19ème édition du tour cycliste de la Côte d’Ivoire : Nous allons cette fois-ci surprendre les Ivoiriens et les Burkinabé

0

C’est une équipe très soudée de six personnes qui  va représenter le Mali à la 19ème édition du tour cycliste de la Côte d’Ivoire dont la première étape est prévue le 6 septembre prochain à Yamoussoukro. L’équipe du Mali quittera Bamako ce mardi pour se rendre à Yamoussokro.

Pour cette 19ème édition en Côte d’Ivoire, beaucoup de pays sont invités, à savoir : le Mali, le Burkina Faso, la Sierra Léone, le Ghana, le Nigéria, le Bénin. Pour les représentants du Mali, tout semble être prêt avec le soutien des Assurances Bleues pour remporter le maximum d’étapes. C’est l’impression que nous ont livré les six porte-étendards des couleurs nationales Siaka Mariko, Oumar Sangaré, Amidou Diarra, Tidiane Sanogo, Yacouba Togola et Bréhima Diarra. C’était au cours d’un exercice de préparation.

Siaka Mariko : ‘’nos adversaires  que sont la Côte d’Ivoire et le  Burkina nous craignent cette fois-ci’’

«S’il y a une équipe que le Burkina et la Côte d’Ivoire craignent, c’est bien le Mali. Cette fois-ci, l’occasion nous est donnée pour briser le suspens au cours de cette édition. Car, nous comptons mieux faire cette fois-ci pour leur montrer que n’eut été des erreurs de parcours, nous sommes une équipe forte  et engagée. Aujourd’hui, avec l’engagement et le soutien des Assurances Bleues, nous sommes bien équipés et cela nous encourage beaucoup pour la course. Nous sommes sans complexe devant nos adversaires qui feront certainement l’erreur de nous sous estimer ».

Tidiane Sanogo : ‘’Nous allons les montrer qu’ils  ont raison d’avoir peur de nous’’

C’est un autre habitué du tour de la Côte d’Ivoire. Très confiant, il se dit persuader que l’équipe malienne remportera le maximum d’étapes. « Avec le courage et la motivation qui animent l’équipe, nous allons  montrer à nos adversaires de cette 19ème édition qu’ils ont raison d’avoir peur de nous. Personnellement j’ai l’ambition de prendre ma revanche sur le Burkina et la Côte d’Ivoire ».

Yacouba Togola : ‘’l’esprit du groupe nous favorise dans cette compétition’’

Yacouba Togola est né à Tienkoungoba commune de Koumantou, une localité connue du cyclisme au Mali. Sa sélection pour ce tour n’est pas un hasard compte tenu de sa forme actuelle qui ne cesse de progresser. « Ce tour de la Côte d’Ivoire peut être la course du Mali, car tous ses coéquipiers sont motivés et engagés ». Ce stratège dans les courses sera sans doute un élément essentiel de l’équipe malienne. L’équipe du mali attend beaucoup de lui.

Oumar Sangaré : ‘’nous  allons tout faire… pour nous hisser au podium ’’

«L’équipe que je peux craindre, c’est bien la Côte d’Ivoire car, ils sont chez eux, donc en terrain connu. Quand au Burkina, nous n’avons pas peur. Quant aux autres pays, nous n’allons pas les minimiser, mais je sais que  seule la Côte d’Ivoire est un peu à craindre. Cette édition serait une revanche pour nous. Dans le temps, nous n’avons pas eu la  chance seulement. Pour cette course en côte d’Ivoire, nous allons tout faire pour corriger les erreurs commises au tour de Lomé pour nous hisser sur le podium ».

Amidou Diarra : ‘’nous partons pour honorer les Assurances Bleues et le peuple malien’’

Connu pour être le plus grand sprinter de l’équipe malienne, Amidou Diarra est un  habitué du tour cycliste de la Côte d’Ivoire. « Nous avons une seule ambition, celui d’honorer le sponsor, les Assurances Bleues, pour leurs efforts, pour le développement du cyclisme au Mali, mais aussi et surtout honorer l’encadrement et tout le peuple malien ». Très confiant et très engagé, il sera un soutien fort pour cette équipe malienne.

Bréhima Diarra : ‘’malgré que ce soit ma première sortie à l’extérieur, j’ai peur de rien’’

Bréhima Diarra est né à Doukoukolobougou (Nièna) région de Sikasso.  Pour sa première fois, il va se frotter aux cyclistes d’autres pays. Et, le jeune de 22 ans se dit conscient du combat qu’il l’attend. Très en forme actuellement, Bréhima Diarra entend utiliser son courage pour être un soutien constant à l’équipe malienne durant toute la compétition. Tout comme Yacouba Togola, il a été sélectionné à cause de sa stratégie dans les courses et sa performance selon le Directeur Technique National, Mamoutou Traoré.

Ils ont dit

Mamoutou Traoré, directeur technique  national : Avec plus de soutien, le Mali ira loin

L’équipe du Mali est crainte de part sa performance.  De la 6e place, elle s’est hissée à la 3ème place. Ces progrès ont été réalisés avec le minimum de moyens compte tenu du fait que la fédération n’a pas jusqu’à présent le soutien de l’Etat. Seuls les Assurances Bleues, notre sponsor de tout le temps nous accompagne partout sur le plan national et international.  Il suffit que l’Etat investisse un peu pour que l’équipe puisse atteindre un haut niveau à l’extérieur. Malgré les progrès de notre équipe, personne d’autres ne s’intéresse au cyclisme. Malgré tout, les jeunes sont toujours motiver à rouler au nom du pays. Cette année, la direction technique avait un programme bien déterminé pour l’avancement du niveau des cyclistes, mais les évènements du 22 mars ont tout bouleversé.

Col Yaya Ouattara, président de la fédération :  Nous attendons des cyclistes, de bons  résultats

En cette veille du départ de nos cyclistes pour le tour de la Côte d’Ivoire, nous sommes venus pour encourager l’équipe, les apporter toujours nos conseils afin qu’ils puissent quitter le pays avec un esprit plus serein.  Pour cette course, nous  attendons d’eux de bons résultats. Avec le courage, la détermination et la forme actuelle des cyclistes, je pense que cette fois-ci ça va aller. Aujourd’hui, ils ont l’esprit du groupe et entretiennent de bonnes dynamiques pour engranger de bons résultats. Nous ne pouvons que les encourager.

Madi Siré : les  Assurances Bleues toujours  aux cheveux du  cyclisme malien

Toujours aux côtés des cyclistes dont ils ne cessent de soutenir à l’intérieur comme à l’extérieur, les Assurances Bleues n’ont pas hésité de miser sur les moyens pour permettre au cyclisme malien de participer à cette 19ème édition du tour de la Côte d’Ivoire. C’est pour cela que nous sommes présents ici    pour voir les derniers réglages des cyclistes, les encourager davantage afin qu’ils puissent quitter le Mali avec un esprit réconfortant. Les Assurances Bleues encouragent et vont toujours encourager les cyclistes parce que cette discipline et l’activité d’assurance font bon ménage. Pour cette compétition de la Côte d’Ivoire, nous ne pouvons une fois de plus  que les encourager.

Par Drissa Togola

Commentaires via Facebook :

PARTAGER