Meeting du RPM : Planifiée, l’absence des forces de l’ordre?

0

Incroyable, mais vrai ! Et, inadmissible ! Des milliers de personnes mobilisées et pas un seul chat en uniforme pour assurer l’ordre public comme dans une république digne de ce nom !

C’était pourtant le cas, samedi dernier au Stade Modibo Kéïta, lors du meeting organisé par le Rpm. Les forces de l’ordre ont plutôt brillé par leur absence. Pas un seul policier, gendarme ou garde n’était présent sur les lieux, comme si nos forces de l’ordre avaient reçu des consignes strictes dans ce sens. Ordre de la loi ou commandement de l’autorité légitime? Espérait-on susciter un débordement, naturellement vite interprété, qu’on ne s’y serait pas pris autrement.  Le meeting de samedi n’a pas fini de susciter des interrogations voire des sueurs froides, liées à des lendemains qui ne rassurent point du tout. Ce, malgré, semble-t-il, les nombreuses sollicitations de la commission d’organisation. Pour ce meeting, trois cents policiers ont été sollicités par les organisateurs en vue de prévenir un mouvement de foule pouvant occasionner des troubles et dégâts. Il a fallu que des loubars prêtent main forte à l’organisation pour que tout se passe bien dans le stade et les alentours. Cette situation,  nous la  dénonçons en toute responsabilité. Si le pouvoir veut jouer avec le feu en pareille circonstance, il aura fait preuve de légèreté. En tous les cas, les tensions politiques entre ATT et son Challenger Ibrahim Boubacar Kéïta ne doivent en aucune façon se répercuter sur les missions primordiales de l’Etat. Dont la gestion de l’ordre public. Sous peine de tomber dans une forfaiture mal inspirée. Parce que suicidaire

Alhassane H. Maïga

Commentaires via Facebook :

PARTAGER