Sanctions économiques et financières de la CEDEAO : Communiqué du Gouvernement de la Transition du Mali

14

Le Gouvernement de la République du Mali a appris avec stupéfaction les sanctions économiques et financières prises à l’encontre du Mali à l’issue des sommets extraordinaires de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA), tenus le 09 janvier 2022 à Accra, en République du Ghana.

Ces mesures contrastent avec les efforts fournis par le Gouvernent et sa disponibilité au dialogue en vue de trouver un compromis avec la CEDEAO sur le chronogramme des élections au Mali.

Le Gouvernement du Mali condamne énergiquement ces sanctions illégales et illégitimes prises par l’UEMOA et la CEDEAO, organisations pourtant fondées sur la solidarité et l‘idéal panafricain, curieusement au moment où les Forces Armées Maliennes engrangent des résultats spectaculaires dans la lutte contre le terrorisme, ce qui n’était pas arrivé depuis plus d’une décennie.

  • Concernant l’UEMOA, un embargo décidé par les Chefs d’Etat et de Gouvernement, applicable à un Etat souverain constitue une violation manifeste du Traité de l’UEMOA et des statuts de la BCEAO. En outre, le gel des avoirs d’un Etat, des entreprises publiques et parapubliques ne saurait être appliqué par la Banque centrale qui reste un organe indépendant auquel chaque Etat membre a concédé son droit souverain d’émission.
  • Concernant la CEDEAO, le Gouvernement dénonce et rejette les décisions suivantes qui ne sont fondées sur aucun texte communautaire :
      1. la fermeture des frontières terrestres et aériennes entre les pays de la CEDEAO et le Mali ;
      2. la suspension des transactions commerciales entre les pays de la CEDEAO et le Mali, le gel des avoirs de la République du Mali dans les banques centrales de la CEDEAO, le gel des avoirs de l’Etat malien et des entreprises publiques et parapubliques dans les banques commerciales des pays de la CEDEAO.

Le Gouvernement du Mali regrette que des organisations sous régionales ouest africaines se fassent instrumentaliser par des puissances extra régionales aux desseins inavoués.

Dans les heures à venir le Gouvernement du Mali prendra toutes les mesures nécessaires en vue de riposter à ces sanctions malencontreuses.

Le Gouvernement du Mali déplore le caractère inhumain de ces mesures qui viennent affecter les populations déjà durement éprouvées par la crise sécuritaire et la crise sanitaire, notamment celle de la COVID-19.

Le Gouvernement du Mali invite les populations au calme et à la retenue.

Face à toute éventualité de déploiement des forces étrangères contre notre pays, le Gouvernement du Mali appelle les Forces de Défense et de sécurité, ainsi que la population, à redoubler de vigilance et à rester mobilisées.

Le Gouvernement du Mali en appelle à la solidarité et à l’accompagnement des pays et institutions amis.

D’ores et déjà, sur la base de la réciprocité, le Mali décide de rappeler ses Ambassadeurs accrédités dans les Etats membres de la CEDEAO et de la fermeture de ses frontières terrestres et aériennes avec les Etats concernés.

Le Gouvernement du Mali tient à rassurer l’opinion nationale que des dispositions ont été prises pour assurer l’approvisionnement normal du pays par tous les moyens appropriés.

Au regard des violations répétées des textes, principes et objectifs de ces organisations, le Gouvernement du Mali tirera toutes les conséquences et se réserve le droit de réexaminer sa participation à ces entités.

Bamako, le 09 janvier 2022

Commentaires via Facebook :

14 COMMENTAIRES

  1. COULIBALY YACOUBA w

    Si les denrées alimentaires et de premières nécessités ne sont pas concernées par les sanctions, quelles autres ressources du Mali peuvent manquer à nos voisins ? Mêmes les denrées alimentaires viennent plus au Mali qu’elles en sortent.

    Soyons modestes, le Mali n’est indispensable à aucun pays de ce monde. 💡💡

  2. Attention!Attention!Attention! Nous avons comme l’impression que nos autorités ont tendance à minimiser et à prendre comme du jeu cette sanction de la cedeao contre notre pays, cela est une erreur sans précédente car nous ne sommes pas prêts à affronter cette sanction qui est tombée comme un coup de massue sur notre tête. Quelque soit l’aide que nous recevrons des pays et partenaires amis, toutes les insuffisances ne serons pas tout de suite comblées. Il faut que nous soyons prudents et très prudents. Ce qui est certain, cette sanction aura sans équivoque des conséquences sur beaucoup de pays de la sous région et tout de suite car ils vivent aussi trop des ressources de notre pays depuis très longtemps. Nous sommes convaincus que beaucoup de pays qui nous entourent aurons leurs secteur privé sur le dos, cela est sans nul doute.

