pays en vain. C’est tout à fait une chose difficile mais pas impossible. D’ailleurs on constate qu’il n’y a absolument rien entre IBK et le général Moussa Traoré. Donc les autres doivent s’en servir de leçon pour sauver le pays du calvaire qu’il n’avait jamais connu.

  92. Il faut qu’à même reconnaitre qu’il est difficile et très difficile de se réconcilier avec le diable, Alpha Oumar KONARE était un diable personnifié, d’ailleurs si ça ne tenait qu’à lui IBK ne serait jamais Président; il a voulu détruire IBK politiquement, c’est d’ailleurs son instinct de survie qui lui a sauvé. Quant à ATT, lui n’était pas sérieux dans tout ce qu’il faisait; il était un grand cinéastes qui jouait du cinéma dans tout qu’il faisait. De telle personne comment voulez-vous qu’il se réconcilie avec elle? IBK doit gouverner en se rapprochant de certaines personnes honnêtes et moralement bien bâties, ces personnes existent au Mali, mais il faut les chercher avec l’appui d’hommes loin de lui actuellement. Pourtant ces bons hommes sont au Mali, ce sont des hommes d’ombre qui ne herchent ni nom, ni argent pour construire ce pays. Qu’Allah le tout puissant protège et aide le Mali.

Comments are closed.