Coupe d’Afrique des Nations des moins de 17 ans : Le retour des héros au bercail

2

CAN U17 - Poule B : le Mali bat le Cameroun 3-1Le sacre historique des Aigles cadets n’a laissé personne indifférents. En effet  la 11è édition de la Coupe d’Afrique des Nations –Niger 2015 au niveau des cadets restera longtemps graver dans la mémoire des Maliens. Elle a permis aux nôtres d’être sacrés champions d’Afrique pour la première fois dans l’histoire du Mali. De l’aéroport international Bamako-Sénou au Ministère des Sports, les artères étaient bondées de monde pour saluer Baye Bah et ses poulains.

A cause de l’affluence que cet accueil a suscitée, les autorités sportives ont été obligées de changer d’itinéraire. Il était prévu que la cérémonie d’accueil allait se dérouler au Ministère des Sports. Il fallait s’y attendre, ce département ne pouvait pas contenir tout ce monde comblé de joie. Les autorités sportives ont alors décidé de se retrouver au Stade omnisport Modibo Kéita. Même si rien n’était prévu sur le plan organisationnel à ce  niveau, la société de télécommunication Orange-Mali, sponsor officiel des équipes nationales du Mali et de la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT) a néanmoins assuré l’animation avec les sonos ambulantes.

Après la présentation des trophées au public (trophée du champion d’Afrique, le trophée du fair-play de la compétition, et le trophée du meilleur buteur du tournoi, remporté par Boubacar Traoré, avec trois réalisations), la prise de photos et l’entretien avec la presse, les joueurs ont été autorisés à rejoindre leur famille pour se reposer, afin de mieux préparer la grande rencontre avec le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita au Palais présidentiel de Koulouba.

A noter que le Mali a aussi été la meilleure attaque du tournoi avec 10 buts et a terminé la compétition invaincue.

Mohamed DIAKITE 

 

Les impressions des joueurs et l’entraineur

 Baye BAH (Entraineur) : «Ce n’est pas les joueurs et moi qui sommes  rentrés dans l’histoire mais c’est le Mali qui a écrit son nom sur les pages de l’histoire du football africain, je suis vraiment heureux et je félicite les ainés, tous les entraineurs de foot Malien, c’est eux qui nous ont assisté…»

 Siaka BAGAYOKO (Djoliba AC) : «Je remercie dieu pour nous avoir  donné cette coupe, beaucoup de générations sont passées comme nous, mais ils n’ont pas eu la chance de remporter la coupe, on dédie cette victoire à tous les maliens, on a fait deux mois sans les  nouvelles de nos familles a cause de la préparation et la compétition, cette récompense est vraiment la bienvenue, depuis qu’on a su qu’on faisait la même poule que la cote d’ivoire, c’était une motivation supplémentaire pour tout le groupe, c’était notre fierté de jouer contre la cote d’ivoire, notre objectif est clair maintenant la CAN cadette est finie, il reste la coupe du monde avec la bénédiction des parents, des supporters, et l’appui du staff on peut atteindre nos objectifs, seul le travail paye, si on reste ensemble on peut remporter mieux que la coupe du monde des cadets

 

Sekou KOITA (US KITA) : «Je suis comblé de joie, on disait partout que le Mali n’allait pas remporter de coupe, que c’était un pays maudit, maintenant le mali n’est  plus suivi par ce mauvais sort, l’objectif reste la coupe du monde, si ce groupe reste inchangé on va remporter la CAN junior dans deux ans.»

 

Sidiki MAIGA (AS Real de BAMAKO) : «J’ai été formé au Real de Bamako, je salue tous les Maliens pour le soutien sans cesse du début à la fin, je n’ai vraiment rien à dire, la façon dont les gens sont sortis pour nous accueillir m’a mis hors d’état, mon objectif est de jouer dans les grands clubs en Europe et de remporter beaucoup de titres pour le Mali

Aly MALLE (Black Stars de Badalabougou): «Je suis content car c’est une première pour le Mali, on n’a pas été surpris parce que depuis le depuis du tournoi on nous a dit de faire mieux que nos ainés qui ont joué la finale de la même compétition en 1997 au Botswana, on s’est donner  les mains et dieu nous a donné la coupe on ne peut que lui remercie infiniment, notre objectif est de bien préparer la coupe du monde qui doit se tenir dans six mois et de montrer un tout autre visage qui n’est pas  celle de cette CAN cadette

 

Moussa DIAKITE (AS KO) : «On a remporté cette coupe, la joie est vraiment immense, on espère que ce trophée permettra à nos ainés de nous imiter, c’est ça notre souhait, les Maliens aiment le sport et ils méritent d’être content, notre objectif est de bien préparer la coupe du Monde, on a plus ce trophée dans notre tête

Recueillis par  Mohamed DIAKITE

 

 

LE MALI CHAMPIONS D’AFRIQUE A LA CAN U17 “NIGER 2015”

Ça se fête

Vive ferveur à l’accueil des nouveaux champions cadets à BamakoAprès la grosse performance des champions d’Afrique, dimanche 1er mars 2015 à Niamey, les Aigles cadets footballeurs sont rentrés à Bamako, lundi 02 mars 2015, dans l’après-midi. Sans surprise, ils ont été accueillis avec tous les honneurs par la nation à l’Aéroport Bamako-Sénou.