  3. LA CEDEAO ET L’ UEMOA SE SONT SUICIDÉES AU MALI, ET VIENNENT DE SIGNER LEUR ARRET DE MORT…

    RIP CEDEAO…!

    RIP UEMOA…!

  4. La transition a eu la bonne idée de communiquer avec la CDEAO.. Pour envoyer un signal aux maliens, c’était un calcul pour que l’ANR réussisse.
    A partir du moment où il y a une opposition (les 5ans)..les militaires auraient du revoir leur copie..
    Ils ont voulu forcer, ils ont perdu.. Cette rupture est de leur faute..
    Toute la stratégie repose sur l’intervention de la Russie qui pilote…
    Il y peut-être des écrits signés entre la Russie et le Mali. Ils concernent probablement les moyens de paiement de la Russie.
    En RCA les Russes (Wagner) exploitent des Mines d’or et de diamants, l’argent est versé à une société basée à Madagascar..

  5. Que l’on aime son pays c’est normal.
    Donc qu’on le défende c’est normal
    Mais cet amour ne doit pas empêcher de se poser des questions..
    1) je soutiens des militaires soutenus par la Russie ils ont renversé des civils.. N’est ce pas dangeureux ?
    2) je rêve du soutien de la Russie, mais ils sont mortels comme les autres. Leur intervention en Syrie (petit pays de 180 000km2) à été aidé par les USA les soldats Syriens, des kurdes etc
    Les Russes ont été battus en Afghanistan (1979-1989)..

  6. A Yacouba TRAORE à Paris..
    Tu es à Paris, tu profites donc d’une liberté d’écriture d’un pays démocratique. Tu ne risques rien.. En Russie des gens sont morts (une journaliste) pour ce genre de critique.

  7. ……………………………….tout ça pour ça………………………
    La première moitié du hold-up, qui récapitule l’historique, montre par la multiplication des décisions qui vont toutes à l’inverse du bon sens et qu’il ne s’agit pas du tout d’incompétence. Il y a au contraire une cohérence à toujours faire l’inverse de ce qui aurait protégé le peuple contre les abus et autres privations. Il y a toujours une ligne qui pointe vers des objectifs qui ne sont pas les objectifs annoncés. Vous êtes trop gentils de les dire incompétents.
    Des sous-préfets leuco, avec des joues bien grassouillettes !

  8. ” … Le Gouvernement du Mali regrette que des organisations sous régionales ouest africaines se fassent instrumentaliser par des puissances extra régionales aux desseins inavoués…
    … Le Gouvernement du Mali déplore le caractère inhumain de ces mesures qui viennent affecter les populations déjà durement éprouvées par la crise sécuritaire et la crise sanitaire, notamment celle de la COVID-19.
    Le Gouvernement du Mali invite les populations au calme et à la retenue…
    … Le Gouvernement du Mali tient à rassurer l’opinion nationale que des dispositions ont été prises pour assurer l’approvisionnement normal du pays par tous les moyens appropriés… ” …///…

    :
    La dureté et la violence de ces sanctions ( dont les victimes sont d’abord les POPULATIONS ) n’ont pas d’autre but que…, d’inciter d’autres militaires à un nouveau PUTSCH qui déposerait le Régime qui osé faire venir des RUSSES au Mali…, ou provoquer un SOULEVEMENT POPULAIRE contre le Régime actuel qui l’obligerait à partir.
    Le Syndicat des Chefs d’ÉTATS d’Afrique de l’Ouest n’a pas soucis du bien être des POPULATIONS contrairement à ce qu’il essaie de faire croire en disant que la sanction est contre les Dirigeants du pays.
    Le Syndicat des Chefs d’ÉTATS d’Afrique de l’Ouest cherche à utiliser les POPULATIONS Maliennes pour chasser le Régime de ASSIMI et de CHOGUEL.

    Vivement le Mali pour nous tous Maliens, à égalité de Droits et de Devoirs.

  9. LES NEGRES DE SALONS DE LA CEDEAO COMPLEXES LACHES ET ONT DECIDER DE NOUS SANCTIONNER SUR INSTRUCTION DE LEUR MAITRE MACRON !!!!!!!!!!!

    CELA PROFITERA A QUI ? AIR BUKINA -AIR SENEGAL -AIR IVOIRE ETC…. VONT PERDRE DE L ARGENT

    AIR FRANCE QUI N ASSURE PAS DE VOL SOUS REGIONAL VA CONTINUER A PROSPERER !!!!!!!!!!!! CAR LA FRANCE N EST PAS BETE POUR FERMER SES FRONTIERES AERIENNES AVEC LE MALI!!!!!

    SEULS DES NEGRES DE SALONS PEUVENT PRENDRE DE TELLES MESURES !!!!!!!!

