Mutilations génitales féminines au Mali : Le clitoris, la mine d’or occulte des exciseuses

13

La problématique de la lutte contre les mutilations génitales Féminines au Mali demeure une équation difficile à  résoudre. La pratique génère un commerce fructueux qui constitue l’autre face  de l’iceberg dont on ne parle pas : la vente du clitoris !  

Le taux de prévalence de la pratique de  l’excision selon l’EDSM-IV de 2006(enquête démographique  et de la santé au Mali) est de 85% chez les femmes de 15 à 49 et 84% chez les filles de 0 à 14 ans (enquête nationale sur l’excision réalisée par le MPFEF/PNLE de 2009). Et selon la dernière EDSM en 2013 ;  91% des femmes entre 15 à 45ans ont subi l’excision ; une autre étude réalisée dans les zones d’intervention de Plan International Mali montre que 50% des filles de moins  de 5ans sont excisées et près de 80% des filles de 6-14ans sont passées sous le couteau exciseur. Selon les spécialistes de la santé, la pratique de l’excision, a des impacts négatifs sur la santé de la fille et de la femme à ne citer que : les infections, les douleurs pendant les rapports sexuels, les règles douloureuses, les complications lors des grossesses et des accouchements pouvant conduire à la fistule, l’infertilité et au pire le décès de la victime.

Pratique coutumière, religieuse ou pure business ?

La question mérite réflexion quant on prend en compte les témoignages de nombreux religieux qui affirment que la pratique de l’excision n’est nullement liée à la religion (Islam) comme le soutiennent les acteurs de la pratique. La pratique n’a plus son tenant culturel où le passage de la case de l’excision était sensé préparer la jeune fille à sa future vie de femme.

Pourquoi, on tient à la faire perdurer alors ? :

Le marché du clitoris est un commerce très florissant sur nos cieux. Le clitoris est le sésame de nombreuses personnes, le clitoris, le sang recueilli lors de la pratique, le couteau bref tout l’arsenal est revendu au marché noir à Bamako et dans les communautés à des prix exorbitants entre 50. 000FCFA à 500.000F Cfa selon les besoins aux dires d’un marchand. Pour X rencontré à Fana ‘courtier’ dans l’achat et la vente du clitoris, le combat contre les MGF est un combat perdu d’avance à cause du business florissant qui s’y cache derrière. Sur commande de ses demandeurs qui sont à ses dires  des  marabouts, des féticheurs,des charlatans et  autre tierce personne,  adeptes de sciences occultes, n’accepteront jamais que la pratique cesse. « On ne peut pas arrêter de pratiquer l’excision, elle engendre trop d’argent et ceux sont les grands de ce pays qui le payent pour avoir leurs notoriétés et pouvoirs » une affirmation de X avec un sourire malicieux au bout des lèvres.  Comme X,  Ba Minata, profession : exciseuse en commune IV du district, déclare « chaque élément utilisé au cours de l’opération peut être utile à l’Homme !, le couteau ou la lame avec lequel on coupe sert, le sang, la chair je ne peux t’en dire plus ma fille »témoigne cette  dame de la soixante bien  révolue dans un rire malicieux. Et selon une personnalité de la place ces témoignages sont pures vérités car elle-même aurait connaissance dudit commerce. A ses dires ceux sont  les « Gorobiné »(les  grandes dames) de la place qui l’utiliseraient pour se faire confectionner des pommades  de chance et de richesse chez leurs charlatans.

Aussi combien de souffrances ou de morts  devrait- on encore infliger aux filles pour enrichir des adultes assoiffés de richesse et de pouvoir?

Khadydiatou SANOGO

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. In the USA male foreskin is worth a lot more than that. Doctors and hospitals make billions and the foreskins are then sold for companies to use in research. Parents and the boys that are cut are lied to. It’s abuse for any child to be cut.

