Section RPM de Sikasso : Ousmane Koné et Mamadou Tangara signent la paix des braves

0

Secouée durant plusieurs mois par une crise entre le secrétaire général de la section du Rassemblement pour le Mali (Rpm), Ousmane Koné, et son adjoint, la section Rpm de Sikasso  vient de célébrer le retour de la paix en son sein. Ces deux personnalités ont décidé d’enterrer la hache de guerre. À la suite de cette paix retrouvée au sein de la section Rpm de Sikasso, des sous-commissions ont été mises en place pour sillonner toutes les sous-sections afin de combler le temps perdu durant la crise interne.

Pour rappel, la crise au sein de la section Rpm de Sikasso remonte aux élections communales de 2016. Pour divers motifs, la section a décidé de désigner un autre candidat différent du secrétaire général adjoint et ancien maire de la ville de Kenedougou, Mamadou Tangara. Chose que l’ancien locataire n’a pu digérer. En plus d’aller aux élections en tant que candidat libre, M. Tangara a décidé de ne pas soutenir le choix de la section en menant une contre-campagne. Cette situation a été préjudiciable au parti Rpm et à M. Tangara. Ni l’un ni autre n’a pu accéder à la mairie.

Le camp de Tangara avait même menacé de mettre en place un bureau parallèle à l’époque. Pour le camp d’Ousmane Koné, ses militants ont tout simplement demandé au Bureau politique national  la radiation pure et simple du camarade Mamadou Tangara, secrétaire général adjoint de la section, conformément à l’article 42 du règlement intérieur, qui stipule que «l’exclusion d’un militant et les sanctions contre un membre d’un organe central sont décidées par le BPN…».

Heureusement, tout est rentré dans l’ordre pour éviter une profonde division au sein de la section. Face à cette situation de plus en plus réconfortante pour le parti, certains cadres de la coordination régionale Rpm de Sikasso ont décidé d’entamer une série de médiation pour faire revenir les deux parties à la raison. Parmi ces personnalités, on peut citer, entre autres, Nago Dembélé, Mamadou Satigui Diakité, Bakary Togola.

À la suite d’une série de missions à Sikasso, les médiateurs sont parvenus à trouver un terrain d’entente entre les parties le samedi dernier dans la ville de Kenedougou. Finalement, Ousmane Koné, secrétaire général de la section et son adjoint Mamadou Tangara ont décidé de faire la paix des braves pour le bien-être du parti. Cette paix salutaire a été suivie de la mise en place des sous-commissions de travail qui vont bientôt sillonner les différentes sous-sections pour expliquer cette bonne nouvelle et les nouvelles directives du parti.

Wassolo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER