Anniversaire du décès de Johanne Sutton : L’hommage de l’AMJS

0
 Anniversaire du décès de Johanne Sutton
Johanne Sutton

L’association à la mémoire de Johanne SUTTON, la presse malienne et tous les journalistes du monde entier n’oublieront jamais la journée du 11 novembre 2001 qui marque la disparition tragique  du grand reporter de RFI à Taloquan  au nord-est de l’Afghanistan.

C’est au cours d’une embuscade visant les forces de l’armée l’alliance du nord en Afghanistan que Johanne Sutton a trouvé la mort, un certain 11 novembre 2001. Treize plus tard, l’association qui porte son nom lui a rendu hommage, hier, au cours d’une cérémonie, à la Maison de la presse. L’association à la mémoire de Johanne SUTTON et la presse malienne, par la voix de Birama Fall, président de l’Assep, comme une seule famille se joignent  aujourd’hui encore à la France et à la presse du monde entier pour rendre hommage au grand reporter de Radio France Internationale (RFI). Cette   cérémonie d’hommage à l’endroit de Johanne Sutton démontre le respect, la sympathie et la compassion pour les confrères tragiquement disparus, dans l’exercice de leur métier. Cette 2eme   édition de  cérémonie  d’hommage prouve l’union sacrée de tout Malien à protéger et défendre les défenseurs de la liberté d’expression. Le Mali ne cessera jamais de condamner les actes atroces et barbares perpétrés par les terroristes à travers le monde sur les journalistes. On se rappelle encore, la semaine dernière, l’hommage rendu à deux autres journalistes français, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, lâchement assassinés près de la ville de Kidal. Au cours de cette cérémonie, les responsables de l’association à la mémoire de Johanne Sutton demandent aux autorités de tout mettre en œuvre pour poursuivre et châtier les assassins de journalistes.

Ensuite, ils ont affirmé que  Johanne Sutton n’est pas morte car son humanisme et son professionnalisme continuent de nourrir ce noble métier de journaliste, de défenseurs de droits humains notamment et de droit à l’information.

A rappeler que le jour de sa disparition tragique, Johanne Sutton était en compagnie du journaliste français de RTL, Pierre BILLAUD, et d’un confrère  allemand  du magazine Stern Volker,  Hamdloik, tous deux décédés également, contrairement à la journaliste  Véronique Rebeyrotte qui a survécu au drame.

A noter que l’Association à la mémoire de Johanne Sutton (AMJS) est née le 03 septembre 2003 à Bamako. Ses objectifs, selon son président, qui doivent être véhiculés partout, sont d’œuvrer au renforcement des organisations de journalistes, d’amener les gouvernements à s’impliquer dans la protection et la défense des journalistes, d’appuyer l’ensemble de la société civile à la compréhension du rôle du journaliste dans la démocratie plurielle, d’œuvrer à la promotion des droits, en général, de ceux des journalistes, en particulier, etc.

Lassane Sissoko

 

PARTAGER