Bouleversements Spectaculaires de la Carte Administrative Malienne : KITA, NIORO, FANA, MENAKA, BOUGOUNI, BANDIAGARA, etc, pressentis comme Chefs-Lieux de Région

    0

    Un document sur un nouveau découpage administratif du pays circule depuis un certain sous le manteau. De toute évidence, il ne tient plus qu’à une approbation des hautes autorités pour sortir de l’anonymat et rendre  définitive la nouvelle structure administrative au Mali. Le projet en question – qui se trouve encore au stade d’une étude avant d’être proposé au département de tutelle pour approbation – ne subira guère de modification sensible.rn

    Son originalité et sa particularité résident dans les bouleversements très spectaculaires et inattendus qu’elle effectuerait dans la structure administrative du pays si elle était acceptée. Une des réponses politiques les plus draconiennes à l’évolution démographique où à la problématique de l’accessibilité des usagers à l’administration ? Il s’agit vraisemblablement de l’une et l’autre motivation à la foi. Mais en tout état de cause, pas moins d’une dizaine de chefs-lieux de région devraient s’ajouter aux huit (8) qui existent déjà au Mali. La mesure, qui interviendra sans doute au lendemain immédiat des futures élections, aura logiquement une incidence quantitative sur les préfectures et les sous-préfectures, dont on ne sait rien pour l’instant. En revanche, les localités proposées pour être des chefs-lieux de région sortent progressivement de l’anonymat. Si la proposition était avalisée par les hautes autorités, le bouleversement concernera la quasi-totalité des régions maliennes. La région de Kayes enfantera ainsi deux autres, à cause notamment d’une érection de Nioro et de Kita comme nouvelles capitales régionales.

    rn

    Koulikoro, 2ème région administrative du Mali, connaîtra elle un éclatement différent. En effet, aussi incroyable que cela puisse paraître, au regard de certaines rivalités géographiques séculaires, l’arrondissement de Fana figure parmi les localités proposées pour être parmi les capitales régionales. Au même moment, les communes de Kati et de Kalabankoro se verront rattachées désormais à l’agglomération de Bamako. Une seule région naîtra vraisemblablement des entrailles de Sikasso, en l’occurrence Bougouni, un chef-lieu de cercle qui depuis longtemps de devenir ‘Bougouba’. Idem pour les régions de Mopti et Gao pour lesquelles nos sources font état d’éclatements en faveur respectivement de Bandiagara et de Menaka. La 6ème région administrative (Tombouctou) occasionnera pareillement une région supplémentaire. Serait-ce Goundam, Diré ou Niafunké ? Nos sources ne pipent mot là-dessus, tout comme elles sont muettes sur le ressort administratif d’une majorité de localités.

    rn

    A. Keïta

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER