Entrée dans la musique par la porte de la comédie et du cinéma, Diarrah Sanogo, plus connue sous le nom de “Bougouniéré”

0

 Diarrah Sanogo dite Bougouniéré :   une diva aux multiples talents  Entrée dans la musique par la porte de la comédie et du cinéma, Diarrah Sanogo, plus connue sous le nom de “Bougouniéré”, est  aujourd’hui classée  parmi les  grands  acteurs et artistes maliens qui inscrivent en lettres d’or le nom de notre pays sur les grandes scènes  du monde. Diva aux multiples talents, elle s’est illustrée de façon éclatante  dans plusieurs domaines artistiques.

Cinéaste, dramaturge, comédienne,  chanteuse et  porte drapeau de la culture sikassoise,  Diarrah Sanogo dite Bougouniéré, est née dans les années 1950 à Kafana, dans la région de Sikasso. Elle fait partie des comédiens de la belle époque de la troupe dramatique nationale du Mali avec Guimba, Michel, Magman, Seydou Touré, Kariba, Hélène Diarra, Fanta Berthé. Avec ses multiples aptitudes et sa capacité d’adaptation, elle s’est rapidement frayé un chemin dans le cœur des grands réalisateurs maliens.

Après des études primaires à Kafana, sanctionnées par le certificat d’études primaires en 1973, elle débarque à Sikasso pour ses études fondamentales. En 1978, après avoir obtenu le diplôme d’études fondamentales, Diarrah va devoir attendre 1981 pour rentrer à l’Institut National des Arts de Bamako. En 1985, elle termine avec son diplôme de technicienne des Arts et de la culture en poche.  La même année, elle joue  le rôle de l’actrice principale  dans le film « Nyamaton » du  célèbre réalisateur  Cheick Oumar Sissoko.

Mais, c’est en 1986,  que le public malien fera sa connaissance à travers la  pièce de théâtre « Bougouniéré » dont elle gardera le nom comme surnom. En 1989, feu Adama Drabo va lui faire appel pour jouer dans son film « Ta Dona » et la même année, Cheick Oumar Sissoko  lui  confie encore  le rôle d’actrice principale dans son film « Finzan ».  Et, c’est le départ d’une longue carrière dans le cinéma nationale et internationale.

Fonctionnaire d’Etat, Diarrah Sanogo, a continué d’approfondir sa connaissance. C’est ainsi qu’elle fréquente entre 2004 et 2008 la Faculté des Lettres, Langues,  Arts et Sciences Humaines (FLASH). D’où, elle est sortie avec  une  Maîtrise en Mise en Scène. Elle a participé à plusieurs festivals de théâtre comme l’ATB (Atelier  Théâtre du Burkina), le FITMO (Festival International de Théâtre et de Marionnettes de Ouagadougou), le FITEB (Festival International de Théâtre du Bénin), Festival Racine (Bénin), Lecture de textes, Festival de Blaye (Bordeaux).

Au delà de son talent d’actrice,  Diarrah est aussi une chanteuse  de renommée nationale. Elle a   deux albums sur le marché.  Le premier sorti  en 1991  est intitulé ” Djougouya ” et le second en 2004 ” Kamè “. Autant dans ses chansons comme dans les rôles qu’elle joue, elle fait une critique virulente des tars de notre société.

Porte flambeau de la comédie, du cinéma  et de la musique  malienne,  Bougouniéré a hissé très haut et des plus belles manières,  le drapeau du Mali sur plusieurs scènes internationales.  C’est ainsi  qu’en 2009, elle est consacrée meilleure comédienne d’Afrique par la 3ème édition des grands prix Afrique du théâtre francophone qui s’est ténue à Porto Novo au Bénin.

                                                                                                                               Rokya Berthé

 

PARTAGER