    LA LIBERTE NE SE DONE PAS MAIS S ARRACHE ET NOUS MALIENS LE SAVONS !!!!!!!!!!!!!!!!

    IL FAUT CANTONER LES SOLDATS FRANCAIS ET BLOQUER L APPROVISIONNEMENT EN CARBURANT AUX SOLDATS FRANCAIS ET DE LA MINUSMA EGALEMENT

    CELA DEVRAIT SUFFIRE A FAIRE BOUGER LA CEDEAO !!!

    f
    CANTONNER LES SOLDATS FRANCAIS A GAO ET MENAKA DANS LEUR BASES ET FAIRE EMBARGO EN CARBURANT SUR EUX !!!!!!!!!!!

    ENSUITE IL FAUT ACCELERER DEPLOIEMENT SOLDATS RUSSES AINSI QUE DES CHASSEURS MIG 29 ET LES IADS S400 !!!!!!!!!!!!!!

    LA FRANCE VET LA CEDEAO VONT ATTENDRE LE BON MOMENT POUR BONDIR SUR LES AUTORITES DONC FAIS ATTENTION ASSIMI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  10. Je suis fier d’être malien aujourd’hui et je félicite tous les dirigeants maliens
    La patrie ou la mort.
    Honte aux Dirigeants Noirs de peau mais blancs français de coeur
    Tous ces présidents ENNEMIS devraient s’inspirer des cas de feu Bokassa, Feu Mobutu, un président qui a géré le Zaïre pendant 3 décennies, mais qui a été enterré par 5 personnes très loin de son pays, le cas Blaise Compaoré qui a tout fait pour la France, on lui refuse le visa français pour se faire soigner.

  11. Nous félicitons le gouvernement de notre Pays pour la décision qu’il vient annoncer à l’encontre des sanctions que les chefs d’état de la CEDEAO ont pris à l’issue de cette sommet extraordinaire tenus sur notre Pays.

    Les maliens doivent désormais parler dans une seule voix, soutenir la transition à plus que jamais, nous devons également supporter toutes les sanctions si nous voulons arracher notre pays à l’occident car selon moi, les terroristes de notre Pays ne sont d’autre chose qu’un complot fabriqué contre le Mali 🇲🇱.

    J’invite les autorités maliennes de rester à sa place et écouter son peuple.

    Je propose également aux autorités maliennes de passer à la vitesse supérieure à l’occasion de cette sanction en demandant à l’ONU de mettre fin à son mission dans notre Pays qui ne fait que coûter très cher à notre Pays avec des résultats nuls.
    La somme que notre Pays mette à la disposition de Minusma pourrait non seulement remplir une grande partie vide de cette sanction mais aussi cette sanction pourrait être un motif tangible pour mettre fin à cette organisation dans notre Pays qui ne fait que coûter cher au gouvernement.

    Je propose aussi aux autorités maliennes de profiter de cette sanction qui est un motif valable pour mettre fin à plusieurs accords militaires précédemment conclus avec certains de nos partenaires qui ne produisent pas des résultats positifs en faveur de notre Pays.
    C’est un moment très important où les autorités maliennes doivent prendre le contrôle de la gestion de l’ensemble du territoire national, choisir de qui nous voulons comme partenaires.

    Je propose aux autorités maliennes d’être plus proches à la population durant la période de cette sanction.

    Tenez bon rendez la Syrie 🇸🇾 comme une exemple, M ALASSAD est toujours au pouvoir.
    Renforcer encore plus la relation Russo-Maliennes, ça va chauffer, mais notre pays serait gagnant.

  12. On le voyait venir. Le Mali n’est pas un petit pays qu’on peut traiter de cette manière. Ce qui se passe au Mali est une révolution populaire, ce n’est point un coup d’état en temps que tel mais un soulèvement et une gronde populaire contre les régimes corrompus des dirigeants civils de 1991 a nos jours qui a provoquer cette révolution dont si les militaires patriotes n’avez pas pris le devant de stabiliser le pays pourrait mener aux désordres et une guerre civile multiformes de cession du Nord et de destruction dans les villes du Sud. DIEU nous en épargné.
    La CDEAO étant devenue un club de chefs d’états qui agissent en guise de leurs inquiétudes personnelles dans leurs pays respectifs poussent un ex grand empire Africain dont les citoyens se souviendront TOUJOURS de la grandeur de leurs histoires culturelles et militaires avant la colonisation vers la confrontation et la sortie de cette organisation qu’ils ont aider a construire.
    L’heure n’est plus aux émotions mais plutôt aux stratégies de sorties de crises en partenariats avec les pays amis tels la Russie et l’Algérie qui comprennent la situation du Mali et veulent aider le Mali a sortir de la crise secrétaire d’abords et économiques et financiers et monétaires après.
    Apres cela le Mali tiendra des élections libres et transparentes dans 2 ou 3 ans.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here