Chahuté à Paris : ATT règle ses comptes

0

La délégation a été accueillie par des manifestants munis de banderoles et des porte-voix pour scander des slogans hostiles à ATT : “ATT y en a marre”. Sur des banderoles, on pouvait lire : “ATT = Conté” ou encore “ATT = laisse nous travailler ici pour aider nos familles”.rn

Dans la salle, l’ambassadeur Mohamed Salia Sokona a été carrément hué par la foule, rendant son discours inaudible. L’intervention prévue du consul général Wafi Oudèye Cissé n’a pas pu avoir lieu. Le public lui a réservé une vraie bronca.

rn

Dans la salle, ces mécontents perturbaient régulièrement la cérémonie en criant leur mécontentement contre ATT. Le service d’ordre les mettant dehors manu militari.

rn

A la fin de la cérémonie, les mécontents ont sérieusement chahuté le président. Pour l’extraire de la salle, la garde rapprochée a eu beaucoup de mal. D’autres jeunes étaient postés plus loin pour scander : “Voleur ! voleur”

rn

ATT a dit dans la salle, très mécontent contre les manifestants dont il est parti à la rencontre : “Il était une fois le varan était au pouvoir. Si vous marchiez à ses côtés, il vous disait : “pourquoi vous marchez côte à côte avec le roi ?” Si marchiez derrière lui, il vous disait : “ne montez pas sur ma queue”. Si vous vous mettiez devant lui, il vous disait : “Vous osez vous mettre devant le roi ?” Que Dieu nous garde d’un pouvoir de ce genre.

rn

Ceux qui ont fait (il parlait des manifestants qui l’ont chahuté à l’entrée de la mairie de Montreuil), on se connaît. C’est la politique.

rn

On donne l’argent public pour que les gens travaillent. A la fin, ils doivent rendre compte. Si le contrôle les blanchit ça va. S’il se trouve qu’il y a eu détournement, on les enfermera. L’allusion est à peine voilée sur l’affaire Tiébilé.

rn

« Pourquoi ces manifestants me posent des questions qui ne me regardent pas ? Je n’ai payé le billet de personne pour venir. Pourquoi je vais demander qu’ils retournent au Mali. Personne ne m’a prévenu en venant ici. Je ne peux pas demander à quelqu’un de chasser les Maliens. Nous n’avons signé aucun papier pour retenir les Maliens. Je ne suis pas un vendu.

rn

ça c’est le fait des gens qui ne veulent pas que mon gouvernement récolte les retombées positives du lancement de l’ORTM ici.

rn

C’est moi qui ai demandé aux partis de choisir Ibrahim Boubacar Kéita pour la présidence de l’Assemblée.

rn

Je n’engagerai pas le pays sur un coup de tête dans une guerre. Ceux qui réclament la guerre, ne la connaissent pas. Moi j’ai fait la guerre. Pas eux. Même demain, s’il y a une guerre, je serais partie prenante en tant que soldat. Ceux qui crient vont garder les femmes à la maison.”

Commentaires via Facebook :

PARTAGER