Basket-ball, Conférence du Riz : Place aux cadets

0
2

Prévue du 23 au 27 février dans la Venise, la compétition regroupera 12 équipes (filles et garçons) des ligues de Mopti, Tombouctou, Gao et Bamako.

La ville de Mopti abritera à partir de demain et jusqu’au 27 février la conférence du Riz. Réservée cette année à la catégorie des cadets (filles et garçons), la compétition regroupera 12 équipes dont 6 formations féminines. Ces équipes cadettes issues des ligues de Bamako, Mopti, Gao et Tombouctou, participeront à cette compétition. Chez les garçons, le tournoi met aux prises le Débo Club et CASS (Mopti), le Sonni (Gao), le Centre Nialy (Tombouctou), le Centre Alkaya Touré (CAT) et l’AS Banconi (Bamako). Du côté des filles, on retrouve le Debo Club de Mopti et l’US Bandiagara (Mopti), AFPSS (Gao), Alfarouk (Tombouctou), l’AS Mandé et le Centre de reference de basket-ball (CRB) (Bamako). La conférence du Riz, faut-il le rappeler, s’inscrit dans le cadre de la politique de promotion du basketball. Organisée de façon zonale suivant une rotation, elle met en compétition les équipes du District de Bamako et des ligues régionales concernées. Concernant la catégorie des cadets, l’objectif premier d’une conférence est de contribuer à la détection et à la formation de jeunes talents. La compétition doit donc se jouer en faisant abstraction de toute idée de remporter un trophée. Aussi, les conférences doivent constituer un creuset d’apprentissage et développer l’esprit d’amitié et de solidarité entre les pratiquants de basket-ball. Le choix d’une telle vision pour la promotion du basketball au Mali est aujourd’hui fortement apprécié au regard de toutes les performances obtenues par nos différentes équipes sur l’échiquier continental, souligne le président de la Fédération malienne de basket-ball, Seydou Diawara. « L’objectif des Conférences est la détection des talents. La fédération organise ces compétitions pour mettre les équipes régionales en jambe d’une part et d’autre part, voir ce qui ne va pas et faire en sorte que les choses aillent mieux dans les différentes region du Mali », précise le président de la commission d’organisation des compétitions de la fédération, Seydou Maïga. Par ailleurs les organisateurs ont mis en garde les equipes contre toute tentative de trichérie sur l’âge des joueurs. « La fédération est entrain de prendre des dispositions pour éradiquer cette pratique qui joue négativement sur le niveau de notre jeu et qui nous éloigne de notre objectif. Quand on mélange les gaillards et les enfants, les mômes n’auront pas la possibilité d’exprimer leur talent et par conséquent ils ne seront pas en vue » rappelle Alpha Bagayoko dit Jackson membre du bureau fédéral. Mais il faut dire que la trichérie sur l’âge est un phénomène qui existe partout en Afrique et dans tous les sports. Tout le monde est responsable de la situation quand on sait que les licences des joueurs sont faits à partir d’extraits d’acte de naissance délivrés par les autorités compétentes. Tout le monde est donc interpellé : fédération, ligues, clubs et administration.

LA COMPOSITION DES POULES :

En Filles : Debo Club, US Bandiagara (Mopti), AFPSS (Gao), Alfarouk (Tombouctou), AS Mandé et CRB (Bamako).

En Garçons : Débo Club, CASS (Mopti), Sonni (Gao), Centre Nialy (Tombouctou), le Centre Alkaya Touré (CAT) et l’AS Banconi (Bamako).

Demba Coulibaly 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.