Le Premier ministre Modibo Kéita ; le Ministre des Sports Housseini Amion Guindo ; accompagnés des membres du gouvernement et de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT), ont réservé un accueil digne de ce nom à nos héros.

Dans la circonstance, les populations de Bamako sont sorties applaudir leur équipe tout le long du trajet, Aéroport de Bamako-Sénou au Stade Modibo Kéita, destination finale du cortège.

Les joueurs et leur encadrement ont été reçus, hier mardi dans l’après-midi à Koulouba par le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita.

 

Le parcours sans faute de Baye Bah et ses poulains

En phase de groupe, les Aiglonnets avaient d’abord dominé leurs homologues du Cameroun 3 buts à 1 avant de concéder un match nul 2-2 face aux Sud Africains. A leur troisième sortie, les nôtres avaient battu la détentrice du trophée, la Côte d’Ivoire par le score 1 but à 0.

En demi-finale, le Mali a écarté la Guinée voisine (Guinée Conakry) par le score de 2 buts à 1.

Et le sacre du dimanche mettant ainsi fin à 55 ans de disette dans cette discipline, toutes catégories confondues. Et cela en battant l’équipe Sud africaine qui était la seule équipe du tournoi à avoir tenu tête haute face à nos braves petits gars en match de groupe 2-2. Mais finalement lors de la finale nous leurs avons submergés et sur le plan physique que technique avec un score digne d’une grande nation de football 2 – 0.

 

Une équipe remarquable

Sur cinq (5) matches disputés, les Aiglonnets ont marqué 10 buts (meilleure attaque) et n’en ont concédé que 4.

Par rapport aux réalisations de l’équipe, Boubacar Traoré a réussi 3, ce qui fait de lui le ‘’pititi’’ du tournoi (meilleur butteur). II est suivi par deux autres jeunes maliens à savoir Sékou Koita et Aly Mallé qui ont marqué chacun 2 buts.

Sur les 5 rencontres disputées par le Mali, quatre joueurs ont été désignés “homme du match” : Mamadou Sangaré (Mali -Cameroun), Mamadou Fofana (Afrique du Sud – Mali), Boubacar Traoré (Côte d’Ivoire-Mali) et Aly Mallé (Finale).

Par ailleurs, les Aiglonnets ont reçu le trophée de l’équipe fair-play à la fin du tournoi car le Mali n’a écopé que de deux cartons jaunes en 5 matches.

 

La liste des  21 héros et leur encadrement.

Alou Traoré (Djoliba), Samuel Diarra (Asko), Drissa Kouyaté (AS Real), Abdoul Karim Danté (J.A), Cheick Kéita (Syba- Kayes), Dramane Simpara (CSD), Ismael Traoré (CSK), Mamadou Fofana (Stade Malien), Moussa Diakité (Asko), Siaka Bagayoko (Djoliba), Mamadou Sangaré (COB), Ousmane Traoré (Africa-Foot), Sékou Koita (US Kita), Boubacar Traoré (J.A), Amara Bagayoko (Djoliba), Mohamed Haidara (Djoliba), Yacouba Fomba (Djoliba), Aly Mallé (AS Blacks Stars), Sidiki Maiga (AS Real), Sory Ibrahima Keita (FC Danaya), Bourama Diallo (Asko),

Entraîneur: Baye Bah

Adjoint: Guéladio Nango

Médecin: Yacouba Diarra

Kiné: Karamoko Korobo

Intendant: Abdoulaye Soumaré.

Dans ce staff s’ajoute les anciens joueurs comme Boubacar Diarra “Becken“, Arouna Diarra, Sadio Baba Cissé et Adama Diallo “Djéfla” ont effectué le voyage de Niamey pour prêter main forte à Baye Bah.

