Première foire de Ramadan au Mali : Un pari réussi de la CCIM

0

Depuis jeudi dernier, le parc d’expositions de Bamako, abrite la toute première foire de Ramadan, à l’initiative de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali. Première du genre au Mali, la foire du Ramadan a réuni des centaines d’exposants.

Pour donner un bon démarrage à l’initiative innovatrice et salutaire de la CCIM, c’est le ministre des Investissements et du Secteur privé, M. Konimba Sidibé qui a présidé la cérémonie d’ouverture de la foire à travers une visite guidée. Main à main avec le Président Youssouf Bathily de la CCIM, le ministre Sidibé a visité tous les stands occupés par les exposants.

Cette année, ce sont surtout les produits d’alimentation, de l’agro-industrie, de l’artisanat, les habillements et bien d’autres dont le bétail qui parent la foire.

Dans son allocution, le ministre Dr Konimba Sidibé a salué cette initiative de la CCIM qui, selon lui, est extraordinaire.

Pour le ministre,  depuis deux ans, bien des initiatives du genre, enregistrées au nom de la CCIM appuient le secteur du commerce et de l’industrie au Mali.

La CCIM travaille en rapport avec les différents ministères concernés d’une manière appréciable, estime le ministre qui ajoute que cette foire est un espace de rencontre entre consommateurs et vendeurs.

Dans ce mois de ramadan, les soucis de chaque malien est le maintien de prix des produits de première nécessité et l’accessibilité à ces produits d’une manière abordable. La foire de ramadan est donc une initiative pour rendre accessible à la population les produits aux prix convenus avec le gouvernement.

« Le constat est que la foire est une très grande réussite avec plus de 300 exposants. Cela veut dire que les commerçants et les industriels  ont pris la chose au sérieux. Ils sont tous là, les petits comme les plus grands avec les produits de tout genre et le constat majeur est que ces produits sont vendus aux prix convenus avec le gouvernement », commente le ministre.

Par ailleurs, il faut préciser que le gouvernement du Mali travaille avec la CCIM et tous les acteurs du secteur privé afin que les Maliens puissent accéder aux produits de première nécessité à des prix abordables pendant ce mois de ramadan pour éviter toute difficulté d’accès à ces produits à la population malienne.

Des mesures et des mesures qui joignant celles du ministre du Commerce et de l’Industrie qui, dans son combat, a réussi à stabiliser le prix du kilogramme de la viande à Bamako et environs.

 

Issiaka M Tamboura (maliweb.net)

PARTAGER