“Le monde aime Paris” : Hollande répond une nouvelle fois à Trump

1

François Hollande a de nouveau répondu, samedi 4 mars, à son homologue américain Donald Trump qui avait décrié la capitale française, insinuant que la sécurité n’y était plus assurée. “Le monde aime Paris”, a assuré François Hollande, et que “nul ne pourra le décourager d’y venir”. Le chef de l’Etat s’exprimait à l’occasion d’une cérémonie marquant le 50e anniversaire de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

“La France est fière d’accueillir le monde à Paris”

“La France est fière d’accueillir le monde à Paris, le monde qui vient toujours, fidèle à l’histoire de Paris, fidèle aussi à la culture qui se déploie à Paris”, a-t-il insisté, s’exprimant sur le parvis de l’hôtel de ville.

Fin février, le président américain avait lancé, “Paris n’est plus Paris”, citant un certain Jim qui ne mettrait plus les pieds dans la capitale française, dans un plaidoyer en faveur de sa politique migratoire qui prenait la France, la Suède et l’Europe en général comme contre-exemples. Lors d’une visite à Disneyland Paris, le lendemain, le président français s’était déjà proposé de lui offrir un billet pour le parc d’attractions, sans toutefois le désigner nommément, afin qu’il “comprenne ce qu’est la France”.

Retrouvez cet article sur Francetv info

PARTAGER

1 commentaire

  1. Moi je ne suis jamais rêvé de Paris même suis je suis mort et que on doit evacuer mon corps pour passé par Paris l’avion va prend feu puisque c’est avec notre sang qu’ils ont exploités pour contruire Paris et ils sont là mentir que le monde aime Paris du n’imporque quoi et toujours a cause de nos minerailles vous continuez toujours a tué nos femmes nos enfants au Mali au Nigeria au Niger la Libye au Gambie même la côte d’Ivoire et voila maintenant vous voulez revenir avec une autre manière de recolonisé l’Afrique qu’une autre puissance naisse le plus vite pour empêcher cette barbure sur les africains mais je pense que vous allez perdre en Afrique totale si vous continuez a nous faires vivres dans la guerre

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here