Opération Citerne de l''Energie du Mali : EDM donne gratuitement de l’eau aux populations de Niamakoro

0

Les populations de Niamakoro ont été ravitaillées gratuitement en eau potable hier mercredi 4 avril par l’Energie du Mali. Cette opération dénommée «Opération citerne» s’inscrit dans le cadre d’un plan d’action de solidarité que la société a mis en place en faveur des quartiers défavorisés de Bamako.

Les 1008 logements, Yirimadio 26 mars, Sokorodji, Dianéguéla, Kalaban-Coura, Sabalibougou et Niamakoro sont les principaux quartiers qui sont concernés par cette opération.

Après le ravitaillement des habitants des 1008 logements le mardi 3 avril, début de l’opération, les populations de Niamakoro ont à leur tour bénéficié hier de la générosité de l’EDM.

En effet, des camions remorques citernes d’une capacité de 500 milles litres ont consacré toute la journée à servir gratuitement aux populations de l’eau potable. Pour la circonstances les femmes et les enfants munis de bidons, de bassines et de seaux sont sortis nombreux pour s’approvisionner.

Les femmes qui se sont fait accompagner par beaucoup d’enfants se limitaient à récupérer l’eau et les enfants couraient pour ramener des seaux d’eau à la maison. L’ambiance était grande. Tout le monde était mobilisé.
Une femme portant son enfant à califourchon avec une bassine sur la tête a laissé entendre: «aujourd’hui est un événement, c’est la première fois qu’on nous apporte de l’eau». Un peu plus loin de cette femme, Maïmouna Sangaré, titubant avec deux bidons remplis d’eau a salué l’initiative de l’EDM.

Chata Dembélé a appelé EDM à mettre tout en œuvre pour amener le réseau d’eau à l’intérieur du quartier. Selon elle, à cause de la pénurie d’eau, nombreux sont les enfants qui n’arrivent pas à étudier. Ils vont toujours en retard en classe. Car, chaque matin ils remplissent les barils avant d’aller à l’école. «Nous avons besoin de l’eau pour vivre» a-t-elle déclaré. Djénéba Sidibé, une autre ménagère de déclarer : «Chaque jour, je dépense plus de 500 FCFA en eau. Ce sont les traîneurs de pousse-pousse qui me ravitaillent.

Ce qui me fait surtout mal, en cette période de grande chaleur, à cause du manque d’eau on ne peut se laver qu’une seule fois». A rappeler que Niamakoro est un quartier qui souffre terriblement du manque d’eau. Le réseau d’EDM ne couvre qu’une petite partie du quartier située à côté de la cité UNICEF. A cause de la pauvreté, les familles qui ont la possibilité de se brancher sont rares. Les quelques bornes fontaines qui sont aussi installées dans le quartier sont incapables de satisfaire les populations. Elles connaissent des coupures incessantes d’eau. A la borne fontaine un seau d’eau est vendu à 10 F, même prix pour une bassine. La baignoire fait 15 F CFA.

A Niamakoro, il n’existe que deux vieux châteaux d’eau. Avec la rouille qui a envahi l’intérieur du château, l’eau n’est plus consommable. Apha Sékou Djittèye, PDG de l’EDM avait effectué le déplacement sur les sites d’opération pour constater le déroulement. Ainsi, a-t-il déclaré qu’elle vise seulement à soulager la souffrance des populations.
Aujourd’hui, force est de reconnaître que la croissance démographique de Bamako est de plus en plus rapide. Conséquence la demande d’eau est supérieure à l’offre.

La station de Djikoroni-para qui traite les eaux est saturée. Comme recours, l’Etat envisage la construction de la station de Kabala. Cette dernière, dont les travaux vont durer deux ans, a été financée par l’Etat à hauteur de 70 milliards de FCFA. Afin de faire face à la crise d’eau qui risque de frapper cette année les populations, l’Etat en collaboration avec EDM a mis en place des mesures d’urgence. Il s’agit, entre autres, de l’extension de la Station de Djikoroni, et les travaux de construction des forages dans la zone aéroportuaire. Ajoutons que dans quelques semaines, ces travaux seront achevés.

Abdoul Karim KONE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER