REMANIEMENT MINISTERIEL : Direct 2007 !

0

Le remaniement ministériel tant attendu aura finalement lieu en cette fin d’année 2006. dans les coulisses du pouvoir, on parle d’un changement en profondeur avec le départ de plusieurs actuels titulaires de portefeuille et l’arrivée de plusieurs nouvelles personnalités composées majoritairement de jeunes technocrates rompus à la tâche.

‘ici la fin de cette année 2006, le président Amadou Toumani Touré, selon certaines sources, va changer d’attelage gouvernemental. Le chef de l’Etat va remanier en profondeur, dit-on, et fera une place de choix, dans la nouvelle équipe qui sera constituée, à certaines formations politiques. Surtout celles dont le soutien à son endroit en 2007 sera indéniable. Il s’agit de l’Adema, l’URD, le Cnid, le MPR et les partis constituant l’ACC entre autres. En ce qui concerne l’Adema (un parti aujourd’hui divisé sur la question de soutenir ou pas ATT en 2007), des informations non encore confirmées font état du fait que le président de la République leur accordera 5 portefeuilles dans le prochain gouvernement. La nouvelle est d’ailleurs parvenue au siège du parti il y a de cela quelques jours déjà. Elle a été différemment accueillie par les abeilles elles-mêmes.

Au lieu d’unir l’ancien parti au pouvoir, ce futur probable accroissement de portefeuille n’a fait qu’accentuer les dissensions et radicaliser un peu plus les positions au sein de la Ruche. Les partisans du président de la République, parmi lesquels Dioncounda Traoré, le président du parti, estime que cette volonté d’ATT de confier plus de responsabilité à l’Adema n’est que justice. Quant aux seconds, ceux qui estiment que la Ruche doit avoir son candidat en 2007, ils croient dur comme fer qu’en faisant cela ATT n’est animé que de la volonté de les diviser encore plus. Le plus en vue parmi ces responsables de l’Adema favorables à une candidature interne, est sans nul doute le vice-président de l’Adema, Soumeylou Boubèye Maïga. Jusqu’à preuve du contraire, il est considéré comme un des candidats potentiels à l’élection présidentielle de 2007.

Soumeylou Boubèye Maïga serait d’ailleurs beaucoup avancé dans le cadre de la préparation de sa candidature en 2007. Certains observateurs déclarent que pour ce faire l’homme aurait mis en place des clubs de soutien dans plusieurs localités du pays. Des organisations dont le véritable objectif serait de propulser la candidature de l’ancien ministre de la défense quand ce serait le moment. Dernière nouvelle, en ce qui concerne la candidature de SBM, certains observateurs estiment qu’elle serait soutenue par le Guide Libyen. Qui, malheureusement, est de ceux dont aucune action n’aboutit. Il est parmi ceux qui ne font que des feux de paille avec beaucoup de boucan sans rien donner finalement. A titre de rappel, il est important de signaler que Soumeylou Boubèye Maïga avait tenté, sans succès, en 2002 d’être candidat de son parti à l’élection présidentielle. On se souvient qu’il était, avec Soumaïla Cissé, Mandé Sidibé, Iba N’Diaye, candidat à la candidature lors de la convention du parti qui a finalement choisi Soumaïla Cissé, non sans faire énormément de mécontents et causé une plaie béante (non encore cicatrisée) au sein de la Ruche.

Il était important à nos yeux de faire ce petit rappel afin que les uns et les autres comprennent l’enjeu que représentent le futur remaniement, la prochaine élection présidentielle et le soutien ou non du parti à ATT en 2007 et pour l’Adema et pour le président ATT lui-même. Une Adema forte ne peut que servir le président de la République. C’est pourquoi le parti aura la part belle dans le prochain gouvernement avec cinq ministres ou plus. En ce qui concerne l’URD (Union pour la République et la Démocratie) son soutien ne pourra que consolider toutes les chances que les abeilles accorderont à ATT en 2007.

L’importance  du remaniement  pour ATT et  les Maliens

Le remaniement qui interviendra dans les jours, voire les semaines à venir, est, à n’en pas douter, d’une importance capitale. Il définira la stratégie à suivre lors des échéances de 2007. Et pour ATT et pour ses partenaires. A travers la composition de l’attelage prochain, l’opinion nationale, les observateurs et les amis politiques sauront ce à quoi s’en tenir dans le cadre de l’élection de 2007. C’est un des plus forts actes que le président de la République aura à poser avant l’annonce de sa future (probable) candidature. En plus, sauf cas de force extrêmement majeur, c’est l’équipe qui ira avec ATT à la présidentielle de 2007 (un gouvernement de campagne, comme le diront les méchantes langues) d’où l’importance du choix des hommes qui la constitueront. D’autant que le président de la République n’aura plus (ce serait difficile) l’occasion de faire un autre remaniement, il est donc impératif pour lui d’être rigoureux sur le choix des hommes et des femmes qu’il va choisir. Pas seulement dans son intérêt à lui, mais aussi dans celui de tout le pays et de toutes les populations maliennes.

Des populations qui retrouvent de plus en plus l’espoir qu’elles avaient perdu pendant les dix ans de règne de l’Adema-PASJ,

Raison pour laquelle elles accordent, elles aussi, énormément d’importance aux échéances électorales à venir. Car, pensent-elles, elles permettront à ATT d’achever l’important projet qu’il a entamé dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et le développement de notre pays.  

A suivre

Makan KONE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER