“Ma carte NINA, mon arme de lutte” : Campagne de soutien à Alou Coulibaly en CVI

"Ma carte Nina, mon arme de lutte", c’est la campagne lancée dimanche par les jeunes de la section VI de l’URD et les organisations féminines pour soutenir la liste URD, pilotée par Alou Coulibaly le 20 novembre.

2

Ma carte Nina, mon arme de lutte, c’est la campagne lancée dimanche par les jeunes de la section VI de l’URD et les organisations féminines pour soutenir la liste URD, pilotée par Alou Coulibaly le 20 novembre. A travers une caravane, les organisateurs ont sillonné des quartiers de la Commune pour porter le message.

 La liste Union pour la République et la démocratie (URD) bénéficie de soutiens de taille à Yirimadio, Yorodiambougou, ZRNY et les trois secteurs des logements sociaux. Cette campagne “Ma carte d’électeur mon arme de lutte” vise à susciter un engouement autour du projet de société de la liste pilotée par Alou Coulibaly, un jeune entrepreneur.

“La Commune VI est la plus grande au Mali. Mais elle est exclue de tout développement. Les défis sont nombreux et variés, auxquels nos braves populations sont confrontées au quotidien ; à savoir : la vie chère, le chômage et le sous-emploi des jeunes, l’absence de perspectives pour le 3e âge, l’insuffisance d’approvisionnement en eau potable, la corvée quotidienne de la femme et de la jeune fille, le travail et l’exploitation des enfants, les difficultés d’accès aux soins de santé, au transport et à l’électricité, les conséquences de l’exode rural, lui-même reflet de politiques de développement inadaptées. Aussi, l’insalubrité, la dégradation de l’environnement et du cadre de vie, la crise du logement, l’insécurité, les difficultés d’accès aux services administratifs de base, la spéculation foncière… La situation actuelle urge une prise de conscience”, a expliqué le secrétaire politique de la jeunesse, Mohamed Sidibé alias Pedro.

Selon lui, “les jeunes, par cette mobilisation disent non à la manipulation politique dont ils sont victimes. Et pour une alternative, nous avons voulu soutenir nos candidats qui ont bénéficié de la confiance du parti. Cette campagne sonne la fin de la recréation. Et jusqu’au jour de l’élection, nous resterons mobilisés pour obtenir gain de cause dans le respect de la loi fondamentale qui régit les élections en République du Mali”, a ajouté Pedro.

L’initiative des jeunes est un signal pour la Commune VI de saisir une chance, dira le secrétaire à la communication du bureau politique national, Me Demba Traoré. “Notre tête de liste n’a pas attendu d’être élu pour participer au développement socio-économique de la commune. Son engagement s’est matérialisé par son apport à la lutte contre le chômage et l’éducation…”

Le programme de développement comporte l’assainissement, la formation, l’emploi, l’éducation et les sports. “Nous nous engageons à faire en sorte que la Commune VI soit la commune où la population n’aura plus de souci de dépôt des ordures ou d’évacuation des eaux, toutes choses qui favorisent la prolifération des moustiques causes des maladies comme le paludisme. Il s’agira de former un comité de sages composé de notabilités des quartiers non élus pour créer un mouvement de salubrité et instituer le prix des quartiers propres”, a-t-il insisté la tête de liste.

“Le développement local de la commune sera basé sur les ressources de la commune. Il portera sur tous les aspects de la vie économique pour contribuer à la diversification des sources de revenus des ménages. Notre ambition et tant que jeunes, ayant pris la mesure du changement positif dont pourrait bénéficier notre pays, étant enthousiastes et volontaires, est de nous engager résolument pour la reconstruction d’une commune nouvelle pleine d’espoir et de dynamisme avec les chances égales pour tous…”, a ajouté M. Coulibaly.

Bréhima Sogoba

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Tout malien doit avoir sa carte nina à portée de main et cela tout le temps.
    Ce geste est un devoir et un acte de haute citoyenneté.

Comments are closed.