Mah Kouyaté N° 2 répond depuis Ouagadougou à ses détracteurs : Mon mari n''a jamais été arrêté pour une affaire de drogue""

0

La star de la musique malienne, Mah Kouyaté N° 2, que nous avons rencontrée au cours de notre séjour à Ouagadougou à l”occasion du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision (Fespaco), répond à ses détracteurs concernant l”implication supposée de son mari, Aly Konaté, dans une affaire de drogue. Selon la grande cantatrice, Aly n”a jamais été mêlé à ce genre d”affaire, encore moins poursuivi.rn

Après son divorce d”avec Fimani, l”artiste Mah Kouyaté N°2 s”est remariée avec Aly Konaté. Résidant au Burkina Faso avec ses parents, ce dernier est un antiquaire qui voyage de temps en temps sur les Etats-Unis. Mah, après la célébration de son mariage religieux a déménagé aux côtés de son époux à Ouagadougou, plus précisément au secteur 15. Son ex-conjoint, "Fimani", s”est lui aussi remarié avec Coumba Tounkara.

rn

Depuis la célébration de ces deux remariages, certaines mauvaises langues ne cessent de provoquer Mah Kouyaté N° 2, en distillant des mensonges. Depuis un certain temps, des rumeurs circulent à Bamako, affirmant que "l”époux de la star a été arrêté en France pour une affaire de drogue". Certains parlent même de la vie privée de Mah dans leurs lieux de causeries.

rn

Nous avons saisi l”opportunité, au cours de notre séjour à Ouagadougou, à la faveur du 20è FESPACO, qui s”est déroulé du 24 février au 3 mars 2007, pour rencontrer Mah.

rn

En bonne Malienne, cette dernière nous a invités à dîner chez elle, le vendredi 2 mars, aux environs de 20 heures.  Nous avons rencontré chez Mah, une de ces amies en la personne de Tal Tamari, une Française qui était elle venue aussi à Ouaga pour suivre le festival du cinéma africain. Ses relations avec Mah  sont très amicales. "C”est en 2002 que j”ai connu Mah. Depuis lors, nous sommes amies. Je pense que c”est l”une des grandes stars de la musique malienne. Elle est géniale. Humainement et socialement, il y a rien à dire sur elle"  nous a confié Tal Tamari.

rn

Au cours du repas, Mah a commencé à nous parler des rumeurs qui circulent à Bamako concernant elle et son mari. "Je suis au courant de tout ce qui se dit à Bamako. C”est vous dire que je suis bien informée. Certains racontent aujourd”hui n”importe quoi, je ne sais pas pourquoi. Alors que j”ai de très bons rapports avec tout le monde. Mais il y a des personnes qui ne cessent de gâter mon nom et celui de mon mari. Elles disent qu”il a été arrêté, je ne sais pas dans quel pays européen, pour une affaire de drogue. Alors qu”il se trouve actuellement aux Etats-Unis pour placer ses marchandises. Vous savez, mon mari est un antiquaire. Quand il voyage, il fait des commandes, au retour, pour certains opérateurs économiques d”ici. D”ailleurs, il s”apprête à rentrer très bientôt…" nous a déclaré Mah. Dieu faisant bien les choses, notre conversation a été interrompue par un coup de fil. C”était Mr Konaté qui voulait parler à son épouse.

rn

Le couple a passé à peu près une vingtaine de minutes en conversation au téléphone. Finalement, Mah a décidé de nous passer son mari. "Allo Monsieur Haïdara, j”espère que vous êtes bien arrivé à Ouagadougou et que le séjour se passe très bien. Je pense que Mah s”occupe bien de toi (rires) …" nous a dit Aly Konaté. Mah nous déclarera : "Haïdara, voilà c”est ça mon mari. Il peut m”appeler cinq à six fois par jour pour voir si tout se passe  bien à la maison".

rn

Mah Kouyaté estime qu”il y a une grande différence entre le Mali et le Burkina. "Ici, au Burkina, je vis très bien. Je n”ai pas de problèmes avec qui que ce soit. Ce n”est pas comme au Mali, où les gens sont hypocrites. Moi et mon mari, nous nous entendons très bien.  Il m”aime et moi aussi je l”aime beaucoup. C”est vous dire qu”il n y a pas de problème, pour le moment, dans notre foyer. Même si les gens veulent nous en créer, je crois que ce sera impossible".

rn

Précisons que Mah, comme au Mali, est l”une des grandes cantatrices les plus appréciées au Burkina. Elle est très sollicitée pour des manifestations. D”ailleurs, c”est elle qui a animé, la cérémonie de décoration de la Première Dame du Burkina, Mme Chantal Compaoré, par les femmes de Bobo Dioulasso. Cette activité s”inscrivait dans le cadre de la célébration de la Journée internationale des femmes, le 8 mars.

rn

Après ce concert, elle se produira le 11 mars au Gabon où elle est invitée par sa Jatigui, Mme Cissé Bah, épouse de Seydou Kané. Ce n”est pas tout. Puisqu”elle a inscrit dans son agenda un mois de tournée en Europe, au cours de laquelle elle animera de nombreux concerts. Mais, avant, Mah envisage de faire un tour au Mali pour rendre visite à ses parents.

rnAlou B HAIDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER