Après une séance de streap tease face à la presse algérienne, le Président algérien se fait descendre sèchement ses bretelles par le Maroc

0

L’Histoire se répète toujours pour les jeunes annales des autorités algériennes, un Président algérien a été proprement déculotté, une nième fois, par le Royaume du Maroc, au sein du Conseil de Sécurité de l’ONU et du Mouvement des Non-Alignés.

La preuve du profond désarroi et de sa panique, le locataire du Palais de la Mouradia, sis à Alger, est sa sollicitude, le 04 mai 2020, dans ses interventions devant le Sommet virtuel des Chefs d’État et de Gouvernement du Mouvement des pays Non-Alignés (MNA) mais aussi lors d’une réunion en urgence du Conseil de Sécurité de l’ONU afin qu’il puisse adopter une Résolution appelant à l’arrêt immédiat des hostilités au Sahara marocain et ce, pour discuter de la pandémie du Coronavirus (COVID-19) qui menace la sécurité mondiale.

N’en déplaise à ce tartuffe de Président algérien, ses interlocuteurs ont découvert sa supercherie du fait que mentionner la Libye et la Palestine aux côtés des provinces sahariennes marocaines n’était en fait qu’une simple manœuvre dilatoire montée de pièce par le régime algérien, qui héberge, finance et arme les terroristes polisariens dans le seul objectif de porter atteinte à l’intégrité territoriale du Maroc.

Nul ne pourra contester que cet appel de T;Bone au Conseil de Sécurité de l’ONU est la parfaite démonstration d’un profond désarroi et d’une panique sans précédant qui agitent les arcanes du pouvoir algérien et apportent la preuve de l’état psychologique alarmante des responsables algériens, d’autant plus que, dans la conjoncture actuelle, les Nations-Unies et son Conseil de Sécurité ont bien d’autres chats à fouetter que d’accorder le moindre intérêt à des dossiers poussiéreux, dont l’issue est cadenassée par l’Histoire et la réalité de terrain en faveur du Royaume du Maroc.

Avec la pandémie de COVID-19 et la très grave crise qui est en train de prendre de l’ampleur entre deux membres permanents du Conseil de Sécurité (les Etats-Unis d’Amérique et la Chine), T.Bone pourra hurler de toutes ses forces en direction de New York, son appel ne passera même pas les montagnes de l’Atlas.

A ne point oublier, que le Royaume du Maroc, par la voix de son Ministre des Affaires Etrangères, a vertement remis en place, dans une vidéoconférence devant le Sommet du Groupe de contact du Mouvement des Non-Alignés, les responsables algériens, eux qui continuent à alimenter le séparatisme en Afrique, en violation des principes fondateurs dudit Mouvement.

Des appels désespérés du Président algérien, illégitime soi-dit en passant, au Conseil de Sécurité de l’ONU et au Mouvement des Non-Alignés qui traduisent son désespoir, lui le biberonné et élevé au bouteflikisme.

Des appels qui n’ont aucune chance d’être entendu et comme le dit un dicton « quant on a l’intelligence, on a un parachute sinon on s’écrase ». C’est vrai ! Le Président algérien a perdu ses brettelles et il s’est aplati ventre à terre et sans pantalon !

Farid Mnebhi.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here