Compte rendu du 4ème congrès du RPM : La couronne de lauriers tressée par Treta pour le président IBK !

Dr Bokary Treta, a animé une conférence à la maison de la presse, le mardi 8 novembre 2016

0

En vue de donner le bilan du quatrième congrès et de révéler les perspectives de leur parti, le président du nouveau bureau national du RPM, Dr Bokary Treta, a  animé une conférence à la maison de la presse, le mardi 8 novembre 2016. Il était accompagné pour l’occasion de plusieurs membres de son bureau et  d’autres personnalités du parti.

 Principal conférencier, le président du nouveau BPN du RPM, avant de revenir sur les acquis de leur quatrième congrès ordinaire, a tenu à faire un bref historique du parcours de leur formation politique. A cet effet, il a rappelé que le RPM est parvenu à assurer la mutation d’un parti d’opposition à un parti  de majorité. « Né dans l’opposition en 2001 et ancré dans l’opposition pendant dix ans le RPM a réussi  à réaliser de  l’exceptionnel, en devenant le  parti majoritaire » lance-t-il tout en se réjouissant des victoires acquises lors des élections présidentielle et législatives en 2013. Ce, avec un score jamais égalé. D’où la traduction d’une marque de confiance, mais aussi un devoir et une reconnaissance des Maliens vis-à-vis du président IBK.

En parlant de l’organisation du quatrième congrès, qui selon lui était un défi, le président Bokary Treta, dira qu’il a été une réussite,  un congrès rassembleur, qui a renforcé la cohésion au sein du parti.

A l’en croire, les nombreux reports du quatrième congrès du RPM,  qui s’est tenu finalement les 22 et 23 octobre derniers, et qui devrait l’être en 2014, ont été dus aux conditions dans lesquelles  le président IBK a trouvé le pays :  il devait d’abord  se concentrer sur les affaires du pays et non sur  celles de son parti, donc, de ce fait, la priorité a été donnée au pays. « Nous n’avons jamais eu peur de la tenue de ce congrès, parce que le RPM est une grande famille dont le chef de famille est IBK » a-t-il déclaré.

Il poursuivra, confiant que la création du RPM a été précédée par une  réflexions bien nourrie et suffisamment  poussée  dans le but  de trouver un appareil politique suffisamment ancré dans les réalités sociologiques, sociopolitiques, afin qu’il puisse lui-même contenir  des mécanismes de régulation de prévention de ses crises et être le mieux adapté à la réalité de la société malienne.

IBK , président fondateur à vie et référence morale,  idéologique et  politique du projet de RPM 

Selon  Bocary Treta,  chaque fois qu’il a été question de grandes problématiques, de grands sujets à débattre, de grandes décisions, il a été organisé des débats  à travers le mécanisme de débat démocratique,  dont la  décision finale est toujours revenue au chef de famille, à savoir IBK. « Nous n’avons jamais contesté sa décision » a-t-il affirmé.

Parlant du bilan des récentes assises, le président Bocary Treta, évoquera, essentiellement,  deux points : d’une part la participation  effective des 57 sections de l’intérieur et celle des 33 de  l’extérieur, dont dix sections n’avaient pas le droit au vote et,  d’autre part, les grandes nouveautés de ce quatrième congrès.

Prenant en  compte l’érection de l’Etat de Menaka et Taoudenit en région, et la création des cercles rattachés à ces nouvelles régions, le conférencier déclara : « Le congrès a admis que les structures du Parti dans les quatre cercles de Menaka et les quatre  autres de Taoudenit soient érigés en sections et qu’elles soient admises au congrès » a-t-il laissé entendre, histoire d’approuver leur volonté d’œuvrer à l’opérationnalisation  de ces deux régions.

La deuxième nouveauté, selon lui, concerne  l’installation du Conseil des Sages du parti. Il s’agit là  d’un véritable enrichissement du parti, compte tenu du fait que le troisième âge  est conservateur des valeurs de la  société.

La troisième nouveauté, est la création du Conseil National du parti, conçu comme  organe d’orientation et de contrôle de la direction nationale du parti, renfermant en son sein toutes les sensibilités du parti.

Par ailleurs, le président Bokary Tréta a mentionné qu’à l’issue du congrès, il a été décidé de consacrer IBK comme le président fondateur à vie et référence morale,  idéologique et  politique du projet de RPM.

Des ambitions en vue pour un meilleur devenir 

 Sans ambages, Bokary Treta, déclare que leur première ambition est de faire réélire Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), à la magistrature suprême en 2018, que  le parti lui fera appel pour qu’il puisse être  son candidat à la présidentielle de 2018. Le bureau s’attèlera à mobiliser l’ensemble des membres, des associations et organisations de la convention de la majorité présidentielle à cet effet.

A l’en croire, la convention de la majorité présidentielle, dont il est désormais président,  avec le RPM comme moteur va très rapidement travailler à poser des jalons d’une organisation forte, massive, aux capacités exceptionnelles, d’information, d’éducation pour préparer la réélection du président IBK en 2018.

En outre, se prononçant sur les ambitions du RPM par rapport aux élections communales du 20 novembre, le président Bocary Treta,  déclare  « notre objectif est de gérer 350 mairies et de faire élire 5000 conseillers. Selon lui cet objectif est un défi soutenable  pour les militants du RPM, puisque  le même élan qui leur a permis de faire élire IBK avec un score jamais égalé (77%),  qui leur a permis de remporter la majorité à l’Assemblé nationale sera entretenu et  leur permettra d’atteindre cet objectif.

Par Moïse Keïta

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER