Fissure au sein de l’opposition Politique : Le nouveau Pôle politique de la Gauche Républicaine et Démocratique porté sur les fonts baptismaux

13
Fissure au sein de l’opposition Politique : Le nouveau Pôle politique de la Gauche Républicaine et Démocratique porté sur les fonts baptismaux
Le présidium lors de la cérémonie

La cohésion au sein de l’opposition malienne est aujourd’hui sérieusement entamée. Ce qui n’était d’ailleurs qu’un secret de polichinelle. En effet, depuis plusieurs jours, certaines informations faisaient déjà état de concertations et de conciliabules, entre les dirigeants de certaines formations politiques membres de l’opposition ; Ce que certains ont vite assimilé à un signe avant-coureur d’une déchirure dont seule la date n’était pas encore connu.  

Maliweb.net- 27-02-2017 – Ce qui n’était qu’une simple rumeur, s’est aujourd’hui  concrétisée, avec la naissance du NPP (Nouveau Pôle Politique de la Gauche Républicaine et Démocratique). Il s’agit d’un nouveau regroupement de cinq partis politiques de l’opposition composé, notamment du parti de l’indépendance, de la démocratie et  la solidarité (PIDS), le parti socialiste pour le renouveau  (PSR), Les FARE An Kawuli, l’Union pour la paix et la démocratie (UPD) et le parti pour la révolution et le développement démocratique au Mali (PRDDM). Lors d’une cérémonie organisée, ce jour, lundi 27 février 2017, à la Maison des Ainés, les dirigeants de ces différentes formations politiques ont signé les documents officialisant la naissance du NPP dont le président n’est pas encore connu pour l’instant.

La rencontre qui a enregistré une forte mobilisation des militants des ces différentes formations politiques, a débuté par une déclaration lue par Amadou Tiéma Sangaré, président du parti UPD. Dans cette déclaration, les partis signataires justifient la création de ce nouveau pole politique par les difficultés que notre pays rencontre et qui sont, selon eux, aggravées par la gouvernance actuelle du régime en place. Selon eux, le renouvellement des légitimités suite à «des élections bâclées et frauduleuses», ont concouru aujourd’hui à fragiliser davantage la situation sécuritaire du pays et mis sérieusement à mal le vivre ensemble des populations en certains endroits du pays. C’est donc un nouveau pôle politique de gauche surtout préoccupé par le risque de désintégration de notre pays, de notre nation, qui entend inscrire son combat politique dans le sens de la refondation de l’Etat et du rappel de tous à un retour aux valeurs que nous ont léguées nos pères de l’indépendance. «Pour changer le Mali, nous devons d’abord changer notre façon de faire», déclarent les partis signataires de la charte de création du NPP. «Notre pays traverse une phase critique de son histoire ; cette phase, nous espérons en faire un mauvais souvenir, en nous mettant ensemble pour accomplir un certain nombre de tâches ; pour donner une meilleure éducation civique à nos militants ; pour faire des idéaux de paix et de justice sociale des valeurs partagées dans notre pays ; pour reconstruire un Etat qui construit son indépendance, qui assure une juste répartition du revenu national», a indiqué Daba Diawara, président du PIDS.

Après ces deux interventions, s’en est suivie la phase de la signature des documents par les différents présidents : Amadou Tiéma Sangaré (UPD), Daba Diawara (PIDS), Modibo Sidibé junior  (PRDDM), Moussa Sissoko (FIAC) et Modibo Sidibé (FARE Anka Wuli). Un acte qui donne officiellement naissance à un nouveau pôle de gauche dont l’action sera vraisemblablement, différente de celle que mènera la frange qui reste encore fidèle au chef de file l’opposition, Soumeyla Cissé.

Papa Sow/Maliweb.net

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. IL N’ Y AURA PAS DE DEUXIEME TOUR A’ LA PROCHAINE ELECTION PRESIDENTIELLE!! NOUS AURONS TAKABIN, TAKOKELEN, TAKAPERIN OU TAKATI PO DOUGOUMA!!!
    KEITALAKAW ET MAIGALAKAW, MODIBO SIDIBE’ EST NOTRE AMI. IL FAUT L’AIDER EN LUI DONNANT DE L’ARGENT POUR LES ACTIVITE’ DE SA COALITION!!! TOUT CE QUI PEUT AFFAIBLIR LES AMIS DE YUGU, EST BON POUR LE MALI!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. MAINTENANT QUE IBK EST AU POUVOIR ET QUE LES CAMPAGNES DE SALISSAGE ET DÉNIGREMENT 2013 SONT DERRIÈRE NOUS, IL FAUT PRENDRE LE TEMPS D’ANALYSER LES CANDIDATS ET LEUR CURRICULUM VITAE.

