Soutien à la transition : Le MS-FAMA plaide pour faire bloc derrière l’Armée

0

Pour soutenir les forces de défense et de sécurité de notre pays, le Mouvement de soutien aux Forces armées maliennes (MS-Fama) dirigé par Brahima Dembélé, a officiellement lancé ses activités le samedi 20 novembre 2021 à l’hôtel Radisson Blu.

La rencontre, placée sous la présidence du ministre de la Défense et des anciens combattants, le Colonel Sadio Camara, avait pour thème  «Faire de l’armée une priorité ; et ensemble pour une transition réussie ».

Le président du MS-Fama soutiendra qu’il reste persuadé que les Maliens auront toujours une armée forte et compétitive. C’est pourquoi, poursuit-il, il sera souhaitable de mettre en place  très rapidement un fonds de solidarité  et de soutien à l’armée malienne. Avant de préciser que ce fonds, qui sera alimenté par les bonnes volontés, va constituer la base d’un capital  économique destiné au rayonnement des objectifs du mouvement et surtout à l’amélioration  du bien-être  des militaires.

A ses dires, le MS-Fama  est un cercle  d’échanges fraternels, qui regroupe, sans distinction, toutes les forces vives de la nation. Selon lui, le MS-Fama est conscient  des défis majeurs à relever  en cette période cruciale  de la vie de notre nation. Pour ce faire, il a indiqué que leur ambition est de fédérer  toutes les forces vives de la nation,  pour permettre que la défense soit toujours une priorité  de l’Etat, à travers une forte  sensibilisation de  tous les Maliens  sur les questions militaires, en vue de soutenir ceux qui servent et ont servi le Mali. Avant d’ajouter qu’ils vont organiser des actions  attirant à resserrer les liens entre la Nation et son Armée, afin d’encourager toute initiative ou action visant à promouvoir une prise de conscience auprès des citoyens sur les sujets sécuritaire et de défense.

S’adressant aux membres du mouvement, M. Dembélé dira ceci « En ma qualité du Président de ce grand Mouvement, je voudrais vous inviter à dépasser les clivages sociaux et intellectuels, car il s’agit ici de mettre en œuvre toutes vos qualités et toutes vos potentialités pour soutenir les FAMA, dans ses missions régaliennes. Soyez donc endurants et persévérants dans l’effort, mais privilégiez surtout l’esprit de conciliation, allez vers toutes nos sœurs et frères du sud, du nord, de l’est, de l’ouest et du centre du Mali , rencontrez ceux qui viennent du monde, pour un Mali beau et coloré, où il fait bon vivre ».

A l’en croire, les Maliens veulent, pour leur pays, un avenir meilleur et ils sont déterminés à l’obtenir. Et de poursuivre que les élections, qui doivent se tenir pour mettre fin à cette période transitoire, sont une étape décisive de la vie de la Nation. Pour lui,  il est nécessaire que ces élections  se tiennent  dans un climat favorable, car souligne l’orateur, le  plus grand obstacle à la transition, est l’insécurité, qui règne dans le pays, notamment des actes terroristes, qui frappent aveuglément, comme pour dire que le retour de la sécurité est une nécessité essentielle pour pourvoir tenir les consultations électorales.

Lamine BAGAYOGO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here