BOUBACAR MONZON TRAORE, PRESIDENT DE LA LIGUE DE FOOTBALL DU DISTRICT L’A REVELE: championnat de D2 2006-2007 se jouera en deux poules

0
Dans cette interview qu’il a bien voulu nous accorder, Boubacar Monzon Traoré, le tout nouveau président de la Ligue du District de Bamako, a révélé qu’un consensus a été trouvé pour que le championnat de D2 2006-2007 se joue en deux poules.
Vous avez été reconduit à la tête du Bureau de la Ligue du District, comment avez-vous commencé votre nouveau mandat ?
 
Quand on gagne après une élection, on est satisfait. C’est une satisfaction que je prends avec beaucoup plus de calme, parce que, au fait, j’avais la confiance de beaucoup de personnes et je m’y attendais un peu. J’étais aussi un peu inquiet, car, quand les gens vous font confiance, vous avez le souci de ne pas les décevoir.
 
Lors de l’assemblée générale, vous évoquiez un nouveau schéma que la Ligue voudrait adopter pour la saison prochaine, en ce qui concerne la deuxième division. Peut-on en savoir plus?
 
La D2 est passée par plusieurs étapes. Il y a eu d’abord le championnat en deux en poules, ensuite c’était le championnat en poule unique. Nous voulons actuellement retourner à la première version.
Je reconnais que le championnat de D2 en poule unique est une excellente chose, mais cela nous coûte excessivement cher. J’ai toujours opté de faire la politique de mes moyens. Rien ne sert de concevoir une action, de la commencer et de ne pas pouvoir la terminer.
Imaginez-vous que l’on commence à jouer le championnat en poule unique et que l’on s’arrête à cinq ou deux journées de la fin faute d’argent. Ce serait catastrophique.
Nous avons pour cela appelé tous les acteurs qui sont impliqués dans ce processus pour mettre en place un Comité de réflexion qui a étudié plusieurs scénarios avec leurs coûts.
Au sortir des différents entrevues, nous sommes tombés d’accord sur le championnat en deux poules. C’est sur cette base que nous partons pour la saison 2006-2007.
D’aucuns peuvent trouver cela mauvais. Mais, je dois préciser que cette formule marche dans plusieurs pays comme le Brésil ou la Côte d’Ivoire qui ont beaucoup plus de moyens que le Mali. Il suffit d’être bien organisé et tout va bien se passer.
 
On ne vous l’apprend certainement pas, mais le sélectionneur national a souhaité le réaménagement du championnat pour permettre aux locaux d’être compétitifs avant les matches de l’équipe nationale…
 
Je ne crois pas que cela soit une bonne idée. En tout cas, le championnat national n’est pas géré par la Ligue de Bamako, mais plutôt par le Bureau fédéral.
 En tant que partie prenante dans cette activité, je crois que le championnat est bien tel qu’il se passe actuellement. Dans les pays frontaliers, les championnats s’arrêtent à un moment donné.
 Même en Europe, il y a un moment où les championnats s’arrêtent et où l’équipe nationale continue à jouer. Je ne crois pas qu’il faille arrêter le championnat ou le calquer sur le calendrier international.
 En tout cas, ce ne serait pas possible, le calendrier international n’ayant pas de pose. Je crois qu’il faut que le championnat s’arrête, au plus tard, le 31 juillet et qu’on laisse aux joueurs un moment de répit.
 
Vous évoquiez tantôt les moyens pour organiser le championnat de D2. Il vous en manque certainement à la Ligue…
 
Oui…nous avons des problèmes de financement. C’est clair que la Ligue se saigne pour organiser les différentes compétitions. Les clubs sont dans la même situation. Nous ne voulons pas indéfiniment continuer à charger ces clubs qui ont déjà un tas de problèmes sur le dos.
Cela dit, nous ne restons pas les bras croisés face à ces problèmes. En plus de nos sponsors traditionnels qui sont la BDM et l’INPS, nous sommes à la recherche d’autres partenaires.
Il y a deux mois, j’ai signé, au nom de la Ligue, un contrat avec une importante société. Son responsable m’a confié, il y a quelques jours, que prochainement, de bonnes nouvelles seront annoncées.
Ce sont les sponsors qui nous permettront de pouvoir prendre en charge toutes nos dépenses.
Je profite de l’occasion que vous m’offrez pour exprimer toute ma gratitude à ceux qui nous ont accompagné dans la catégorie junior et cadet. Il s’agit de Capitol Transit et de AMA-Mali.
                         
Les grandes lignes sur lesquelles sera basé votre mandat…
 
Je voudrais tout d’abord, ramener la confiance entre les différents partenaires. Les rapports son bons, mais il faut les améliorer. J’ai pour principe d’aller aux gens. Nos contacts seront plus présents et permanents. Mon équipe et moi iront plus régulièrement à la rencontre des responsables du District et des clubs pour connaître leurs préoccupations. Nous pourrons ainsi connaître leurs problèmes et en trouver des solutions adéquates.
Secundo, nous intensifierons la recherche des sponsors. Nous n’avons, pour le moment, pas de rapports assez poussés avec les autorités de la capitale. Il faut que cela change. Il n’y a aucun problème entre nous, mais nous n’avons pas de rencontres permanentes. Il faut que tout cela change et j’y veillerai personnellement.
 Nous nous déplacerons pour leur expliquer notre plan de travail, notre ambition et pour nous mettre à leur disposition pour une collaboration franche.

Paul MBEN

Commentaires via Facebook :

PARTAGER