Développement rural : Une expérience intéressante a Banamba, Dioila et Koulikoro

0
5

Ce projet dont la gestion a été entièrement confiée à la Chambre régionale d’agriculture a développé des filières comme le sésame, les céréales, le karité, les mangues, le henné et le pourghère.

Le programme Développement économique rural de la Région de Koulikoro (DERK) intervient dans les cercles de Banamba, Dioïla et Koulikoro. Il est financé par le Royaume des Pays-Bas à hauteur de 5 milliards Fcfa pour une durée de cinq ans. Le programme a développé des filières agricoles comme le sésame, les céréales, le karité, les mangues, le henné et le pourghère et s’est attelé à développer en collaboration avec les producteurs des cercles concernés, la chaîne de valeur des filières ciblées. C’est la Chambre régionale d’agriculture qui a été le maître d’ouvrage délégué (une première expérience). Elle a organisé conjointement avec la Coopération néerlandaise de développement (SNV) qui a joué le rôle de bras technique, jeudi à Banamba et Koulikoro, une « journée porte ouverte » placée sous la présidence du ministre de l’Agriculture, Agatam Ag Alhassane. La journée a été initiée pour montrer les résultats obtenus à l’issue des cinq ans d’exécution du programme. La visite des résultats agricoles et commerciaux obtenus par l’Union des producteurs de sésame de Banamba (UPSB), la projection d’un film retraçant les cinq années du programme suivie de la visite de stands des associations de producteurs des trois cercles encadrés ont constitué les temps forts de la journée. L’Union des producteurs de sésame de Banamba (UPSB) créée en 2005, regroupe 24 coopératives de producteurs du cercle et 2136 membres. Elle assure la promotion socio-économique des producteurs et productrices de sésame grâce à l’amélioration de la productivité, la diversification et un meilleur accès aux marchés de façon durable et équitable.

Le programme DERK a soutenu l’UPSB en l’approvisionnant en semences de sésame, en équipements et matériels agricoles (semoirs, charrettes, charrues, bœufs de labour, multiculteurs, tracteurs, trieuse de sésame). Et par un appui à la facilitation de l’écoulement des produits (sésame biologique et conventionnel), la formation à la vie associative, la pesée par la fourniture de bascules. Les femmes ont été dotées de plateformes multifonctionnelles. Les producteurs de sésame de Banamba ont témoigné des retombées du programme sur leur mode de vie. Grâce au DERK, ils ont eu plus de débouchés notamment le marché européen pour le sésame biologique. Auparavant, l’Office de la haute vallée du Niger (OHVN) était le seul partenaire qui achetait la production de sésame, a témoigné le président de l’Union, Mary Traoré, en soulignant que les prix aux producteurs sont passés de 200 à 250 Fcfa en 2005 à 365 Fcfa aujourd’hui. Mary Traoré a cependant souhaité que les autorités aident l’Union à accéder à un fonds de commercialisation fiable, car pour le moment c’est le partenaire commercial qui préfinance les achats de sésame. Mary Traoré a également préconisé la certification équitable du sésame, la sensibilisation des producteurs sur la création d’aires biologiques, l’installation d’une unité de nettoyage performante et d’une unité de production d’huile de sésame. Le ministre Agatam Ag Alhassane a encouragé l’Union à produire davantage de sésame biologique apprécié dans la cuisine (huile, pâtisserie, boulangerie).

Le ministre et les partenaires néerlandais ont félicité les responsables de la CRA de Koulikoro pour avoir su gérer au mieux les intérêts des producteurs d’un projet de développement rural. A Koulikoro, la délégation a assisté à la projection d’un documentaire retraçant les cinq ans d’intervention du DERK dans les trois cercles. La journée « porte ouverte » s’est achevée par la visite de stands où étaient exposés des produits transformés : karité, sésame, céréales sèches, mangues, henné et pourghère. La délégation ministérielle comprenait le président et le 1er vice-président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM), respectivement Bakary Togola et Abdallah Mouhamedoun Ag Ansari.

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.