Dissolution de la FEMAFOOT : Le ministre des sports rencontre la nouvelle Commission

0

Depuis plusieurs mois, les mordus du ballon rond ne dormaient plus que d’un œil. Et pour cause ? Le séisme qui a secoué de fond en comble la FEMAFOOT, instance suprême du football malien. Et la semaine dernière le ministre Guindo crée la surprise en dissolvant la Fédération. Une Commission Provisoire de Normalisation du Football Malien est mise sur place que pilote Sidiki Diallo pour un délai de 1 an. La rencontre avec la nouvelle équipe dirigeante le 16 mars dernier, a été l’occasion pour le ministre des sports de couper court aux rumeurs de l’annulation de sa décision, c’est-à-dire la dissolution de la Femafoot.

Comme il fallait s’y attendre, lors de ladite rencontre qui a enregistré la présence massive de la presse, le ministre s’est longtemps exprimé sur le sujet brûlant de l’actualité du sport malien, c’est-à-dire la dissolution de la Femafoot.

Justification de la décision

Pour sa part, cette décision est conforme à la loi du Mali. Ainsi a-t-il rappelé que ‘’la réglementation nationale dit qu’au regard de certaines conditions, «  si le fonctionnement d’une fédération est de nature à compromettre la bonne marche de la discipline, le ministre des sports doit dissoudre l’organe directeur de la fédération », a-t-il déclaré.

Le ministre des Sports n’est pas allé avec le dos de la cuillère. « Nous nous attendons à une suspension de principe, mais il faut qu’on gère le problème à l’interne… La dissolution de la Femafoot,  il y avait non seulement la légalité mais aussi l’opportunité de siffler la fin de la récréation. »Avant de marteler qu’il s’est  adossé sur ces deux principes pour prendre toute ses responsabilités, pour appliquer la loi de notre pays.

En homme fort de la situation, le ministre des Sports a fait preuve de détermination affirmant qu’il n’a jamais eu question de l’annulation de décision. « Ma décision est une décision gouvernementale….la décision n°2017-0012/MS-SG du 14 mars 2017, le comité provisoire chargé désormais de gérer le football malien pendant un an, vient de prendre officiellement fonction.. »

Les missions du comité

Le ministre Guindo a précisé les missions de la commission. En effet, le Comité de normalisation est composé de 19 membres. Il s’agit entre autres de réunifier la famille du football ; d’organiser le championnat national ; de rétablir les liens entre le Mali et les instances internationales du football (CAF et FIFA) ; de relire les textes qui régissent le football au Mali et de définir les relations entre la Fédération et l’Etat, d’organiser une Assemblée générale élective avec la participation de l’ensemble des acteurs du football.

 

De son coté M. Sidy Diallo, Président du Comité Provisoire de Normalisation du Football malien a assuré son engagement à trouver une voie convenable de sortie de crise.

Rappelons que  la FEMAFOOT est suspendue, depuis le 14 mars dernier par la FIFA pour l’ingérence du pouvoir politique dans les affaires sportives. Par conséquent, « la Fémafoot et ses membres ne peuvent plus bénéficier des programmes de développement de la Fifa ou de la CAF, la suspension ne sera levée que lorsque les décisions ministérielles auront été annulées et que le comité exécutif de la Fémafoot aura été réinstallé », d’après le communiqué de l’instance.

Vivement un dénouement heureux de cette crise qui n’a que trop duré et qui affecte les résultats de nos équipes de football.

Mountaga DIAKITE

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here