Gendarmerie de Sayedans le cercle de Ké-Macina: Le nouveau Commandant de Brigade, Souleymane Coulibaly prend fonction

0

Le nouveau Commandant de la Brigade de la Gendarmerie de Saye dans le cercle de Ké-Macina (région de Ségou), Souleymane Coulibaly, qui a remplacé Mamadou Touré, a officiellement pris fonction la semaine dernière.

Selon des sources locales, le départ de Mamadou Touré de la Gendarmerie de Saye serait lié aux récentes attaques terroristes dans cette zone. Une localité qui fait frontière avec Mougna (cercle de Djenné) récemment attaqué par des bandits armés. Elle est également proche deDiafarabé, une zone de la région de Mopti reconnue comme un fief des hommes d’Amadou Kouffa. C’est pourquoi la zone est actuellement en proie à l’insécurité avec des attaques à répétition. Leur dernière attaque remonte au 12 octobre dernier où ils ont attaqué la foire foirehebdomadaire de Matomo, créant une véritable psychose au sein de la population. Cette localité relève de la  gendarmerie de Saye. Lors de cette attaque, les éléments d’Amadou Kouffaavaient pris pour cibles, les gendarmes postés à l’entrée de la foire. Selon nos sources, seul un agent du nom de Cheick Traoré parmi les trois (3) a  été courageux pour tenir tête aux hommes armés jusqu’à l’épuisement de ses balles. Ce qui a certainement freiné l’élan des assaillants.

Lors de leur attaque à Matomo, les assaillants avaient brulé une moto appartenant à la gendarmerie et emporté une autre.

Les forains qui ont été témoins de la scène ont beaucoup salué ce jour, le courage du jeune gendarme Cheick Traoré.

Au moment de l’attaque, les Maires de Saye et de Matomo, le CB Mamadou Touré étaient tous chez le maraboutKomaniTanapo. Actuellement, la zone est contrôlée  par les éléments d’Amadou Kouffa qui ne se cachent même plus en transformant les lieux de spectacles en lieux de prêche, selon des sources locales.

Un responsable local que nous avons contacté nous a confirmé que la passation entre le CB sortant Mamadou Touré et le nouveau CB Souleymane Coulibaly s’est faite la semaine dernière. Ce dernier a comme mission de ‘’désinfecter’’ la zone pour asseoir la sécurité et la quiétude. Une zone qui a besoin d’une grande patrouille de l’armée  malienne pour rassurer la population comme elle l’a fait dans la zone de Ké-Macina à la veille de la rentrée scolaire qui était menacée par des hommes d’Amadou  Kouffa.

Les chefs de villages, députés  et d’autres responsables associatifs de la zone ont d’ailleurs rencontré le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile Général Salif Traoré  sur la question la semaine dernière. Mais ils n’auraient pas réussi à rencontrer le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Abdoulaye Idrissa Maiga.

C’est dans cette situation d’insécurité que se tient aussi la campagne pour les élections communales du 20 novembre prochain.

Selon un candidat, dans la commune de Sana (Saye), les candidats sont obligés de faire leurs campagnes à moto pour ne pas éveiller les soupçons des hommes d’Amadou Kouffa très présents dans la zone.

Modibo Dolo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER