Le Sénégal envisage un transfèrement de prisonniers avec le Mali

0

 Le ministre malien de la justice, Maharafa Traoré était à Dakar, ce lundi 5 septembre, pour une séance de travail avec son homologue sénégalais Cheikhtidiane Sy. Un sujet a plus particulièrement retenu l’attention des deux délégations : la question des ressortissants maliens détenus dans les prisons sénégalaises. Les deux pays ont décidé de relancer les procédures de transfèrement prévues par la convention de coopération de 1965. Une mesure qui devrait notamment profiter aux nombreux chauffeurs maliens arrêtés sur le corridor Dakar-Bamako en possession de chanvre indien.

152 Maliens sont actuellement derrière les barreaux au Sénégal. Parmi eux, 48 chauffeurs arrêtés principalement pour trafic de chanvre indien. Les chiffres sont officiels et ont été au cœur des discussions de ce lundi, entre le ministre sénégalais de la justice Cheikhtidiane Sy et son homologue malien Maharafa Traoré.

Le ministre sénégalais a annoncé, dès l’ouverture des travaux, qu’il était prêt à procéder au transfèrement des condamnés maliens vers leur pays, pour qu’ils y purgent le reliquat de leur peine. Cheikhtidiane Sy a également indiqué que « des instructions fermes » avaient été données afin que les prisonniers maliens, qui n’ont pas encore été jugés, le soient « dans les meilleurs délais ».

Le sort des 48 chauffeurs maliens en détention au Sénégal est actuellement suivi avec attention par le Syndicat national des chauffeurs et conducteurs routiers du Mali, qui menace de perturber le trafic sur le corridor Dakar-Bamako. Trois chauffeurs sont en effet décédés dans les prisons sénégalaises. Outre les 152 détenus maliens qui sont au Sénégal, 17 Sénégalais incarcérés au Mali pourront également espérer bénéficier d’un transfèrement à l’occasion de cette relance de la convention qui lie les deux pays depuis 1965.

Par RFI – 09/06/2011

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER