Mali : Des présumés assassins du Gynécologue, Dr. Brahima Ongoïba, mis aux arrêts

    0

    C’est dans la nuit la 25  au 26 juillet 2019 que le Gynécologue Ongoïba a été assassiné dans son domicile vers 5 heures du matin par les sieurs Drissa Coumaré alias  Vieux Ba et Mamoutou Traoré dit Arbi, selon le commissaire du 6 ème arrondissement, Tapa Diallo.  Environs trois semaines plus tard, ils ont été mis aux arrêts.  

    Maliweb.net Dans  la reconstitution des faits, la police indique que les présumés auteurs de l’assassinat du gynécologue sont rentrés dans son domicile au même moment où il s’apprêtait à aller à la prière. Surpris de rencontrer le propriétaire de la maison dans le salon au moment où ils s’apprêtaient à commettre leur forfait, les voleurs ont tiré sur lui. Monsieur Ongoïba succomba puis ils emportèrent   son pantalon et un téléphone portable.  A cinq cent mètre du domicile du gynécologue, ils braquent  un passant qui possédait à son tour  un ordinateur portable.

    Après ce crime crapuleux, les éléments du 6ème arrondissement appuyés par ceux de la brigade anti Criminalité (BAC) ont multiplié les patrouilles et les enquêtes afin de mettre la main sur les auteurs de ce crime ignoble. Leur effort a fini par payer dans  la nuit, du 20 au 21 juillet 2019,  où ils ont procédé à l’interpellation du nommé Drissa Coumaré et  son complice Mamoutou Traoré.  Le commissaire Tapa Diallo affirme que les deux présumés auteurs sont des chauffeurs.  En effet, dans la journée ils conduisent une sotrama à travers la ville de Bamako et  la nuit ils se transforment en cambrioleurs. Les deux malfaiteurs sont impliqués dans beaucoup de cas de cambriolage et de braquage, indique  Tapa Diallo.

    Selon toujours lui, les nommés Mamoutou Traoré et Drissa Coumaré sont impliqués dans le braquage du domicile d’une policière où ils ont emporté  son arme  de service  puis une somme de trois cent mille Francs CFA  et une quantité d’or. Les deux, rapporte le commissaire, sont à l’origine du braquage du domicile d’un citoyen de la commune I. Les images de caméras cachées ont permis de leur identifier. C’est Mamoutou Traoré dit Arbi qui portait l’arme et serait  celui qui a tiré sur le gynécologue, Dr Brahima Ongoïba.

    Dans cette même nuit, le commissariat a mis le grappin sur plusieurs autres malfrats en possession d’armes blanches et des objets volés. Le commissaire du 6ème arrondissement dit constater, dans ce dernier temps, un développement exponentiel de l’insécurité dans   la commune I. Et pour ce faire il demande une deuxième concertation communale sur l’insécurité, qui impliquera le parquet, la gendarmerie, la mairie et les notabilités de la commune pour élaborer un nouveau de plan de sécurité.

     Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

     

     

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here