    NOUS DEVONS NOUS COMPORTER COMME DES EMPLOYEURS AUXQUELS LES CANDIDATS DEMANDENT UN EMPLOI.

    POUR CELA, NOUS DEVONS FAIRE UNE ENQUÊTE DE MORALITÉ SUR TOUS LES CANDIDATS
    EN PLUS METTRE EN LUMIÈRE LES PARCOURS DE TOUS LES CANDIDATS.

    INFORMER TOUS LES CITOYENS MALIENS SUR LES RÉALISATIONS FAITES PAR LE CANDIDATS POUR LE DÉVELOPPEMENT DU MALI, PARCE QUE CERTAINS DES CANDIDATS ONT OCCUPÉ DES POSTES IMPORTANTS OÙ ILS ONT EU L’OCCASION DE PROUVER LEUR CAPACITÉ.

    À SUIVRE

  3. jamais le mali n’aura son salut avec cette conglomérat de veilles marmites. Le Mali n’aura son salut qu’avec un jeune aux mains propres, aux langages propres, aux actes propres, aux yeux propres qui n’a jamais collaborés avec des anciens régimes, de 68 à nos jours, aux familles, aux amis propres, aux alliances, aux passés très récents, pour éviter les mêmes pièges que nous connaissons aujourd’hui. Nous n’avons plus besoin des belles phrases très bien construites avec des emphases et des rimes, pongés tantôt dans nos belles pages d’histoires tantôt dans nos belles pages d’épopée. Plus que jamais nous avons besoins du concret et non des grands bandits à col blanc pardon des grands universitaires qui ne sont prêts qu’à amasser notre capital pour aller construire ou entreprendre sous d’autres cieux. Trop c’est trop. on a compris maintenant. Le mali aujourd’hui a besoin d’un homme du peuple qui connait son peuple qui vit avec son peuple dans le bonheur comme dans le malheur. bref un vrai révolutionnaire.

  4. jamais le mali n’aura son salut avec cette conglomérat de veille marmite. Le Mali n’aura son salut qu’avec un jeune aux mains propres, aux langages propres, aux actes propres, aux yeux propres qui n’a jamais collaborés avec des jamais régimes, de 68 à nos jours, aux familles, aux amis propres, aux alliances, aux passés très récents, pour éviter les mêmes pièges que nous connaissons aujourd’hui. Nous avons beaucoup des belles phrases très bien construites avec des emphases et des rimes, pongés tantôt dans nos belles pages d’histoires tantôt dans nos belles pages d’épopée. Plus que jamais nous avons besoins du concret et non des grands bandits à col blanc pardon des grands universitaires qui ne sont prêts qu’à amasser notre capital pour aller construire ou entreprendre sous d’autres cieux. Trop c’est trop. on a compris maintenant. Le mali a aujourd’hui besoin d’un homme du peuple qui connait son peuple qui vit avec son peuple dans le bonheur comme dans le malheur. bref un vrai revolutionnaire.

  5. Ces partis signataires sont autonomes tout comme L’URD et les autres, diamanakô bé min Mali konô? Foutez les la paix. Chacun fait ce qui l’arrange, c’est ça la politique.

  6. Ces partis n’ont pas de poids pour les affrontements . C’est un moyen pour maintenir Modibo SIDIBE qui se sent un peu perdu dans l’encrage de Souamila CISSE . En fait , nous n’avons qu’une seule opposition , celle dirigée Mr CISSE. Mariko , ayant tout le temps dénigrer CISSE et par désancre , il ne peut le suivre donc il a une opposition par nécessité et celle de Modibo SIDIBE qui cherche à voire sa tête hors de l’eau . Pour DIALLO de APM , il cherche à faire mal au pouvoir sinon pas pour avoir une opposition forte .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here