Achille Bembé sur le covid-19 : « Le catastrophisme n’est pas une option »

0

Le professeur Achille Bembé dénonce les thèses alarmistes des experts occidentaux sur l’évolution du coronavirus ainsi que ses conséquences éventuelles sur le monde, en particulier sur l’Afrique. C’était sur les antennes de Radio France internationale (RFI) ce mercredi 22 avril 2020.

« Chaque fois qu’il est question d’Afrique, c’est la catastrophe. Or, c’est des catastrophes souvent annoncées, mais qui ne se réalisent pas du tout », s’alarme le professeur d’histoire et de sciences politiques à l’université sud-africaine du Witwatersrand.

À l’en croire, à l’heure où nous sommes, il est impossible pour l’humanité de mieux envisager le déroulement futur du covid-19. Car « L’histoire de l’humanité est faite d’imprévus ».

Selon lui, « Le catastrophisme n’est pas une option ». Parce qu’il ne permet pas de rendre compte de la dynamique des sociétés plurielles et complexes. Des sociétés capables de se servir de leurs expériences dures du passé pour mieux résoudre les problèmes d’un présent très obscur.

Face à toutes ces situations, Achille Bembé invite à une mobilisation des intellectuelles africains afin d’évaluer d’autres options possibles en dehors du confinement, de réfléchir sur les tenants et les aboutissants de cette crise sanitaire mondiale. D’après lui, l’acharnement sur les frontières n’est pas non plus une option valable, puisque ce « virus n’a pas de frontière ». Partout il est chez lui, indique-t-il.

F. TOGOLA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here