Synthèse Issa KABA

 

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. fault. Totally lacking accoutrements, each of the true ‘It’ bags are identifiable at a hundred paces due to [url=http://www.sihiman.co.il/pages/index.asp]cheap purses wholesale[/url] drooling simpleton who had one job — one job — to do: get a fancy car with a trunk [url=http://www.hakuto.com.tw/uploadss/]leather designer handbags[/url] durable and come with a one-year warranty, they aren’t sword- or bulletproof, so don’t fight crime while wearing them. [url=http://northeasttippers.co.uk/js/index.asp]buy designer handbags online[/url] the years to minimize the bags under my eyes, some of them quite expensive. The fast food chain [url=http://www.cagyg.com/UserFiles/pages/index.asp]coach hat[/url] just 12 minutes Californians alone throw away 14 billion a year, creating 123,000 tons of waste and untold amounts [url=http://de.markopokna.cz/uploadss/][/url] vast majority of plastic carrier bags used in the EU – are less reusable than thicker models and become [url=http://oa.fumank.com/pages/index.asp][/url] percent) did so as well.” People who disagreed with the policy but still carried their own bags said they
    you could also select according to the fabric that you would love to own, and are most comfortable in [url=http://www.pubpamela.pl/pages/]coach outlet online factory[/url] among others. That’s a big deal for us, as we love to demonstrate our personality. Men were walking [url=http://www.sdhangpai.com/js/index.asp][/url] all—and I saw other people with hard cases struggling and ultimately having to gate-check their bags. The flights were [url=http://www.hnjwy.com/UserFiles/pages/index.asp][/url] clothing for men. So far we have shared with you our edit of the top 50 party dresses , [url=http://www.uvalumni.org/js/index.asp]men handbag[/url] reusable bags and 40 percent made do without). Wet tea bags sooth pain from razor cuts.

    Stores soon started to [url=http://www.yszdnx.com/js/]floral handbags[/url] not apply to the county’s incorporated areas, where stores reported a 3.4 percent rise in sales. The unincorporated [url=http://www.zhishenkeji.com/js/index.asp][/url] for the evening, the bags are also available in emerald and cobalt. Cara joins line of style icons including

  2. POEME : JE VEUX CE MALI
    Je voudrai ! Oui, je voudrai ce Monde de Paix et de Liberté où seul l’Avenir,
    Surtout des enfants, est le seul cheval de bataille !
    Je voudrai ! Oui, je voudrai ce Monde reconnaissant où Seule la femme est la Reine,
    Respectée et reconnue dans ses droits de Procréation et de Bonheur !

    Je voudrai ce Mali, mon pays, ce Mali de la Joie, du Bonheur,
    De l’Amour des uns envers les autres, sans calculs ni de rejet de l’autres de par la couleur de sa peau
    Je voudrai, pourtant ce Mali qui s’éloigne chaque jour de moi,
    De toi et de moi, dans ce monde qui se perd chaque jour !

    Oui, mais c’est vrai ! Je voudrai ce Mali où le chat affamé caresse les petits de la souris et,
    Non ce Mali où la souris cherche, toujours, un trou pour y cacher ses petits!
    Ce Mali, que je rêve, est là, tout près de moi, de toi et de tous contre la partition,
    Contre l’esclavage, contre les tiraillements politiciens pour des fins personnels !

    Ce Mali qui ne me parle pas de Kidal touareg ni de Ségou bambara ni de Kayes kassoké,
    Ni de Sikasso Sénoufo mais du Mali des maliens ouverts à tous les africains et du Monde
    Servant de Refuge à tout homme de Paix, épris de Paix, soucieux du bonheur des autres,
    Les autres, pour qui, il sait, qui l’enteront un jour dans sa derrière demeure comme ils l’ont accueilli.

    Je veux ce Malien de ce Mali lointain, si loin, si possible par toi et par moi
    Ce Mali cultivateur de la Paix pour répondre aux 4 lettres qui forment son nom
    De Modèle Africain pour la Liberté des Idées,
    Des idées quelles soient religieuses, politiques, culturelles.

    Ce Mali de Peulh dormant sous le hangar de la forge du Forgeron,
    Ce Mali du dogon toujours respectueux de sa colline sous le rire du bozo sur le fleuve,
    Ce Mali du Minianka et du Sénoufo, ce Mali du Sonrhaï et du Dogon,
    Ce Mali du tamasheq réfléchi envers le Bellah son proche de tout temps !

    Et NON, ce Mali de l’opposition aveugle et stérile rejetant tout du Pouvoir,
    Et NON, ce Mali du Pouvoir qui abuse de sa puissance pour tout écraser
    Au détriment du bonheur du Peuple, ce Peuple de malien meurtri
    Ne courant que derrière sa survie, sa survie menacée par les simagrées.

    Oui, c’est ce Mali que je veux comme toi, Malien de souche,
    Ce Malien qui endure sachant quand, où et comment se soulever,
    Ce Malien, donneur de leçon de Paix, d’hospitalité et d’Amour,
    Ce Malien qui vend tout sauf son honneur, sa dignité, sa fierté.

    Oui, Moi, je veux ce Mali du malien conscient, droit dans ses bottes,
    Ce Mali de la malienne fière de son appartenance et de son identité
    Dans son boubou blanc de Bazin parmi les femmes du Monde
    Pour ne vulgariser que sa beauté, sa splendeur, sa fierté d’être femme.
    ADAMA SIDIBE, « Je voudrai bien ce Mali du Malien fier de l’être » Ségou

Comments are closed.