Dissolution de la FEMAFOOT : Le ministre des sports rencontre la nouvelle Commission

0

Depuis plusieurs mois, les mordus du ballon rond ne dormaient plus que d’un Ɠil. Et pour cause ? Le sĂ©isme qui a secouĂ© de fond en comble la FEMAFOOT, instance suprĂȘme du football malien. Et la semaine derniĂšre le ministre Guindo crĂ©e la surprise en dissolvant la FĂ©dĂ©ration. Une Commission Provisoire de Normalisation du Football Malien est mise sur place que pilote Sidiki Diallo pour un dĂ©lai de 1 an. La rencontre avec la nouvelle Ă©quipe dirigeante le 16 mars dernier, a Ă©tĂ© l’occasion pour le ministre des sports de couper court aux rumeurs de l’annulation de sa dĂ©cision, c’est-Ă -dire la dissolution de la Femafoot.

Comme il fallait s’y attendre, lors de ladite rencontre qui a enregistrĂ© la prĂ©sence massive de la presse, le ministre s’est longtemps exprimĂ© sur le sujet brĂ»lant de l’actualitĂ© du sport malien, c’est-Ă -dire la dissolution de la Femafoot.

Justification de la décision

Pour sa part, cette dĂ©cision est conforme Ă  la loi du Mali. Ainsi a-t-il rappelĂ© que ‘’la rĂ©glementation nationale dit qu’au regard de certaines conditions, «  si le fonctionnement d’une fĂ©dĂ©ration est de nature Ă  compromettre la bonne marche de la discipline, le ministre des sports doit dissoudre l’organe directeur de la fĂ©dĂ©ration », a-t-il dĂ©clarĂ©.

Le ministre des Sports n’est pas allĂ© avec le dos de la cuillĂšre. « Nous nous attendons Ă  une suspension de principe, mais il faut qu’on gĂšre le problĂšme Ă  l’interne
 La dissolution de la Femafoot,  il y avait non seulement la lĂ©galitĂ© mais aussi l’opportunitĂ© de siffler la fin de la rĂ©crĂ©ation. »Avant de marteler qu’il s’est  adossĂ© sur ces deux principes pour prendre toute ses responsabilitĂ©s, pour appliquer la loi de notre pays.

En homme fort de la situation, le ministre des Sports a fait preuve de dĂ©termination affirmant qu’il n’a jamais eu question de l’annulation de dĂ©cision. « Ma dĂ©cision est une dĂ©cision gouvernementale
.la dĂ©cision n°2017-0012/MS-SG du 14 mars 2017, le comitĂ© provisoire chargĂ© dĂ©sormais de gĂ©rer le football malien pendant un an, vient de prendre officiellement fonction.. »

Les missions du comité

Le ministre Guindo a prĂ©cisĂ© les missions de la commission. En effet, le ComitĂ© de normalisation est composĂ© de 19 membres. Il s’agit entre autres de rĂ©unifier la famille du football ; d’organiser le championnat national ; de rĂ©tablir les liens entre le Mali et les instances internationales du football (CAF et FIFA) ; de relire les textes qui rĂ©gissent le football au Mali et de dĂ©finir les relations entre la FĂ©dĂ©ration et l’Etat, d’organiser une AssemblĂ©e gĂ©nĂ©rale Ă©lective avec la participation de l’ensemble des acteurs du football.

 

De son coté M. Sidy Diallo, Président du Comité Provisoire de Normalisation du Football malien a assuré son engagement à trouver une voie convenable de sortie de crise.

Rappelons que  la FEMAFOOT est suspendue, depuis le 14 mars dernier par la FIFA pour l’ingĂ©rence du pouvoir politique dans les affaires sportives. Par consĂ©quent, « la FĂ©mafoot et ses membres ne peuvent plus bĂ©nĂ©ficier des programmes de dĂ©veloppement de la Fifa ou de la CAF, la suspension ne sera levĂ©e que lorsque les dĂ©cisions ministĂ©rielles auront Ă©tĂ© annulĂ©es et que le comitĂ© exĂ©cutif de la FĂ©mafoot aura Ă©tĂ© rĂ©installĂ© », d’aprĂšs le communiquĂ© de l’instance.

Vivement un dĂ©nouement heureux de cette crise qui n’a que trop durĂ© et qui affecte les rĂ©sultats de nos Ă©quipes de football.

Mountaga DIAKITE

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here