L’épervier du Mandé tire plus vite que son ombre

0

A quel personnage penseriez-vous si, avant même de vous rendre compte du vol de votre moto, des flics retrouvent  l’engin, appréhendent le voleur et vous font appel afin que vous rentriez en possession de votre bien ? N’est-ce pas à Lucky Luke, ce personnage de  bande dessinée qui tire plus vite que son ombre.rn

C’est au quartier Lafiabougou que commence l’affaire. La victime est une dame respectable et courtoise. Son bourreau est un jeune du même quartier et un voisin qui l’appelait affectueusement «Tantie». Le neveu improvisé fréquentait régulièrement la famille de sa future victime et se faisait un devoir d’entretenir la moto de cette dernière. Elle ne s’est jamais méfiée. C’est ainsi que le lundi dernier, le neveu prétexta laver la moto, pris la clef de l’engin et disparut avec. La victime ne se douta de rien, ni le même jour, ni le lendemain.

rn

Ne voyant pas le jeune revenir, elle crut même à un accident et se mit à faire le tour des commissariats et des hôpitaux. Et c’est pendant qu’elle s’inquiétait pour la santé de son neveu, qu’elle reçu un appel de sa belle famille l’informant que son voleur se trouvait en ce moment au Commissariat du 3ème Arrondissement avec l’engin. Elle se précipita à l’endroit indiqué avec les pièces de référence et  rentra ainsi en possession de son bien. Elle ne finissait pas de remercier les flics pour leur anticipation. Mais comment diable ont-il fait ?

rn

L’heure est plutôt à l’accalmie en commune II en ce moment. On signale de moins en moins de délits graves ou de crime. La réputation de l’Inspecteur Principal Papa Mamby Keïta est passée par là. Toute chose qui honore ledit commissariat. Ce calme relatif n’est cependant pas synonyme de repos. Il est plutôt mis à profit pour mieux structurer les réseaux de surveillance. C’est ainsi que de petites cellules de renseignements sont parsemées un peu partout surtout dans des endroits sensibles, en l’occurrence, pour le cas qui nous concerne, au niveau des marchés et des vendeurs de motos.

rn

C’est à partir d’ici justement que l’information est vite remontée. Le voleur s’est rendu là pour écouler la marchandise et, tenez-vous bien, à la modique somme de 30.000 F CFA. Il n’en fallait pas plus pour les usagers de douter de la provenance de la marchandise. Le commissariat fut immédiatement informé et une équipe se rendit sur place et interpella le suspect. Il dit s’appeler Famoussa Sanogo, être lycéen de son Etat et nia les faits. Il dut céder face à la détermination des policiers. Il avoua avoir être domicilié à Lafiabougou où il a justement volé la moto à une voisine. Cette dernière, on l’a dit, se promenait en ce moment précis entre commissariats et hôpitaux pour obtenir au moins quelques informations sur l’état de santé de son neveu autoproclamé.

rn

C’est en ce moment qu’elle reçut l’appel. Arrivée au Commissariat du 3ème Arrondissement, elle fut surprise de voir celui qui s’est fait appelé  Famoussa Sanogo. Son vrai nom est Amza Soumaré. Et il n’était pas à son coup d’essai. Son dossier est désormais ouvert…  La victime que nous avions rencontrée salue l’anticipation dont a fait preuve les éléments de cette Brigade de  Recherche.

rn

B.S. Diarra

rn

Commentaires via Facebook :

PARTAGER