FDR : «Pas question de boycotter les élections », dixit El Madani Diallo

0

 Soucieux d’avoir des élections transparentes le 29 Avril 2007, le Front pour la Démocratie et la République a tenu un point de presse le mardi 24 avril dernier au Centre International de Conférence de Bamako pour dénoncer les prétendues manœuvres frauduleuses en cours, et présenter aux médias, un premier bilan de la campagne électorale. Etaient présents à cette conférence Abdoul Traoré dit Diop, El Madani Diallo, (ADJ) Djiguiba Kéïta PPR du PARENA, Toumani Djimé Diallo (RPM) et d’autres personnalités du Front.rn

Dans son allocution, M. Abdoul Traoré dira que, pour avoir des élections apaisées, il importe de réunir certaines conditions préalables. A savoir, les élections se doivent d’être crédibles à travers des conditions d’organisation acceptables pour toutes les parties. La condition sine qua non de leur crédibilité réside dans la transparence, l’implication des acteurs concernés, notamment des partis politiques durant toutes les étapes du processus. Selon  le Pr Diop, force est de reconnaître qu’il y a la monopolisation des medias d’Etat depuis plus d’un an et la lecture réduite des attributions du Comité de l’Egal Accès aux Médias d’Etat. L’intervenant a dénoncé l’érection de l’Etat en comité de campagne pour le président sortant ; l’implication outrancière des militaires dans le processus électoral. Il a indiqué par ailleurs que le président sortant est un général ; le Ministre chargé des élections est un général, le délégué aux élections est un colonel et le responsable du fichier électoral est un lieutenant colonel.

rn

Le Pr. Diop ajoutera qu’il y a une instrumentalisation de l’administration dans le processus électoral.

rn

En ce qui concerne le fichier électoral, M. Abdoul Traoré dira qu’il a été délibérément  révisé pour la fraude car selon lui, le fichier électoral est un véritable capharnaüm, qui ouvre la voie à la gigantesque fraude technologique en gestation. Ce fichier n’est pas verrouillé ; a-t-il précisé.

rn

Il n’a pas manqué de dire que le modèle du bulletin unique imposé par le MATCL n’est aucunement une disposition garantissant la fiabilité, et que l’administration des bureaux de vote est prise d’avance par le Mouvement Citoyen. Mr. Toumani Diallo dira que le fichier avait été retiré du site pendant le week-end pour réapparaître le lundi. Du coup, estimera-t-il que la loi électorale a été violée. Après que les Maires eurent leurs listes d’assesseurs, le gouverneur du District a une autre liste différente de celle-ci, selon M. Diallo. Aux dires du Pr. Diop (qui a rebondi à ce niveau), nous sommes face à une tentative manifeste de gold up électoral. Il appartient à chacun de prendre ses responsabilités. Les Maliens ne sont pas prêts à entériner l’opération commando qui se prépare, ont laissé entendre les conférenciers. Le Pr Diop a tenu tout de même à rassurer les uns et les autres qu’il n’est pas question pour eux de boycotter les élections.

rn

Soumaïla T TRAORE

rn

Le Pouce du 27 Avril 2007

Commentaires via Facebook :

PARTAGER