Réforme du secteur de la santé : Le projet examiné et validé

0

Dans le but de renforcer le système de santé dans son ensemble au Mali le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique a organisé un atelier national de haut niveau sur la Réforme du système de santé au Mali. Le lancement de cette importante initiative visant à innover le secteur de la santé a eu lieu le lundi 25 février 2019 au centre international de conférence de Bamako par son excellence Ibrahim Boubacar Keita, président de la république. Après quatre jours de travaux, les experts ont validé le dit projet.

La confirmation a été faite le vendredi dernier lors de la cérémonie de clôture du dit atelier. Une cérémonie de clôture présidée par le Premier ministre, Soumeylou Boubeye Maiga, chef du gouvernement. Ainsi après quatre jours de travaux, les 406 participants provenant des différents secteurs, notamment, les départements ministériels, les autorités administratives, des collectivités territoriales, de la société civile, des ordres de santé professionnels, des universités et des centres de recherches sont tombés d’accord sur la mise en œuvre du programme nationale de haut niveau sur la réforme du système de santé au Mali.

Un seul mot est resté sur les lèvres : celui de l’engagement de tous pour la réussite du nouveau projet du secteur de la santé.

Le ministre de la santé et de l’hygiène publique Pr Samba Ousmane Sow s’est réjoui “de la validation du projet qui lui tient à cœur”: « Je ne peux qu’être heureux quand tous ces gens ne veulent que l’amélioration du système de santé du Mali. Ça veut dire que l’objectif est atteint », a-t-il dit avant de revenir sur la gratuité des soins de santé primaires: « Enfin la gratuité des soins de santé curatives et préventives va pouvoir être une réalité. Il s’agit de la gratuité des soins des enfants de moins de cinq ans, les femmes enceintes y compris l’accouchement, les soins d’urgences et la prise en charge des personnes âgées de plus de 70 ans. Oui les soins d’urgences M le Premier ministre, car nous ne voulons plus voir au Mali quelqu’un se tordre de douleur à l’hôtel sans bénéficier les soins d’urgences », a ajouté le ministre de la santé. Côté partenaires, est un sentiment de satisfaction et de confiance qui se dégage: « l’atelier aura comblé toutes nos attentes, car tous les partenaires ici présents sont épanouis des résultats obtenus. Lors du lancement de cet atelier les interventions du président de la république nous ont rassuré à quelle point le gouvernement est engagé pour cette réforme. Au nom de tous les partenaires ici présents, je vous promets monsieur le ministre que l’accompagnement des partenaires technique et financier ne feront pas défaut pendant tout le processus de mise en œuvre de cette réforme », a promis la chef de file des PTF, Mme Zozuane Yakibu.

Le chef du gouvernement Soumeylou Boubeye Maiga Quant à lui rassure les différents partis quant à l’engagement du gouvernement du Mali à aller au bout de cette réforme: « Dans le cadre des mesures annoncées par le président de la République relatives à la gratuité des soins de santé, un mécanisme de suivi sera mis en place au sein du ministère de la santé et de l’hygiène publique pour assurer la mise en œuvre progressive à travers une feuille », a annoncé SBM.

Il faut rappeler qu’un des objectifs spécifiques visés était de partager la vision et l’orientation stratégique de la réforme du système de santé du Mali à l’horizon 2030

Amadou Ali Kouyaté

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here