  2. Djeneba ne perds pas ton temps sur Sambou car il a le cerveau totalement detruit par la vie dans le foyer Bara a Paris, il ne comprend rien en la connaissance humaine ou a la religion d’Allah, il est confus veritablement. Donc n’essayes pas de le faire comprendre la connaissance scientifique our religieuse.

    • Bonjour Koro KING (malidjigui).Koro prenez vos perdiem et laissez nos coutumes tranquille!Comment le Mali peut il compter sur ses fils qui ont déchiré leurs passeports?Je suis persuadé que même si “vos” maîtres remettaient demain en cause l’existence de nos patronymes en tant que tel, vous serez encore là pour les aider à nous donner des noms comme Dubois-Maran…comme ils l’ont déjà fait avec les peuples des antilles.

  3. Comrades all who carry out like evil plus useless foreign procedure which was to discourage adultery plus promiscuity should be executed. Procedure is useless plus dangerous to women to point it could lead to premature death. No real man would approve of like act but a slave minded man would embrace it like a newborn sucking its mother breast. We would like to revive existence of real negroid men among Buntu. They will not tolerate this act especially on Buntu women. Very sincere, Henry Author Price Jr. aka Obediah Buntu Il-Khan aka Kankan.

  4. Un pays maudit, car les mêmes qui pratique cela passe la journée a ramer dans les mosquée s avec leurs grand boubou en laissant pousser les barde pour montrer une autre face de leur personnalité. C est comme l imam barco trafiquant qui a été arrêté il un moment😎😎😎

  5. Merci djobalar.La circonscision de la fille si elle était aussi “nocive” qu’on nous le chante ici, nous aurions tous disparu de la terre puisque notre espèce serait éteinte en tout cas en Afrique Occidentale.Le vrai fond de commerce c’est ce que qu’en font ces nouvelles exclaves mentales qui gagnent leur pain en dénigrant nos US & Coutumes uniquement pour plaire aux “maitres”…Comme si nous n’avions pas d’autres priorités à gérer.

    • Parceque on a pas encore commencer a décapiter les pénis des criminels machistes qui veulent que ca perdure😋😋 et juste pour satisfaire leur desir sexuel suivant dans des actes de bedophilie car , exciser, marier les gamines pour des pédophiles maliens s est courant et toléré pour une société humaine qui se dit civilisée non😥😥😥😥

      • @La mafia malienne.Je ne sais pas qui vous êtes(votre civilité)pour vous demander si vous l’avez été ou pas vous même!Parceque la façon dont vous haussez le ton n’est pas digne de nos soeurs filles et mêmes mères… qui sont elles propres spirituellement parlant puisqu’ont toutes subi la circoncision de la fille.Pour nous autres mâles “dominants”, inutile de vous défouler sur notre penis:le prépuce (propre aux seuls bilakoro) a déjà été enlevé dans le même but de purification spirituelle.Toutes mes excuses si je vous ai offensée.Ce n’est pas intentionnel.

        • mr sambou le prépuce est un bout de peau très peu vascularisé tandis que le clitoris est très vascularisé et innervé, le clitoris correspond plus au gland chez l’homme qu’au prépuce, imaginez donc que l’on vous coupe le gland, on appelle cela une castration donc allez au bout de votre purification spirituelle car vous n’êtes pas propre.
          une femme malienne excisée, traumatisée et infertile à cause de cette pratique.

  6. ce busnesman est un menteur un vrai escrot car il n y a rien de vrai ds tout ce qu il raconte c purement fabriquer par les occidentaux pour nous decourager je le dit encore ceux qui veuillent l abandonner c leur probleme

    • On inverse les choses en commençant a couper vos foro, et kayakili par des femmes on verra la suite😆😆😆😆

  7. ceux qui l abandonne c leur choix et ca les regardent mais en ce qui me concerne jamais de la vie ca na rien a voir avec ce qu il raconte j en sais quelque chose et j en ais la preuve

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here