IBK AU MEETING DU RPM : “Je vous ai compris ce soir”

0

“Nous avons eu le chagrin et la pitié quand nous avons appris la signature de l’ADP (Alliance pour la Démocratie et le Progrès). Certains signataires (responsables politiques) mal à l’aise, cherchaient à se cacher. Nous les avons fait avec notre argent aux élections de 2002. Ce n’est pas le Mali. Je ne serai pas de ceux qui vont négocier leur propre sort en laissant les militants derrière eux. Je suis au service de mon peuple. Je vous ai compris ce soir. Je m’en remet entièrement entre les mains d’Allah Soubahana Ouatala et les vôtres”. Tels sont en substance les propos tenus par le président du Rassemblement Pour le Mali (RPM) sur la pelouse du Stade Omnisports Modibo Kéïta le samedi 09 décembre à l’occasion d’un grand meeting d’information.

Etaient présents à cette rencontre les responsables du parti dont Bakary Konimba Traoré, Nènè Astou, les Honorables Bocar Touré, Housseyni Guindo, Mamadou Diarassouba. Les délégués sont venus en grand nombre des 6 sections du District de Bamako, de Kati, de Koulikoro et la tribune couverte a fait le plein. La mobilisation était à son comble.
Quant à l’animation, elle était assurée par l’Ensemble Instrumental National du Mali et le Groupe de Abdoulaye Diabaté.
C’est aux environs de 16H que le président du RPM, sous les applaudissements de ses militants et sympathisants, est monté sur la pelouse du Stade Omnisports Modibo Kéïta. En la circonstance, il était habillé en bazin du couleur blanche.

LE RPM SE DEMARQUE OFFICIELLEMENT D’ATT

Ce meeting qui servait de test pour le RPM a été une occasion pour la famille RPM de se démarquer officiellement de la gestion du président ATT et d’ouvrir les offensives pour les élections générales de 2007. Même si IBK n’a pas annoncé officiellement à la tribune qu’il sera candidat, tout porte à croire qu’il le sera.
Quatre allocutions ont été prononcées au cours de ce meeting où étaient représentés plusieurs partis politiques entre autres, le PARENA, le RJP, SADI, PUPD, COPP, PARI, MPR, USRDA, l’ADEMA et aussi les représentants de la Convergence 2007. On notait également la présence des Ambassadeurs du Burkina Faso, de la France, des USA.
Malversation, trafic d’influence, pauvreté, chômage, irresponsabilité sont entre autres, les termes les plus employés lors de cette rencontre.

PAUVRETE ET CHOMAGE

Dans son intervention, Nènè Astou, porte-parole des femmes RPM, a salué toutes les femmes et militants du parti. Elle dit ceci: ”Aujourd’hui est un grand jour pour les femmes RPM. Le spectacle montre à suffisance la vitalité du parti et prouve que nous allons arriver à bon port en 2007”.
La malversation, le trafic d’influence, l’imposture, le chômage sont devenus des comportements de tous les jours avec notre système démocratique actuelle,-t-on entendu au cours de ce meeting.
La presse n’a pas été épargnée par les critiques des orateurs du jour. C’est ainsi que Nènè Astou dira: “sous le régime ATT, les médias publics sont devenus les médias des pouvoirs publics”.

Elle a dénoncé la pauvreté et la misère qui sévissent dans notre pays dues à la politique du gouvernement. Raison pour laquelle les femmes, au lieu du panier, vont maintenant avec des sachets au marché, a-t-on lancé.
Dans le même sens, le porte-parole des jeunes, Moussa Timbiné a abondé dans le même sens en dénonçant les tares du régime.

LE RPM, UNE ALTERNATIVE CREDIBLE?

Pour les élections présidentielles de 2007, les femmes du parti sont en train de mobiliser 3 millions de voix pour voter pour IBK. A cette occasion, Nènè Astou a demandé aux militantes du parti de s’inscrire sur cette liste.
Selon le RPM, les difficultés économiques: misère et pauvreté ne sont pas une fatalité, le RPM est une alternative, estiment-ils.
Selon Timbiné, l’emploi des jeunes est devenu un faux slogan, un moyen pour le pouvoir public d’obtenir des fonds auprès des bailleurs pour les détourner à d’autres fins.

Dans son intervention, Bakary Konimba Traoré, le secrétaire politique du parti, fidèle à lui-même, a commencé par traduire en langue bambara les propos des deux premiers intervenants.
Parlant du pouvoir, il a affirmé que tous les actes posés par Koulouba ne sont pas mauvais, cependant, le pouvoir ATT a causé beaucoup de torts. De nos jours, le Mali descent aux enfers et le RPM se propose d’assurer l’alternance pour sortir le pays de ce “chaos”.
Selon Bakary Konimba Traoré, le pouvoir est impliqué dans les crises qui secouent certains milieux entre autres, la CCIM, la Maison de la Presse…

INTERVENTION D’IBK

Le président du RPM a tenu à remercier particulièrement les représentants du corps diplomatique.
Pour d’IBK, tout homme digne de ce nom doit être cohérent et “chacun de nous doit faire tout pour atteindre cet objectif”. Il a parlé de la responsabilité de son parti et des cadres qui l’animent. Parlent du meeting, il a affirmé que le RPM n’est pas en campagne, “nous, nous le serons In Challah, quand les conditions légales seront fixées, légalistes nous sommes, légalistes nous le serons”.
C’était tout juste pour informer les militants, mettre fin à la désinformation.

Abordant les élections présidentielles à venir, IBK a appelé ses troupes à n’avoir aucune crainte devant qui que ce soi. “Que personne ne vous abuse”.
Parlant du regroupement Espoir 2002, il a affirmé que grâce à son argent, le RPM a fait certains partis politiques et leur a donné la victoire.
Parlant de la signature de la plate-forme de l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès, il a affirmé qu’en voyant les images “Nous avons eu le chagrin et la pitié”. Nous ne sommes pas de ceux qui négocient leur propre sort au détriment du parti.
“Je vous ai compris ce soir, je m’en remet entièrement dans les mains de Allah Soubana Ouatalla et les vôtres”.

Mamadi TOUNKARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER