Rencontre Moussa Traoré, Alpha, ATT Et BK : Utopique !

2

Faire assoir tous les protagonistes autour de la même table, au nom de la réconciliation et de la paix relève tout simplement de l’utopie, du moins, sans certaines préalables et non des moindres.

A en croire, l’Honorable Moussa Timbiné, président du  rassemblement pour la paix et la réconciliation au Mali (ANW KA BEN),  la «rencontrer de  tous les anciens chefs d’Etat au nom de la paix» est désormais inscrite à l’ordre du jour. M. Timbiné, président de l’organisation ANW KA BEN, l’a fait savoir, le mercredi, 20 avril 2016 à la Maison de la Presse à la faveur d’une conférence de presse.

Et selon toute évidence, la fameuse rencontre est prévue pour la quatrième semaine du mois de Mai 2016. Elle consistera à faire asseoir sur la même table les 3 anciens présidents (Moussa Traoré, Alpha Oumar Konaré, ATT) avec celui en exercice, Ibrahim Boubacar Keïta. Il s’agira, à la faveur de ce tête-à-tête, de parler de paix et de pardon.

Selon des proches d’ATT, «l’Enfant de Soudou Baba n’est pas opposé au projet». Et selon des confidences, il aspire profondément à revenir dans son pays.

Quant au Général Moussa Traoré, au regard de ses relations pour le moins particulières, il ne s’y opposera non plus. Sa participation à la cérémonie d’investiture d’IBK s’avère un indice sérieux.

La question demeure donc Alpha Oumar Konaré. L’homme garde encore un silence mystérieux depuis sa retraite en 2002. L’on sait cependant qu’il a rencontré IBK sur insistance de ce dernier et «sous pli fermé». Mais de là à  s’afficher publiquement avec «tout le monde» et en l’occurrence, le Général Moussa Traoré… Cela  s’avère une toute autre histoire.

Et c’est la récente sortie du Collectif «Non à la Falsification de l’Histoire du Mali» qui constitue les raisons de sa réserve.  De sources bien introduites en effet, ladite rencontre serait la suite logique d’un complot dans lequel s’inscrit d’ores et déjà la publication du livre «Le Mali sous Moussa Traoré» évoquant les éloges et prestiges d’un Général considéré comme un Dictateur par le groupe des  Démocrates dont Alpha Oumar Konaré.

Les auteurs de la déclaration (le Collectif) verraient certainement en cette rencontre, une trahison de la part d’Alpha Oumar Konaré lequel, au demeurant, partage leur conviction.

Par ailleurs, de sources proches de l’ancien Président de la République (Alpha), la nécessité d’un préalable s’impose. En somme, l’on ne saurait, au nom de la paix et de la réconciliation occulter le passé. Certes, tout n’a été une réussite pour chacun des présidents pris individuellement, mais chacun doit faire son mea culpa et demander pardon de manière individuelle et responsable au peuple martyr du Mali. «Un exercice préalable à toute réconciliation et pardon», soutient-on.

Du côté de Moussa Traoré, déplorent les proches d’Alpha Oumar Konaré, l’on s’insurge toujours en victime au mépris des morts et de la mémoire des martyrs. C’est dire que jusqu’à la preuve du contraire, les deux camps restent opposés et la perspective d’une rencontre entre les anciens et l’actuel chefs d’Etat reste une utopie !

B.S. Diarra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Imaginez un livre paru en 1980 ayant comme titre : LE MALI SOUS MODIBO. Ce livre aurait valu à ses auteurs la signature de leur arrêt de mort sans possibilité d’appel. Ils auraient compris immédiatement que Allah les a lâchés. Je me demande qu’est-ce Alpha et Moussa auront à échanger sur une pareille scène. Si on condamne 1000fois Moussa Alpha fera tout ce qu’il peut 1000fois pour ne pas le voir crever.
    C’est vouloir assoir Satan et le Bon Dieu autour d’une même table.

  2. c est a cela qu on arrive quand des mediocres sont dirigeants, cet homme est un renegat qui veut peter plus haut que son cul. Pas de reconciliation sans justice et sans pardon,
    tangara

Comments are closed.